mediacongo.net - Appel d'offres - Consultant chargé de l’élaboration de la stratégie d’Education et Sensibilisation Environnementales

Consultant chargé de l’élaboration de la stratégie d’Education et Sensibilisation Environnementales

 

Avis à Manifestation d’intérêt pour la Sélection d’un Consultant chargé de l’élaboration de la stratégie d’Education et Sensibilisation Environnementales.

Programme Salonga

1. Contexte et justification 

« L’information, l’éducation et la communication sont reconnues comme des moyens très utiles etefficaces pour assurer la promotion de la biodiversité dans les aires protégées tant au niveau local, national, qu’international » remarque l’ICCN dans sa Stratégie nationale de conservation de la biodiversité dans les aires protégées de la RDC. L’institut décrit au Programme 9 les activités planifiées pour assurer la promotion de la biodiversité au niveau local, national et international à travers l’éducation environnementale.

L’article 13 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) demande aux Parties de promouvoir et d’encourager la prise de conscience et de mettre au point des programmes d’éducation et de sensibilisation du public. Le MEDD dans la Stratégie et plan d’action nationaux de la biodiversité (2016-2020) réagit à la demande de la CDB et a exposé des actions retenues pour l’information, l’éducation et la communication sur la biodiversité.

Aussi, pour l’UNESCO et le PNUE, il n’existe pas de plus grande contribution ou d’élémentplus essentiel pour les stratégies environnementales à long terme pour un développement durable, respectueux de l’environnement, que l’éducation des générations futures dans la perspective d’une éthique environnementale universelle.

L'éducation à l’environnement permet de reconsidérer les relations Homme-Nature dans nos sociétés, de restituer l'éducation dans des perspectives ouvertes sur la vie économique et sociale, de participer à une pédagogie générale active, visant à la fois la responsabilisation et le développement de l'individu, l'insertion solidaire et responsable de celui-ci dans la vie collective.

Les conservateurs de la diversité biologique doivent entrevoir de nouvelles manières d’utiliser la communication, l’éducation et la sensibilisation environnementale au lieu de se limiter à mettre des informations scientifiques à la disposition du public. 

En effet, les communautés riveraines sont pauvres et très dépendantes de l’exploitation des ressources naturelles (animaux sauvages, poissons, PFNL, etc.) qui constituent l’essentiel de leurs activités pour leur alimentation et la génération des revenus. Ces activités s’appuyant sur une exploitation non durable de ces ressources, sont à la base de graves pressions sur le parc et ne cessent d’augmenter du fait de la croissance démographique surtout au niveau local. Elles   menacent également les moyens de subsistance des populations. Ainsi, avec un régime d’exploitation durable des ressources naturelles, les communautés pourraient bénéficier du parc à long terme.

Par conséquent, pour élever cette compréhension de la dépendance des ressources naturelles et le bien-être humain, une Stratégie d’Education et Sensibilisation Environnementale (ESE) doit être développée. Aussi, cela permettra de prendre acte des orientations générales et de faire des propositions concrètes visant à développer l’éducation à l’environnement dans le paysage Salonga, les contrées voisines et les grandes agglomérations. A terme, cette stratégie doit permettre de faciliter l’ancrage de l’éducation à l’environnement dans le paysage Salonga et la mise en œuvre concrète des projets et actions d’éducation à l’environnement sur le terrain.

La stratégie doit se concentrer sur des groupes-cibles : (1) Organisations paysannes et CLDs, (2) Administration, Gouvernements provinciaux et administration/ personnel technique, (3) Ecoles; et montrer des moyens pour mobiliser, former et soutenir les acteurs de l’éducation à l’environnement : enseignants, formateurs, animateurs professionnels et autres acteurs.

2. Objectifsdu travail 

L’objectif de cette consultance est l’élaboration d’une stratégie d’Education et de Sensibilisation Environnementale qui permet de passer un message convainquant qui réunit les deux aspects du paysage Salonga-Lukenie-Sankuru : la conservation et le développement durable. Avec le message clé au cœur, cette stratégie pourra induire un changement de comportement des parties prenantes et acteurs pour la promotion de la culture de l’utilisation durable des RN.

Plus spécifiquement, il est question pour le consultant de se focaliser sur les actions suivantes :

3. Aire de couverture de la stratégie de communication, éducation et sensibilisation environnementale.

Outre le programme Salonga dont elle est dédiée, la stratégie d’éducation et sensibilisation environnementales pourra couvrir des contrées voisineset certaines agglomérations de la RDC (Boende, Inongo, etc.). A cet effet, le consultant devra travailler avec les staffs ICCN et WWF du programme Salonga, les staffs ICCN et WWF de Kinshasa (Direction Technique ICCN, Direction de la conservation WWF, Département communication WWF, Programme forêts et agriculture WWF, CAFEC, etc.) et toute autre personne ressource susceptible de faciliter l’élaboration de ladite stratégie.

4. Résultats attendus

Au bout de cette consultance, il est attendu :

5. Durée du travail

Deux mois et 2 semaines.

6. Profil du consultant souhaité 

7. Modalités de soumission de l’offre technique et financière

Les propositions devront comporter les éléments suivants devront être déposées au Bureau de WWF à Kinshasa, sis, avenue Sergent Moke n°14 :

8. Le délai de candidature

La date limite de dépôt de propositions/offres estfixé au 13 avril 2018

 

Kinshasa
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
2018-07-17

Retour à la liste Appel d'offres
Publiée le 09/04/2018

Consultant chargé de l’élaboration de la stratégie d’Education et Sensibilisation Environnementales

Lieu

Kinshasa ()

Description

Le poste

 

Avis à Manifestation d’intérêt pour la Sélection d’un Consultant chargé de l’élaboration de la stratégie d’Education et Sensibilisation Environnementales.

Programme Salonga

1. Contexte et justification 

« L’information, l’éducation et la communication sont reconnues comme des moyens très utiles etefficaces pour assurer la promotion de la biodiversité dans les aires protégées tant au niveau local, national, qu’international » remarque l’ICCN dans sa Stratégie nationale de conservation de la biodiversité dans les aires protégées de la RDC. L’institut décrit au Programme 9 les activités planifiées pour assurer la promotion de la biodiversité au niveau local, national et international à travers l’éducation environnementale.

L’article 13 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) demande aux Parties de promouvoir et d’encourager la prise de conscience et de mettre au point des programmes d’éducation et de sensibilisation du public. Le MEDD dans la Stratégie et plan d’action nationaux de la biodiversité (2016-2020) réagit à la demande de la CDB et a exposé des actions retenues pour l’information, l’éducation et la communication sur la biodiversité.

Aussi, pour l’UNESCO et le PNUE, il n’existe pas de plus grande contribution ou d’élémentplus essentiel pour les stratégies environnementales à long terme pour un développement durable, respectueux de l’environnement, que l’éducation des générations futures dans la perspective d’une éthique environnementale universelle.

L'éducation à l’environnement permet de reconsidérer les relations Homme-Nature dans nos sociétés, de restituer l'éducation dans des perspectives ouvertes sur la vie économique et sociale, de participer à une pédagogie générale active, visant à la fois la responsabilisation et le développement de l'individu, l'insertion solidaire et responsable de celui-ci dans la vie collective.

Les conservateurs de la diversité biologique doivent entrevoir de nouvelles manières d’utiliser la communication, l’éducation et la sensibilisation environnementale au lieu de se limiter à mettre des informations scientifiques à la disposition du public. 

En effet, les communautés riveraines sont pauvres et très dépendantes de l’exploitation des ressources naturelles (animaux sauvages, poissons, PFNL, etc.) qui constituent l’essentiel de leurs activités pour leur alimentation et la génération des revenus. Ces activités s’appuyant sur une exploitation non durable de ces ressources, sont à la base de graves pressions sur le parc et ne cessent d’augmenter du fait de la croissance démographique surtout au niveau local. Elles   menacent également les moyens de subsistance des populations. Ainsi, avec un régime d’exploitation durable des ressources naturelles, les communautés pourraient bénéficier du parc à long terme.

Par conséquent, pour élever cette compréhension de la dépendance des ressources naturelles et le bien-être humain, une Stratégie d’Education et Sensibilisation Environnementale (ESE) doit être développée. Aussi, cela permettra de prendre acte des orientations générales et de faire des propositions concrètes visant à développer l’éducation à l’environnement dans le paysage Salonga, les contrées voisines et les grandes agglomérations. A terme, cette stratégie doit permettre de faciliter l’ancrage de l’éducation à l’environnement dans le paysage Salonga et la mise en œuvre concrète des projets et actions d’éducation à l’environnement sur le terrain.

La stratégie doit se concentrer sur des groupes-cibles : (1) Organisations paysannes et CLDs, (2) Administration, Gouvernements provinciaux et administration/ personnel technique, (3) Ecoles; et montrer des moyens pour mobiliser, former et soutenir les acteurs de l’éducation à l’environnement : enseignants, formateurs, animateurs professionnels et autres acteurs.

2. Objectifsdu travail 

L’objectif de cette consultance est l’élaboration d’une stratégie d’Education et de Sensibilisation Environnementale qui permet de passer un message convainquant qui réunit les deux aspects du paysage Salonga-Lukenie-Sankuru : la conservation et le développement durable. Avec le message clé au cœur, cette stratégie pourra induire un changement de comportement des parties prenantes et acteurs pour la promotion de la culture de l’utilisation durable des RN.

Plus spécifiquement, il est question pour le consultant de se focaliser sur les actions suivantes :

  • Elaborer, avec l’appui des staffs WWF et des autres partenaires, un message clé pour le paysage de la Salonga qui réunit les deux aspects de travail dans la zone : la conservation et le développement durable.
  • Faire un état des lieux et une typologie des actions et matériaux d’éducation et sensibilisation actuelles pour les groupes cibles (réviser les matériaux au paysage Salonga et au niveau national) ;
  • Adapter des matériaux existants et/ou élaborer des nouveaux matériaux pour les contextualiser au paysage Salonga, incluant l’identification des principes et valeurs : une problématique claire, les principes d'action, les valeurs à promouvoir.
  • Proposer le déploiement de la stratégie, incluant mobiliser, former et soutenir les       acteurs de l’éducation à l’environnement (enseignants, formateurs, animateurs professionnels et autres acteurs)
  • Définir les indicateurs de suivi de la stratégie ;
  • Participer activement à l’organisation des ateliers de validation de ladite stratégie ;
  • Former les différents animateurs/acteurs sur le message clé de la stratégie et sur l’utilisation des outils développés.

3. Aire de couverture de la stratégie de communication, éducation et sensibilisation environnementale.

Outre le programme Salonga dont elle est dédiée, la stratégie d’éducation et sensibilisation environnementales pourra couvrir des contrées voisineset certaines agglomérations de la RDC (Boende, Inongo, etc.). A cet effet, le consultant devra travailler avec les staffs ICCN et WWF du programme Salonga, les staffs ICCN et WWF de Kinshasa (Direction Technique ICCN, Direction de la conservation WWF, Département communication WWF, Programme forêts et agriculture WWF, CAFEC, etc.) et toute autre personne ressource susceptible de faciliter l’élaboration de ladite stratégie.

4. Résultats attendus

Au bout de cette consultance, il est attendu :

  • Une note méthodologique sur la conduite de la mission produite,
  • La message clé validé avec les collègues WWF et ICCN (spécifiquement du terrain dans la paysage Salonga)
  • Les différents outils de sensibilisation et éducation environnementale de Salonga existants répertoriés,
  • Un draft de la stratégie d’éducation et sensibilisation environnementale (ESE) pour le paysage Salonga produit;
  • La stratégie validée avec des matériaux appropriés et un plan de déploiement.

5. Durée du travail

Deux mois et 2 semaines.

6. Profil du consultant souhaité 

  • Connaissance des politiques et des acteurs de thématiques et supports d’actions d’éducation à l’environnement ;
  • Capacité à analyser le contexte d’une demande, à prendre en compte les réalités sociales, éducatives et culturelles des publics concernés.
  • Connaissance approfondie du secteur de l’éducation à l’environnement : historique, enjeux, thématiques, acteurs, organisation ;
  • Maîtrise du concept, des méthodes et des outils « développement durable » ;
  • Connaissance du secteur de l’animation et de l’éducation populaire ;
  • Capacité à intégrer la dimension éducative dans l’accompagnement des personnes
  • Inscrire son action dans une démarche d’éducation populaire ;
  • Compétences en organisation d’événements, de manifestations.

7. Modalités de soumission de l’offre technique et financière

Les propositions devront comporter les éléments suivants devront être déposées au Bureau de WWF à Kinshasa, sis, avenue Sergent Moke n°14 :

  • Une proposition technique
  • Une analyse des termes de référence faisant apparaître leur compréhension par le candidat ;
  • Une proposition méthodologique ;
  • Un chronogramme des activités ;
  • Une présentation et les références du consultant ;
  • Le (s) CV (s) du consultant ou de tous les membres d’équipe le cas échéant ;
  • Un (des) exemplaire (s) des travaux similaires réalisés (en annexe) avec des personnes de référence.
  • Une offre financière

8. Le délai de candidature

La date limite de dépôt de propositions/offres estfixé au 13 avril 2018

 

Contact

Société :WWF

Site Internet :

Email :

right
APPEL D'OFFRE SUIVANT : Fournisseur de véhicules tout terrain 4x4
left
APPEL D'OFFRE Précédent : Matériels Informatiques