Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Société

SNEL-IGF : la patrouille financière bloque les réseaux mafieux

2022-04-09
09.04.2022
2022-04-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/04-avril/04-10/alingete_jules_21_02145.jpg -

La patrouille financière de l’Inspection générale des finances bloque tous les robinets de coulage des recettes à la Société nationale d’électricité (SNEL).

Le cas le plus ahurissant est celui du chef de Division Exploitation au département de Distribution en provinces qui s’en est pris ouvertement aux inspecteurs de l’IGF parce qu’ils voulaient voir clair sur une sortie de fonds pas bien justifiée. Une mission devait aller à Lubumbashi pour un dépannage alors que les techniciens plus assidus sont sur place.

D’ailleurs, a-t-on appris, les techniciens locaux ont déjà, à plusieurs reprises résolu, la même panne. « Était-il important d’envoyer des agents de Kinshasa pour 12 jours de mission à Lubumbashi », hurle un syndicaliste sous couvert d’anonymat qui dénonce le gaspillage.

Des pratiques mafieuses avaient élu domicile au sein de cette entreprise où des folles dépenses étaient opérées non pas pour permettre à la société de résoudre le problème du réseau mais par contre, pour faciliter à quelques responsables de se remplir les poches. Pas surprenant de voir un responsable de cette entreprise se plaindre du travail de l’IGF. Mauvaise cible. Pire, il fait filmer la scène et aussitôt, la vidéo est relayée par l’armée de propagande d’un ministre en disgrâce à cause de ses nombreux actes de mégestion.

Là où le bas blesse, c’est de voir que la vérification d’une dépense peut susciter le courroux d’un si haut gradé de l’entreprise. « Pourquoi s’en prendre aux contrôleurs qui vous posent une simple question sur la vraie destination de fonds que vous sollicitez pour décaissement. En plus, filmer la séquence et la partager dans les réseaux sociaux, cela dénote d’une tentative de vouloir discréditer l’IGF auprès de la population dans le but d’obtenir à tout prix une sortie suspecte d’argent », s’indigne Salabo Maurice, un activiste pro-démocratie rompu dans la lutte contre la corruption.

Ça saute aux yeux. La patrouille financière énerve, anticipe, bloque tellement les opérations mafieuses que les membres des réseaux s’agitent. Les Congolais payent les factures de l’électricité mais sont presque tous les jours dans le noir. Pourtant, l’argent est décaissé pour l’achat des matériels. Le prétexte est devenu Inga. Un argumentaire facile utilisé par de comités de gestion successifs pour se soustraire de leur responsabilité première. Désormais, l’IGF pioche pour voir clair.

La solidarité dans le mal des mafieux

L’opinion est surprise de constater que tous les détracteurs de l’IGF mieux les détourneurs de fonds publics s’activent sur les réseaux sociaux pour partager la vidéo. La République a compris le vrai message. La solidarité dans le mal se consolide. L’objectif est de décourager l’IGF à abandonner le contrôle en amont. Grosse erreur. Alingete ne reculera pas face à la pression de ceux qui saignent à blanc les finances publiques. Droit dans ses bottes, il poursuit son combat pour permettre aux entreprises publiques de maximiser les recettes mais aussi d’améliorer la qualité de la dépense conformément aux recommandations du chef de l’État.

Depuis des années, des individus donnaient l’image de canard boiteux aux entreprises publiques pour mieux les siphonner. De l’intérieur, l’IGF a compris le jeu. Ses flics financiers ont verrouillé toutes les sorties d’argent. Conséquence, ceux qui criaient aux entreprises moribondes, s’en prennent ouvertement à Jules Alingete. Heureusement, ils sont réduits dans leurs petits souliers. Aujourd’hui, la lutte contre la corruption est tellement soutenue par les Congolais que la voix des agitateurs et autres détourneurs ne porte plus.

 


OURAGAN / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 0 commentaires
1099 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent Rita Bola sur l’insécurité au Grand Bandundu : “Le pays est en guerre, ils ont choisi Kwamouth parce que c’est l’entrée de Kinshasa”.

Les plus commentés

Société Un Casque bleu tué, le SG de l’ONU en colère réagit

03.10.2022, 13 commentaires

Politique Géopolitique de la région des Grands Lacs. La fin d’un cycle : Paul Kagame du Rwanda sur les traces de Mobutu du Zaïre-Congo !

03.10.2022, 12 commentaires

Politique "La guerre de l'Est est programmée et désirée par des étrangers à travers la Constitution de 2006" (Des scientifiques)

03.10.2022, 12 commentaires

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 12 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance