mediacongo.net - Actualités - Jean-Marc Kabund : « L’histoire mystique » de la noyade du maître-nageur



Retour Politique

Jean-Marc Kabund : « L’histoire mystique » de la noyade du maître-nageur

Jean-Marc Kabund : « L’histoire mystique » de la noyade du maître-nageur 2022-02-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/02-fevr/07-13/kabund_jean_marc_assemblee_nationale_20_1.jpg -

Jean-Marc Kabund

L’accession au pouvoir et son exercice requièrent un certain nombre des capacités intrinsèques. Si en Occident, bon nombre de ceux qui montent dans la société sont ou deviennent membres des ordres mystiques et autres sociétés secrètes, en Afrique par contre, l’on se confie aux pouvoirs ancestraux.

Mobutu par exemple avait en son temps avait créé ce fameux « pouvoir des chefs coutumiers » qui seraient détenteurs des forces mystiques acquises des ancêtres.

Aucun pouvoir aujourd’hui n’échappe à cette règle que ceux qui sont au pouvoir ou ceux qui veulent y accéder s’y aventurent tous à quelques exceptions prêtes.

Et c’est ce qui se raconte de cette autre histoire du grand « maître-nageur » qui se serait prémuni dans le « mystique » contre son propre camp de l’UDPS et son chef pour un jour le remplacer à la tête du pays.

Ambitions et prétentions auraient fini par perdre Kabund grâce aux autres chefs mystiques malgré tout. Sa descente aux enfers s’expliquant ainsi en partie comme « mystiquement programmé » selon une certaine opinion répandue.

Du côté visible de l’affaire, l’accusation de la commission de discipline de la Convention Démocratique du Parti (CDP) est claire : « une escroquerie dans la vente des cartes, des violences physiques sur les combattants, le refus de répondre aux invitations du comité de discipline, l’auto-proclamation comme informateur lors de la mise sur pied de la coalition FCC-CACH, le manque de dignité dans ses fonctions et l’agression répétée contre les éléments de la Garde Républicaine (GR) ».

Du côté revers de la médaille, c’est le « mystique » dans le fétichisme révélé avec la rencontre en privée du Président de la République avec les grands chefs coutumiers lors de son déplacement dans l’Espace Grand Kasaï. Selon cette version, et à l’issue d’une cérémonie secrète ; il aurait été montré à Félix Tshisekedi combien « certaines personnes de son entourage dont Jean-Marc Kabund l’aurait enfermé dans le « mystique » pour que son mandat échoue, qu’il soit discrédité de tous malgré sa ferme volonté de voir les choses changées.

Après cette révélation, les chefs coutumiers auraient dit au Chef de l’Etat que « dès son retour à Kinshasa, des choses se produiront afin de mettre sur la place publique les pensées cachées des gens ». Et c’est dans ce « mystique » qu’il faut prendre en compte « l’altercation » entre la garde policière de Kabund et un élément de la Garde Républicaine et l’on connait la suite : humiliation du militaire, descente punitive de ses camarades au domicile de Kabund et démission virtuelle de ce dernier de son poste de 1er Vice-président de l’Assemblée nationale. Puis s’en suivra sa suspension et son exclusion définitive du parti. La part de l’ancien régime et certains opposants Toujours selon les détenteurs des pouvoirs ancestraux mystiques de l’Espace grand Kasaï, Kabund n’aurait pas été seul dans son complot qui aurait bénéficié d’un coup de main de l’ancien régime pour des raisons évidentes.

« La manipulation aurait des tentacules depuis son épouse qui aurait prêté l’oreille aux sirènes de certains opposants aux ambitions que l’on connait tout comme de l’ex-1ère ère dame du pays que vous verrez bientôt leur rendre visite » selon un cadre de l’UDPS.

Pour ne pas apparaitre directement, l’ancien régime serait passé par des proches chinois exploitant les mines dans le Grand Katanga. En passe d’être dépossédés de certains de leurs actifs acquis sous Kabila par la redéfinition de leurs contrats, les chinois sont mis à contribution. Ainsi argent et carrés miniers ont été attribués à Kabund qui compte parmi les riches aujourd’hui avec l’aide et l’intervention de l’ancien régime. Le but poursuivi étant de voir Tshisekedi rompre avec les américains pour demeurer dans le giron des asiatiques, son « élimination physique ayant même été envisagée un moment… » selon nos détenteurs des pouvoirs mystiques.

L’on se rappellera comment « l’histoire » de Kabund a commencé avec cette image de lui souriant enfourché sur un cheval à Mbwela Lodge qui appartient à Antoine Ghonda, un proche de Kabila dans le Kongo Central. En compagnie des cadres du Front Commun pour le Congo (FCC), Kabund négociait officiellement au nom du regroupement Cap pour le Changement (Cach) avec les kabiliste. L’avertissement-boutade d’Azarias Ruberwa Manywa n’était pas passé inaperçu : « vous voyez ce que donne le pouvoir ? Nous allons tout mettre sur les réseaux sociaux » ricanait-il.

Une source anonyme raconte : « Tout est parti de là avec son nouveau rôle de pion bien tracé. Il se croyait malin et protecteur des Kabilistes, raison pour laquelle on a vu tout le FCC faire des déclarations de soutien au Président de la République après la démission sur Twitter de Kabund, ce n’est pas anodin... La descente punitive de la Garde Républicaine à son domicile n’était pas pour détruire lorsque l’on connait l’esprit destructeur qui anime les militaires comme des policiers. Ces gens sont allés chez Kabund pour récupérer quelque chose de spéciale dans cette vaste maison et qui était gardé à un endroit déterminé, à savoir son pouvoir mystique dont il est dépossédé aujourd’hui ».

Le grand maître-nageur qui promettait aux autres d’appendre à nager dans le fleuve voisin de son domicile afin de traverser pour se sauver à Brazzaville en face s’est finalement noyé de lui-même. Son bouée de sautage « mystique » n’ayant pas fonctionné à merveille. Comme quoi, « il existe toujours un petit mystique et un grand mystique plus fort comme l’a apprise à ses dépens le maître-nageur » selon un interlocuteur anonyme.

Pour le chroniqueur politique Joseph Emmanuel Bunduki Kabeya, « Indépendamment du fait de l’existence du paranormal, plusieurs leçons sont à tirer de la chute de Kabund : « Il ne suffit pas de se déclarer disciple d’Etienne Tshisekedi pour être comme Tshisekedi. Le disciple n’est jamais plus grand que le maître. Il faut imiter et développer ses qualités.

Parmi celles de Ya Tshitshi, il y a la résistance à l’argent facile. En effet, il faut avoir une volonté de fer pour ne pas céder aux chants des sirènes qui attirent vers l’argent facile. Il n’est jamais évident de vivre dans le dénuement et de voir d’autres jouir d’une opulence indécente ». Il poursuit : « Avoir des ambitions est le propre des hommes. Mais il faut savoir les doser à bon escient. Il ne faut pas se précipiter pour devenir calife à la place du calife. Il faut apprendre à apprendre à devenir un homme d’état. Rien ne s’acquiert par science infuse.

Si l’on prend le cas de Medvedev, il fait un écolage comme premier ministre. Ensuite, il passe à l’étage supérieur. Il est président de la Russie puis il redevient premier ministre.

À ces différents postes, il en a vu l’avers et le revers de la médaille. Il voit ce que Poutine fait actuellement comme président et il vit tout le « bashing » qui est fait contre la Russie. Quand Medvedev reviendra au sommet du pouvoir, il sera aguerri et pourra assurer une continuité de pouvoir qui ne devrait pas desservir les intérêts russes face aux enjeux géopolitiques mondiaux ».

Joseph Bunduki conclut que : « Durant l’apprentissage, le poulain ne doit pas faire de l’ombre à son mentor. C’est le genre d’éclipse qui n’est pas accepté. Le poulain doit savoir attendre son moment comme dans une course de relais. Il recevra le bâton du coureur qui arrive en fin de course et lui pourra s’élancer vers son destin.À vouloir forcer le destin, Jean-Marc Kabund s’est mis à dos tout le monde et ses adversaires au sein de l’UDPS n’hésitent pas à casser du sucre sur son dos. Il n’est plus là pour démentir ou pour rectifier ce qui a été exagérément amplifié. Il est même fort probable que l’actuel locataire du Mont Ngaliema laisse couler son encombrant compagnon de combat ».


Libre Grands-Lacs / MCP, via mediacongo.net
8938 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Un ancien premier ministre rwandais accuse le régime de Kigali de jouer la carte de l’Occident pour déstabiliser la RDC
AUTOUR DU SUJET

UDPS : Les parlementaires debout en vacances parlementaires ?

Politique ..,

Haut-Katanga : les responsables de l’UDPS et UNAFEC appelés à mettre fin au désordre à...

Provinces ..,

Agression de la RDC par le Rwanda : l’UDPS/Tshisekedi constate l’indifférence de la...

Politique ..,

Accusée de haine tribale, l’UDPS dénonce « les imputations mensongères » du M23 et...

Politique ..,