mediacongo.net - Actualités - Elections 2023 : le glissement pourrait passer par l’enrôlement de la diaspora (société civile)



Retour Politique

Elections 2023 : le glissement pourrait passer par l’enrôlement de la diaspora (société civile)

Elections 2023 : le glissement pourrait passer par l’enrôlement de la diaspora (société civile) 2022-02-11
Diaspora
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/02-fevr/07-13/ceni_enrolement_electeur_22.jpeg -

Le Réseau d’éducation civique au Congo (RECIC) et Agir pour les élections transparentes et apaisées (AETA) émettent des réserves quant à l’organisation à temps des prochaines élections.

Les experts électoraux de ces deux organisations estiment que l’enrôlement des Congolais de l’étranger pourrait favoriser le glissement du délai constitutionnel. « Pour l’enrôlement et l’identification des Congolais vivant à l’étranger, la complexité et la sensibilité de cette opération nécessitent une option à lever par le Parlement. Au cas où cette opération n’est pas bien gérée, elle constituerait un goulot d’étranglement pour un glissement du délai constitutionnel », ont-ils déclaré jeudi devant la presse.

Le secrétaire permanent de l’AETA qui a lu la déclaration, n’a pas oublié de formuler quelques recommandations aux autorités concernées par le processus électoral.

« Au Parlement, de relancer le processus de la réforme de la loi électorale (appelée loi Lokondo) et d’autres initiatives des lois dès la session de mars 2022, de lever les grandes options de la session de mars pour l’organisation à 1 ou 2 tours de l’élection présidentielle, le scrutin direct ou indirect pour l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs et la prise en compte des Congolais de l’étranger », a rappelé Jérôme Bonso.

La commission électorale a publié, jeudi 04 février, sa feuille de route pour les prochaines échéances électorales dont le processus devrait débuter au mois d’avril avec l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs dans 14 provinces secouées par une crise politique depuis plusieurs mois.

La CENI a averti sur les contraintes auxquelles il faut vite donner des solutions pour voir tenir le pari de réussir les meilleures élections en 2023. Parmi les contraintes, il y a le retard dans le financement des opérations électorales, la production à temps des lois essentielles (réforme électorale). A cela s’ajoutent, la mutualisation des opérations d’identification et de recensement avec l’enrôlement des électeurs.

Patrick Mputu
Ouragan FM / MCP, via mediacongo.net
8566 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Linon | 477Y1R1 - posté le 11.02.2022 à 23:09

Peuvent-ils nous dire que faire pour devenir expert en élections ? Musuti | S5U9GGM - posté le 11.02.2022 à 21:46 Mieux vous renseigner au près de ces experts.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musuti | S5U9GGM - posté le 11.02.2022 à 21:46

Ces messieurs de RECIC et AETA sont devenus "experts" en matière électorale par quel mécanisme ? Qui leur a octroyé cette "gratification" ? Peuvent-ils nous dire que faire pour devenir expert en élections ?

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Dossier Kabund : « Nous avons apporté des preuves. Ils n’ont pas voulu examiner les preuves, ils ont préféré prendre ce raccourci » (SG du parti ACh)
AUTOUR DU SUJET

L’arrivée de Blinken coïncide avec l’octroi par les USA de 23,75 millions USD pour les...

Politique ..,

Elections 2023 : "Pas de candidat commun sans programme commun !", persiste et signe Adolphe Muzito

Politique ..,

Elections 2023: l’enrôlement des électeurs prévu en octobre prochain

Société ..,

« Le FCC va contraindre le pouvoir à revoir la loi électorale » (Kambere)

Politique ..,