mediacongo.net - Actualités - Brésil : la concession du kiosque où a été tué Moïse Mugenyi Kabagambe a été offert à sa famille



Retour Diaspora

Brésil : la concession du kiosque où a été tué Moïse Mugenyi Kabagambe a été offert à sa famille

Brésil : la concession du kiosque où a été tué Moïse Mugenyi Kabagambe a été offert à sa famille 2022-02-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/02-fevr/07-13/kabagambe_moise_22_021488.jpg -

Le gouvernement de Rio de Janeiro ( Brésil) a offert à la famille de Moïse Mugenyi Kabamgabe, la concession du kiosque où il avait été battu à mort, le 24 janvier dernier.

La famille de la victime en sera propriétaire pendant 30 ans. Le même site devient également un centre mémorial de l'espérance en hommage à toutes les victimes des barbaries raciales et aussi un centre de lutte contre le racisme. Le centre portera le nom de Moïse Kabagambe.

Les trois auteurs de l’assassinat du jeune congolais sont en prison, attendant leur procès. Le bureau du défenseur public du Brésil s'est engagé à fournir une assistance juridique aux membres de la famille de la victime.

Moïse Mugenyi Kabamgabe, 24 ans, avait été passé à tabac par 3 hommes près d’une plage de Rio de Janeiro, le 24 janvier dernier, car il avait réclamé son salaire.

Djodjo Vondi
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
8459 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

M Arsalan Hammad | 6X9E6RT - posté le 09.02.2022 à 18:54

Comment j'ai gagné mon argent Je possède environ 4 domaines dans mon pays et également actionnaire d'environ 16 domaines dans différents pays, la société illuminati m'a fait réaliser tout cet atout, les illuminati donnent le pouvoir et la renommée de la richesse à ses membres, quels que soient vos rêves, la société illuminati le fera vous aider à y parvenir contactez le seigneur Edmundo pour vous diriger et vous apprendre comment vous pouvez devenir membre des illuminati contactez Lord Edmundo sur le numéro WhatsApp +2348159768201 ou envoyez-lui un e-mail à l'adresse grandmasteredmundoilluminati@gmail.com pour plus d'informations

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 08.02.2022 à 23:49

C'est mal connaître le Brésil pour se réjouir. À propos, savez-vous que le commandant de la brigade commando de la monusco est un général brésilien? Et il n'est point seul là. Plein d'intérêts brésiliens à l'est du Congo d'où est venu cette victime pour mourir racistement entre les mains brésiliennes.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'enfant du Pays | NWF8CQ3 - posté le 08.02.2022 à 22:56

Merci le Brésil pour ce pragmatisme.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Caleb | JKOTX35 - posté le 08.02.2022 à 21:00

Merci

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Plus de 15000 volontaires congolais réfugiés en Angola seront bientôt rapatriés au Kasaï
AUTOUR DU SUJET

Brésil : une femme et ses enfants séquestrés et affamés pendant 17 ans

Insolite ..,

Brésil: les restes du journaliste britannique Dom Phillips formellement identifiés

Monde ..,

Pluies torrentielles au Brésil : le bilan s'alourdit, au moins 79 morts et 56 disparus

Monde ..,

Après une nouvelle vague de violences policières, le Brésil sous le choc

Monde ..,