mediacongo.net - Actualités - L'offensive russe dans l'est de l'Ukraine a commencé, annonce Volodymyr Zelensky



Retour Monde

L'offensive russe dans l'est de l'Ukraine a commencé, annonce Volodymyr Zelensky

L'offensive russe dans l'est de l'Ukraine a commencé, annonce Volodymyr Zelensky 2022-04-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/04-avril/18-24/russie_invasion_22_02145.jpg -

Les forces russes ont débuté leur offensive à grand déploiement tant redoutée pour prendre le contrôle de l'est de l'Ukraine, a annoncé lundi le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Nous pouvons maintenant affirmer que les troupes russes ont commencé la bataille pour le Donbass, à laquelle ils se préparent depuis longtemps, a-t-il déclaré dans un discours retransmis sur Telegram.

Le Donbass est le cœur industriel de l'est de l'Ukraine, où l'on parle majoritairement le russe, et où des indépendantistes soutenus par Moscou combattent les forces ukrainiennes depuis huit ans. Ces groupes sécessionnistes ont déclaré l'indépendance de deux républiques reconnues par la Russie.

Au cours des dernières semaines, le Kremlin a déclaré que la prise de contrôle du Donbass constituait le principal objectif de son invasion de l'Ukraine après avoir échoué dans sa tentative de prendre d'assaut Kiev.

En retraitant de la capitale, les forces russes ont pris le temps de se regrouper et de renforcer leurs effectifs dans l'Est en vue de ce qui pourrait être la bataille culminante du conflit.

Peu importe combien de soldats russes sont amenés jusqu'ici, nous combattrons. Nous nous défendrons, a clamé le président Zelensky.

« La deuxième phase de la guerre a débuté […] Croyez en notre armée, elle est très forte. » — Une citation de  Andri Yermak, chef d'état-major du président ukrainien

Peu avant, le gouverneur ukrainien de la région de Louhansk, Serguiï Gaïdaï, avait annoncé lui aussi le début de l'offensive des troupes russes contre l'est de l'Ukraine.

C'est l'enfer. L'offensive a débuté, celle dont on parle depuis des semaines, a-t-il déclaré sur Facebook. Il y a des combats à Roubijne et Popasna, des combats incessants dans d'autres villes pacifiques.

Au moins huit civils ont été tués lundi par des tirs et frappes russes, selon les autorités régionales. Quatre d'entre eux ont été tués dans la région de Donetsk et quatre autres personnes ont péri à Kreminna, une petite ville de la région de Louhansk tombée aux mains des Russes lundi, a dit M. Gaïdaï sur Telegram.

Offensive russe dans le Donbass

Kreminna est malheureusement sous le contrôle des orques, surnom péjoratif donné aux troupes russes, a-t-il déclaré.

Kreminna, qui compte environ 18 000 habitants, se trouve à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Kramatorsk, la capitale ukrainienne du Donbass.

Le conseiller de la présidence ukrainienne Oleksiy Arestovytch a quant à lui assuré que les occupants russes n'avaient pas encore conquis Kreminna. D'intenses combats de rue s'y déroulent, a-t-il indiqué, cité par la chaîne de télévision Ukraïna 24.

Bombardements tous azimuts

La Russie menait également lundi une série d'attaques contre des cibles stratégiques ukrainiennes à l'échelle du pays, dans ce qui semblait être une tentative d'épuiser la défense ukrainienne avant un assaut dans le Donbass.

Au moins sept personnes ont été tuées à Lviv, une ville refuge située tout près de la frontière polonaise généralement épargnée par les bombardements.

Située loin du front, à 60 kilomètres de la frontière polonaise, Lviv s'est convertie en ville refuge pour les personnes déplacées et a accueilli au début de la guerre plusieurs ambassades occidentales transférées de Kiev. La ville est aussi devenue une voie d'accès majeure pour les armes fournies par l'OTAN et pour les combattants étrangers venus combattre l'armée russe.

Le gouverneur de la région de Lviv, Maksym Kozitsky, a évoqué quatre frappes de missiles de croisière, tirés depuis la mer Caspienne : trois sur des infrastructures militaires et une sur un atelier de mécanique automobile, qui ont provoqué des incendies. Toutes les cibles sont gravement endommagées, selon lui.

À cette heure, sept morts sont connues, a-t-il ajouté, évoquant également onze blessés, dont un enfant, et précisant que trois blessés se trouvent dans un état grave.

Selon M. Kozitsky, il s'agit des premières victimes du conflit dans la ville. Et les autorités craignent que d'autres personnes ne soient coincées dans les ruines.

« Les Russes continuent d’attaquer en barbares les villes ukrainiennes depuis les airs, déclarant cyniquement au monde entier leur "droit" de tuer des Ukrainiens. »

Le cauchemar de la guerre nous a rattrapés même à Lviv, a déclaré Lyudmila Turchak, qui a fui avec deux enfants la ville de Kharkiv, à l'Est. Il n'y a plus nulle part en Ukraine où nous pouvons nous sentir en sécurité.

Un train en provenance de Dnipro passe devant des bâtiments endommagés par une frappe russe à Lviv, lundi.

Une puissante explosion a également secoué Vasylkiv, une ville au sud de la capitale, qui abrite une base aérienne militaire, selon les habitants. On ne savait pas immédiatement ce qui avait été touché.

Kharkiv, la deuxième ville d'Ukraine, a quant à elle été touchée par un bombardement qui a fait au moins 3 morts et 15 blessés, dont un adolescent.

L'un des morts était une femme qui semblait être sortie chercher de l'eau sous la pluie. Elle a été retrouvée allongée avec un bidon d'eau et un parapluie à ses côtés.

Pendant ce temps, les premières cargaisons de la nouvelle tranche d'aide militaire américaine pour l'Ukraine sont arrivées aux frontières du pays pour être remises à l'armée ukrainienne.

Quatre vols sont arrivés des États-Unis hier [dimanche] dans la région, avec divers équipements, a dit un haut responsable du Pentagone ayant requis l'anonymat. Un cinquième vol devrait arriver dans les prochaines 24 heures, ce qui fera cinq vols en autant de jours, a-t-il souligné.

Les forces ukrainiennes utilisent toujours des canons de fabrication russe, avec des munitions différentes de celles des armes américaines livrées par Washington.

Des militaires américains déployés sur le flanc est de l'OTAN depuis le début de l'invasion russe commenceront dans les prochains jours à former des militaires ukrainiens au maniement des canons M777 Howitzer, les pièces d'artillerie de dernière génération que les États-Unis ont décidé de remettre pour la première fois à l'armée ukrainienne.

Pas de corridors humanitaires

Par ailleurs, le gouvernement ukrainien a interrompu les évacuations civiles pour une deuxième journée lundi, affirmant que les forces russes bombardaient et bloquaient les couloirs humanitaires.

Pour aujourd'hui, le 18 avril, il n'y aura malheureusement pas de couloirs humanitaires, a indiqué sur Telegram la vice-première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk.

Mme Verechtchouk a averti Moscou sur les réseaux sociaux : Votre refus d'ouvrir ces couloirs humanitaires sera à l'avenir une raison de poursuivre toutes les personnes impliquées pour crimes de guerre.

Selon Mme Verechtchouk, les négociations avec l'armée russe sont longues et complexes, notamment pour la ville dévastée de Marioupol, en grande partie sous contrôle de Moscou, et d'autres localités où se déroulent des combats.

« Les occupants russes ne cessent de bloquer et de bombarder les routes humanitaires. Par conséquent, pour des raisons de sécurité, il a été décidé de ne pas ouvrir de couloirs. »

Les Russes, à leur tour, ont accusé les nationalistes néonazis à Marioupol d'avoir entravé l'évacuation des civils.

L'offensive imminente dans l'est du pays, si elle réussit, donnerait au président Vladimir Poutine une victoire dont il a grandement besoin, au milieu des pertes croissantes de la guerre et des difficultés économiques causées par les sanctions occidentales.

La prise de Marioupol, où les Ukrainiens estiment que 21 000 personnes ont été tuées, est considérée comme une étape clé dans les préparatifs de tout assaut à l'Est, car elle libérerait les soldats russes pour mener cette nouvelle campagne.

Les derniers défenseurs ukrainiens tiennent toujours des secteurs de la ville et ont refusé l'ultimatum lancé par les Russes qui expirait dimanche à la mi-journée.

Les renforts russes dans le Donbass ont ouvert la voie à une longue bataille qui, selon les analystes militaires, infligera certainement de lourdes pertes aux deux parties.

De nouvelles tombes ont été creusées à Irpin, en banlieue de Kiev, pour enterrer les dépouilles des personnes tuées depuis le début de l'invasion russe, le 24 février.

La guerre en chiffres

Selon le directeur du Programme alimentaire mondial, David Beasley, plus de 100 000 Ukrainiens sont au bord de la famine, et manquent également d'eau et de sources de chauffage.

Plus de 4,9 millions d'Ukrainiens ont fui leur pays 54 jours après l'invasion russe du 24 février, selon les chiffres publiés lundi par le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés.

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) estime aussi à 7,1 millions le nombre de déplacés à l'intérieur du pays.

Au total, ce sont donc environ 12 millions de personnes, soit plus du quart de la population, qui ont dû quitter leur foyer, soit en traversant la frontière, soit en trouvant refuge ailleurs en Ukraine.

Aucun bilan global récent des victimes n'est disponible, mais il est à l'évidence très lourd. De nouveaux corps sont notamment retrouvés chaque jour dans la région de Kiev, depuis que les forces russes se sont retirées pour intensifier leur offensive dans l'est du pays. Lundi, les enquêteurs ont procédé à l'examen de 269 cadavres à Irpin.


Radio - Canada / MCP, via mediacongo.net
1245 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : 5 stratégies pour gagner de l’argent au casino en ligne
AUTOUR DU SUJET

Livraison de gaz russe : l’Allemagne annonce des moments difficiles

Monde ..,

Sanctions de l'UE : Moscou cherche la riposte face au blocus partiel de Kaliningrad

Monde ..,

Guerre en Ukraine : l'Afrique est l'«Otage» de l'invasion russe, annonce Volodymyr Zelensky à...

Afrique ..,

Le Maroc appelle à un procès "équitable" pour son citoyen arrêté en Ukraine

Afrique ..,