mediacongo.net - Actualités - Guerre en Ukraine : les États-Unis comptent aider l’Afrique à faire face à la crise alimentaire



Retour Afrique

Guerre en Ukraine : les États-Unis comptent aider l’Afrique à faire face à la crise alimentaire

Guerre en Ukraine : les États-Unis comptent aider l’Afrique à faire face à la crise alimentaire 2022-04-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/04-avril/04-10/bleafrique.jpg -

Plus la guerre s’enlise en Ukraine, les SOS sur les risques d’une crise alimentaire mondiale se multiplient.

Des tensions sociales commencent à se faire sentir dans les pays les plus exposés, surtout en Afrique. Quelque 13 millions de personnes, soit plus d’un Africain sur quatre, souffre de l’insécurité alimentaire aiguë et ce chiffre va probablement augmenter dans les mois à venir, a prévenu depuis Rome, l’ambassadrice Cindy McCain’s, la représentante permanente de la mission des États-Unis auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Lors d’un point de presse virtuel animé mardi 5 avril 2022 par visioconférence, la diplomate a rappelé que cette crise alimentaire frappe l’ensemble du continent, en commençant par l’Éthiopie et la Somalie touchées par la sécheresse jusqu’à la Mauritanie et le Burkina Faso. La situation était déjà difficile avant le conflit à cause de la pandémie et de mauvaises conditions météo qui ont limité les récoltes. L’envolée des prix des matières premières agricoles entamée en juillet 2020, alimentée aussi par la hausse du pétrole, s’est nettement amplifiée depuis le début de l’offensive russe. « Le secrétaire général des Nations unies a été juste lorsqu’il a dit que la Russie bombarde l’un des principaux greniers de blé du monde. 40% des exportations de blé et de maïs de l’Ukraine sont destinées au Moyen-Orient et en Afrique qui sont déjà aux prises avec la faim. L’Ukraine elle-même, est une source importante de blé pour le Programme alimentaire mondial. En effet, le PAM nourrit 138 millions de personnes dans plus de 80 pays dont l’Éthiopie, le Soudan du Sud et le Nigéria, … La FAO estime que l’invasion de l’Ukraine par la Russie pourrait faire plonger 13 millions de personnes supplémentaires dans l’insécurité alimentaire. Avant que la Russie n’envahisse l’Ukraine, le contexte de la sécurité alimentaire était déjà préoccupante, notamment en raison des effets durables du Covid-19, de l’urgence humanitaire en cours, le prix alimentaire et également celui des engrais étaient très élevés. La réduction de l’offre de denrées alimentaires et de stocks ainsi que l’augmentation de prix de produits de base, rendent la vie difficile pour les agriculteurs, en Zambie par exemple, l’entrée aux intrants est difficile ».

Selon la diplomate américaine, l’invasion injustifiée de l’Ukraine par les troupes de Vladimir Poutine, menace non seulement la vie et les moyens de subsistances ukrainiens, mais a également un impact considérable sur l’approvisionnement mondial ». En effet, la Russie et l’Ukraine sont de fournisseurs importants au plan mondial du céréale et intrants agricoles de premières entrées.

Ainsi pour faire face à cette crise alimentaire, Mme Mc Cain’s a précisé que les États-Unis comptent travailler à l’unisson avec les différents pays à travers le monde, afin de résoudre cette problématique. « Nous allons nous pencher sur des réseaux à la fois régionaux et locaux. Nous essayons de renforcer des stratégies pour avoir des systèmes alimentaires robustes et de travailler également avec des donateurs pour partager des données en temps réel ».

Par ailleurs, l’ambassadrice a assuré que le gouvernement américain, par le biais de l’USAID, va mettre de systèmes alimentaires plus durables et à long terme, axés sur la résilience afin d’améliorer la nutrition. « Barack Obama avait lancé l’initiative fide the futur pour mettre en place des systèmes alimentaires plus durables. Tout cela est à la base de notre objectif à long terme d’amélioration du bien-être de ménages. Nous allons également renforcer des systèmes qui permettent de fournir de semences résistantes aux maladies et parasites. Nous travaillons sur des technologies afin d’améliorer la santé de sol, réduire les pertes de nourritures, augmenter la productivité agricole. Nous améliorons l’accès des populations à de régimes alimentaires de bonne qualité et à des aliments sûrs. Ces approches permettent aux agriculteurs de tirer la meilleure partie de l’agriculture et d’accroître la disponibilité des aliments sur les marchés locaux », a-t-elle conclu.


Ouragan/ MCP, via mediacongo.net
720 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Le G7 annonce un programme d’infrastructures de 600 milliards de dollars notamment pour l’Afrique