mediacongo.net - Appel d'offres - Mise en œuvre des activités de prévention des violences basées sur le genre à travers l’appui aux collectifs et réseaux d’associations féminines

Mise en œuvre des activités de prévention des violences basées sur le genre à travers l’appui aux collectifs et réseaux d’associations féminines

Programme des Nations Unies pour le Développement  
République Démocratique du Congo

 

TERMES DE REFERENCE

 

MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES DE PREVENTION DES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE A TRAVERS L’APPUI AUX COLLECTIFS ET RESEAUX D’ASSOCIATIONS FEMININES

APPEL A PROPOSITION DE PROJETS N° 001/UNDP/CDP/2018

CONTEXTE

En République Démocratique du Congo, les violences basées sur le genre (VBG) correspondent à un phénomène social global à l’ensemble de la société; il s’agit de la matérialisation violente de l’ensemble des discriminations entre les hommes et les femmes. Les femmes représentent plus de 50% de la population congolaise. Mais, la RDC est parmi les derniers pays au monde dans la classification sur l’égalité entre les sexes. Selon l’index sur l’inégalité entre les sexes publié dans le dernier rapport sur le développement humain du PNUD (2016), la RDC se classe 153ème sur 159. En effet, les différents acteurs impliqués dans la prise en charge multisectorielle des survivant(e)s de VBG font état d’environ 20 000 cas de VBG signalés par an en RDC. La majorité des survivant(e)s de VBG sont des femmes et des jeunes filles (98%) dont plus de la moitié sont mineur(e)s au moment des faits. Les VBG s’expriment à travers différents types de comportement. Les violences domestiques, sexuelles, les mariages précoces et/ou forcés sont les formes de VBG qui prévalent en RDC.

DUREE DU PROJET

Le document de projet doit être conçu pour une durée d’une année à compter de la date de signature de l’accord de partenariat avec le PNUD. Le projet soumis devra indiquer les mesures de pérennisation des résultats.

PROFIL DES ONG OU DES STRUCTURES SOUMISSIONNAIRES

Sont éligibles au présent appel à projet, les réseaux/collectifs des femmes remplissant les critères suivants:

AUTRES DISPOSITIONS

Cet appel à proposition de projets est adressé aux réseaux/collectifs des femmes. Sur base de l’objectif et résultats indiqués dans le présent cahier de charges, les soumissionnaires doivent élaborer leur proposition dans un document de projet conforme au canevas en annexe.

Le dossier à soumettre au PNUD devra comprendre les éléments suivants :

Toutes les soumissions devront être transmises au plus tard le 25 Mars 2019UNIQUEMENT par mail à l’adresse suivante : soumissions.cd@undp.org  avec mention dans l’objet du mail : APPEL A PROPOSITION DE PROJETS N° 001/UNDP/CDP/2018.

 

Cliquez ici pour télécharger le document complet - format DOCX (MS Word)

Kinshasa
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
2019-03-25



Retour à la liste Appel d'offres
Publiée le 08/03/2019

Mise en œuvre des activités de prévention des violences basées sur le genre à travers l’appui aux collectifs et réseaux d’associations féminines

Lieu

Kinshasa ()

Description

Le poste

Programme des Nations Unies pour le Développement  
République Démocratique du Congo

 

TERMES DE REFERENCE

 

MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES DE PREVENTION DES VIOLENCES BASEES SUR LE GENRE A TRAVERS L’APPUI AUX COLLECTIFS ET RESEAUX D’ASSOCIATIONS FEMININES

APPEL A PROPOSITION DE PROJETS N° 001/UNDP/CDP/2018

CONTEXTE

En République Démocratique du Congo, les violences basées sur le genre (VBG) correspondent à un phénomène social global à l’ensemble de la société; il s’agit de la matérialisation violente de l’ensemble des discriminations entre les hommes et les femmes. Les femmes représentent plus de 50% de la population congolaise. Mais, la RDC est parmi les derniers pays au monde dans la classification sur l’égalité entre les sexes. Selon l’index sur l’inégalité entre les sexes publié dans le dernier rapport sur le développement humain du PNUD (2016), la RDC se classe 153ème sur 159. En effet, les différents acteurs impliqués dans la prise en charge multisectorielle des survivant(e)s de VBG font état d’environ 20 000 cas de VBG signalés par an en RDC. La majorité des survivant(e)s de VBG sont des femmes et des jeunes filles (98%) dont plus de la moitié sont mineur(e)s au moment des faits. Les VBG s’expriment à travers différents types de comportement. Les violences domestiques, sexuelles, les mariages précoces et/ou forcés sont les formes de VBG qui prévalent en RDC.

DUREE DU PROJET

Le document de projet doit être conçu pour une durée d’une année à compter de la date de signature de l’accord de partenariat avec le PNUD. Le projet soumis devra indiquer les mesures de pérennisation des résultats.

PROFIL DES ONG OU DES STRUCTURES SOUMISSIONNAIRES

Sont éligibles au présent appel à projet, les réseaux/collectifs des femmes remplissant les critères suivants:

  • Avoir une autorisation de fonctionnement et/ou une personnalité juridique valide et délivrée par l’autorité compétente ;
  • Avoir un personnel d’encadrement et de coordination des activités de l’organisation ou du collectif possédant une qualification/expérience avérée dans les domaines de sensibilisation des communautés, de prévention, de référencement des cas de VBG et de participation à des réunions de coordination ;
  • Avoir une expérience éprouvée en matière de plaidoyer institutionnel ;
  • Etre en mesure d’entretenir la collaboration avec les autres réseaux/collectifs des femmes ainsi que les ONG internationales œuvrant dans le domaine de la prévention, la réponse, la coordination et le plaidoyer ;
  • Disposer d’une cartographie des associations et/ou ONG féminines membres du réseau/collectif des femmes intervenant dans les zones d’intervention du programme ;
  • Etre en mesure d’entretenir une bonne collaboration et coordination entre les différentes associations et/ou ONG féminines membres du réseau/collectif des femmes ;
  • Avoir une bonne connaissance des zones d’intervention indiquées ci-haut ;
  • Disposer d’une représentation dans les zones d’intervention de la province ciblée serait un atout ;
  • Attester d’une bonne coopération avec les autorités locales ;
  • Justifier d’une exécution satisfaisante des contrats antérieurs conclus avec des agences bilatérales et/ou multilatérales ;
  • Avoir été micro-évalué à travers le système HACT (Approche harmonisée pour le transfert des fonds) des Nations Unies)  est un atout ;
  • Avoir déjà travaillé avec le PNUD, UNFPA ou une Agence du système des Nations Unies est un atout.

AUTRES DISPOSITIONS

Cet appel à proposition de projets est adressé aux réseaux/collectifs des femmes. Sur base de l’objectif et résultats indiqués dans le présent cahier de charges, les soumissionnaires doivent élaborer leur proposition dans un document de projet conforme au canevas en annexe.

Le dossier à soumettre au PNUD devra comprendre les éléments suivants :

  • Une lettre de transmission ;
  • Un document de projet répondant au canevas en annexe ;
  • Une cartographie des associations et ou ONG féminines membres du réseau/collectif des femmes intervenant dans les zones d’intervention du programme ;
  • Une offre technique et financière pour un montant total ;
  • Un document décrivant les expériences antérieures, les projets réalisés et les bailleurs ou partenaires du réseau /collectif (un tableau d’une page au maximum) ;
  • Les copies des documents prouvant l’existence légale en RD Congo ;
  • Trois CV des principaux animateurs duréseau /collectif ;
  • La preuve de l’évaluation HACT (si disponible)

Toutes les soumissions devront être transmises au plus tard le 25 Mars 2019UNIQUEMENT par mail à l’adresse suivante : soumissions.cd@undp.org  avec mention dans l’objet du mail : APPEL A PROPOSITION DE PROJETS N° 001/UNDP/CDP/2018.

 

Cliquez ici pour télécharger le document complet - format DOCX (MS Word)

Contact

Société :PNUD

Site Internet :

Email :soumissions.cd@undp.org

right
APPEL D'OFFRE SUIVANT : Achat des denrées alimentaires
left
APPEL D'OFFRE Précédent : Fournitures produits alimentaires pour la population du Territoire de Yumbi dans la Province de Maï-Ndombe