mediacongo.net - Actualités - Lubumbashi : Les vraies raisons de la tenue du Forum pour l’unité et la réconciliation des Katangais



Retour Provinces

Lubumbashi : Les vraies raisons de la tenue du Forum pour l’unité et la réconciliation des Katangais

Lubumbashi : Les vraies raisons de la tenue du Forum pour l’unité et la réconciliation des Katangais 2022-05-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/05-mai/16-22/katumbi_moise_et_jaynet_kabila_22.jpeg -

Le Centre pastorale Monseigneur Jean-Pierre Tafunga de Lubumbashi sert de cadre à la tenue du Forum pour l’unité et la réconciliation des Katangais. Le go de ces assises qui vont durer trois jours a été donné, ce mardi 17 mai 2022, par l’archevêque métropolitain de Lubumbashi Monseigneur Fulgence Muteba Mugalu. Ce forum qui se tient sous le thème « frères et sœurs un jour, frères et sœurs pour toujours » est organisé par l’Assemblée épiscopale de la province ecclésiastique de Lubumbashi (ASSEPL).

Les participants sont les chefs religieux et traditionnels, les acteurs politiques, les leaders de jeunes ainsi que les représentants des cadres de concertation de la société civile de l’espace Grand Katanga. En d’autres termes, des quatre provinces issues du déménagement de l’ancienne province du Katanga à savoir le Haut-Katanga, le Haut-Lomami, le Lualaba et le Tanganyika.

Une initiative citoyenne et non politique

Dans son discours d’ouverture, l’archevêque métropolitain de Lubumbashi et président de l’ASSEPL est revenu sur les motivations qui ont amené les évêques du Grand Katanga à organiser cette rencontre et les résultats qui sont attendus. Il a pour commencer souligné qu’il s’agit d’une « initiative purement citoyenne et spirituelle » et « non politique » comme certains pourraient le prétendre, mais aussi relève de leur mission de pasteur.

« D’entrée de jeu, je voudrais souligner avec force que l’initiative qui nous réunit ici est inédite. Vous vous en doutez bien, cette initiative est d’une importance capitale. En effet, pour la première fois dans l’histoire contemporaine du Katanga, nous nous retrouvons ici en frères et sœurs pour célébrer notre fraternité, c’est-à-dire en un mot, pour célébrer ce qui nous cimente et fait de nous une même famille : la famille Katangaise. Aussi je voudrais et d’abord insister que cette initiative ecclésiastique et pleine de noblesse est par essence purement citoyenne et spirituelle. Elle n’a donc rien de politique comme on peut être porté à le croire ou à le faire croire. », a déclaré Monseigneur Fulgence Muteba.

« En effet, bien qu’elle paraisse alléchante pour les autres, la politique n’est pas notre apanage. Encore moins notre préoccupation primordiale. Départ notre vocation nous vos pasteurs, nous sommes quant à nous, au service d’un royaume qui dépasse les royautés de ce monde. Je peux vous assurer que dans cette posture de pasteur nous sommes à l’aise. De ce fait, nous n’avons aucun intérêt à servir une quelconque cause politique dont on sait quel ordre ou nous ranger derrière un homme politique ou un groupe d’hommes politiques. Notre démarche n’a donc pas une finalité politique. Il est important de le souligner pour éviter l’amalgame, le mélange des genres et la confusion. Nous sommes tout simplement au service du bien commun, au service de la dignité de la personne humaine, principalement des Katangais. », a-t-il ajouté.

À en croire Monseigneur Fulgence Muteba, les évêques de l’Assemblée épiscopale de la province ecclésiastique de Lubumbashi se sont sentis interpellés par la crise de fraternité qui sévit dans l’espace Grand Katanga et les tensions sociales qui en résultent. Ainsi leur démarche se veut un effort fondamentalement « apolitique ». Ils inventent ainsi, par cette rencontre, les Katangais et Katangaises en conflit à dialoguer d’une manière franche et sincère afin de consolider l’unité Katangaise qui est, selon l’archevêque métropolitain de Lubumbashi, sacrée.

“Malheur à celui qui portera la lourde responsabilité de briser cet élan”

« Dans notre contexte, il est bon pour nous de rappeler que malgré le découpage du Katanga en quatre provinces, nous demeurons Katangais. Rappelons le, nous avons le même sang qui coule dans nos veines et nous avons une identité commune. Celle-ci n’est ni aliénable ni négociable. Nous sommes Katangais et nous devons le demeurer au sein de la RDC notre beau pays. Dès lors, quel que soit ce qui nous arrive, nous ne devons aucunement perdre cette fraternité. Frères et sœurs katangais, cet appel pathétique ne signifie nullement que nous devons préconiser l’unanimisme. Loin de là, nous prônons plutôt l’unité dans la diversité, nous communion des cœurs dans la différence, dans le pluralisme. Sans cette unité d’esprit, nous courons gravement le risque de perdre notre identité », a poursuivi Monseigneur Fulgence Muteba.

« Dès lors, nous n’avons d’autres choix que de prendre ensemble le chemin de consolider notre unité et de nous réconcilier. Écoutez, l’unité des katangais est une affaire sacrée quoique le Katanga ait été divisé en quatre provinces politiques ou administratives, le disais-je. C’est à nous qu’a été légué cette province par nos ancêtres. Elle doit continuer à être notre patrimoine commun que nous devons léguer aux générations futures. Malheur à celui qui portera la lourde responsabilité de briser cet élan. Quant à la réconciliation, elle est une nécessité et un impératif pour la paix, la cohésion et le développement du Katanga et de la RDC. », a-t-il renchérit.

 

Ce forum vise, d’après lui, à amener les Katangais à mettre de côté les divisions, oublier les blessures intérieures afin de parvenir au vivre ensemble.

« Les divisions qui nous caractérisent ne sont pas une fatalité, un fléau incurable, c’est une réalité à affronter avec audace. Il nous faut en prendre conscience pour la surmonter, en la dépassant. À cet égard, nous avons les uns les autres des blessures dans nos cœurs, rancœurs, nous avons des raisons de nous enfermer sur nous-mêmes. Nous avons des raisons qui nous empêchent d’aller vers les autres que nous croyons être là source de nos malheurs. Sans nous laisser écraser par tout ce qui pèse sur nos consciences, ce forum nous invite à sortir de nous-mêmes, à aller vers nos frères et ses sœurs, à nous dépasser pour nous décharger, pour recommencer une nouvelle vie avec nos frères et sœurs, une vie du vivre ensemble dans la fraternité, la sincérité, la vérité et la tolérance. », a-t-il martelé.

Un appel au dialogue

En organisant ce Forum, l’Assemblée des évêques du Katanga et leurs associés exhortent donc les participants à faire la paix de braves, à s’engager tous dans un dialogue constructif, la vérité, l’estime mutuel, la transparence, la sincérité ; à se rapprocher, s’exprimer, s’écouter, se regarder, se connaître davantage, essayer de se comprendre, chercher des points de contact, bref à dialoguer.

C’est aussi une occasion de réconcilier les fils et des filles du Katanga et renforcer l’identité Katangaise, les liens de fraternité entre Katangais partout. « Il ne s’agit pas d’une réconciliation cosmétique, une réconciliation de façade ou encore une réconciliation folklorique mais une démarche intérieure dans la sincérité et la vérité, dans le souci de faire un, dans le souci d’opérer un autre choix dans notre vivre ensemble entre Katangais et entre congolais », a insisté Monseigneur Fulgence Muteba.

Les résultats attendus

Par ailleurs, l’archevêque métropolitain de Lubumbashi a indiqué que les résultats attendus de ces assises sont entre autres : Enterrer la hache de guerre entre Katangais, assurer le dialogue permanent entre Katangais, consolider la cohésion entre les quatre provinces, asseoir les bases de la solidarité par des actions concrètes, jeter les ponts de collaboration politique et économique entre nos quatre provinces, renforcer les mécanismes de l’identité Katangaise à vivre maintenant et à léguer aux générations futures, définir les intérêts du peuple katangais et des populations vivant au Katanga en vue du développement durable à partir des dons de richesse du sol et du sous-sol, se réconcilier à travers un rite approprié à vivre dans l’unité, dans la diversité et à rendre solide les liens qui unissent les Katangais, ainsi qu’accroître l’influence et consolider la position du Katanga en République Démocratique du Congo.

L’on a noté pour cette journée d’ouverture la présence des députés nationaux et sénateurs de l’espace Grand Katanga dont Jeannette Kabila, la sœur jumelle du Président de la République honoraire Joseph Kabila, le gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula, l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe, et plusieurs autres personnalités politiques et économiques Katangais. Le sénateur à vie Joseph Kabila était le grand absent.

Richard Muteta
MNCTV Congo / MCP, via mediacongo.net
688 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Diocèse de Tshumbe : ordination épiscopale et intronisation de Mgr Vincent Tshomba Shamba
AUTOUR DU SUJET

Matata : "La réconciliation des acteurs politiques du Grand Katanga peut influer sur les...

Politique ..,

Lubumbashi : deuxième étape de réconciliation entre communautés

Provinces ..,

Forum de réconciliation et de l'unité katangais: Kabila et Katumbi mettent le paysage politique...

Politique ..,

Kabila-Katumbi : la poignée de main katangaise qui change tout ?

Politique ..,