mediacongo.net - Actualités - 2023: Quel est le poids de l'opposition face à Tshisekedi ?



Retour Politique

2023: Quel est le poids de l'opposition face à Tshisekedi ?

2023: Quel est le poids de l'opposition face à Tshisekedi ? 2022-05-20
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/tshisekedi_kabila_fayulu_katumbi_bemba_22.jpeg -

C'est en 2023 qu'aura lieu la prochaine élection présidentielle en RDC. A une année du scrutin, les jeux de positionnement ont commencé au sein de l'opposition congolaise.

Le 11 mai, Martin Fayulu et Augustin Matata Ponyo, tous deux candidats à l'élection présidentielle de 2023, se sont rencontrés pour évoquer les questions importantes pour la RDC à leurs yeux.

Selon plusieurs médias sur place à Kinshasa, la rencontre entre les deux hommes a duré deux heures avec un focus sur le bloc patriotique, qui regroupe en son sein des organisations catholiques et protestantes, des mouvements citoyens ainsi que des partis d'opposition.

Une organisation mise en place pour obtenir des réformes consensuelles avant l'élection de 2023. Cependant, comme le rappelle Dany Ayida, directeur résident en RDC du National Democratic Institute (NDI), l'année dernière Martin Fayulu a aussi rencontré l'ancien président Joseph Kabila.

Cela a donné lieu à un certain nombre de spéculations mais il n'y a pas eu de réunion structurée ou formalisée de l'opposition face au président Félix Tshisekedi.

Dany Ayida précise qu'à l'heure actuelle, le président congolais dispose d'une majorité assez forte au Parlement et contrôle assez bien le gouvernement et les différentes provinces du pays.

L'opposition devra donc démontrer sa capacité de cohésion et de proposition, insiste Dany Ayida.

"Il y a pas mal d'acteurs clés qu'on connaît en RDC par leur parti politique et qui ont des capacités d'action évidentes mais les chamboulements au sein de la classe politique ont amené un certain nombre d'entre eux à garder le silence. Donc, on ne sait plus trop à quel niveau ils se trouvent. La majorité de ceux que l'on connaît qui pilotent les formations politiques et les regroupements les plus représentatifs sont associés au gouvernement actuel. Au cours des mois à venir, on verra s'il y aura une alliance réelle qui se dessine en faveur d'une opposition avec une plateforme de propositions et on verra si la population adhère ou pas," conclut l'expert du NDI.

Avancer en rang dispersé ?

Pour Augustin Muhesi, professeur de sciences politiques à l'université catholique du Graben, à Butembo, une opposition unie pourrait représenter un contrepoids face à l'actuel président.

Cependant, la question est de savoir si la classe politique congolaise est en mesure de s'unir autour d'une opposition.

"La classe politique congolaise est caractérisée par de fortes divisions liées notamment au déficit idéologique, au déficit d'un projet commun, explique Augustin Muhesi. On constate un mouvement de vagabondage politique où les acteurs politiques quittent un camp pour un autre. Et le plus souvent, ils sont prêts à soutenir la candidature de celui qui est au pouvoir parce qu'il est considéré comme détenant les moyens politiques, les moyens financiers. A moins que comme l'univers politique est aléatoire on assiste à un changement de paradigme", souligne l'enseignant.

Kabila, le come back ?

Alors quid d'un possible retour de Joseph Kabila sur la scène politique ? Pour le professeur Muhesi, cela est bien sûr le souhait des nostalgiques de l'époque Kabila.

Mais celui-ci insiste également sur le fait que même s'il ne se présente pas, Joseph Kabila pourrait continuer à jouer dans l'ombre ou financer la candidature d'un acteur politique qui serait en mesure de les protéger, lui... et ses importants intérêts économiques.

 


DW / MCP, via mediacongo.net
6417 suivent la conversation
15 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

thierka | RWLAYHU - posté le 21.05.2022 à 18:05

Kabila Joseph connaît bien que l’une personne qu’il peut faire confiance eza kaka tshisekedi alors toutes les personnes qui souhaitent voir l’opposition ensemble votre rêve va sérieusement vous décevoir pcq kabila et Moise ce sont des ennemis éternels Kabila ne peut jamais faire confiance à Moise C’est un traître et un vrai judas

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
RAISON | SHQT266 - posté le 21.05.2022 à 08:54

Monsieur Johan2000!Vous ne connaissez pas c'est quoi un indicateur car ce que vous dite est faux car depuis kabila jusqu'aujourd'hui nos indicateurs sont au rouge. Raison pour laquelle la RDC occupe toujours un mauvais classement sur tous les plans sauf les loisirs( musique et sport).

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
thierka | RWLAYHU - posté le 21.05.2022 à 06:23

Kabila Joseph connaît bien que l’une personne qu’il peut faire confiance eza kaka tshisekedi alors toutes les personnes qui souhaitent voir l’opposition ensemble votre rêve va sérieusement vous décevoir pcq kabila et Moise ce sont des ennemis éternels Kabila ne peut jamais faire confiance à Moise C’est un traître et un vrai judas

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 20.05.2022 à 22:18

Il manque un leader charismatique qui incarne l’opposition à lui seul comme ce fut le cas avec Étienne Tshisekedi. Pour ma part j’ai perdu toute confiance dans la classe politique congolaise qu’elle soit au pouvoir ou dans l’opposition .ils ne sont jamais à la hauteur des enjeux pour preuve souvenez-vous du gâchis de Genève.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meka-Okangama | 6VTSV3N - posté le 20.05.2022 à 22:01

Si les opposants à Kinshasa se déchirent une chose est sure le grand Katanga, les politiciens et les forces de sécurité sont unanimes ils ne perdront pas la présidence.

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BIBI | GR3UJ9N - posté le 20.05.2022 à 18:29

Malheureusement dans tout ça, le peuple est presque absent. or dans les pays où les choses fonctionnent, la population écoute les politiques et ces derniers la craignent . or la population congolaise dans son ensemble n'a pas l'arme principale (l'instruction) pour mieux résister, exister, influencer. Depuis MOBUTU l'école a été détruite avec elle les congolais ont coulé. Ils se laissent entraîner aux gré des vagues. Si le peuple congolais avait le minima FATSHI ne serait jamais président et ce beau pays occuperait sa vraie place à la dimension de ses richesses.

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Habib Soloh | 33WTX4I - posté le 20.05.2022 à 18:22

En janvier 2024, nous aurons un 2e Senateur a vie !

Non 8
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Johan2000 | XQW8BPK - posté le 20.05.2022 à 17:34

Le Congo est plus que jamais sur la voie de son développement, tous les indicateurs sont au vert, juste une question du temps pour que le social suive. QUANT AUX PROCHAINES ELECTIONS, KABILA A CONFIANCE EN TSHISEKEDI QUI, BIEN QUE DIFFICILE A MANIPULER COMME IL LE PENSAIT, N'EST PAS JALOU DE TOUTES CES RICHESSES. IL N'Y A QUE CEUX QUI VEULENT LE POUSSER A L'ERREUR EN POSTULANT QUI CHERCHENT A LUI CREER DES PROBLEME. BATIKA YE AVANDA NA MBOKA NA YE CALMEMENT, IL A EU A APPORTER SA PIERRE DE CNSTRUCTION AUSSI MINIME SOIT-ELLE

Non 13
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RAMAZANI | VHYNIUD - posté le 20.05.2022 à 17:25

Retour à Matonge de ce Régime Tshilejelu Tshijengu et ses collabo jouisseurs après 2023 car son grand opposant aux élections, c'est son bilan Zéro et la paupérisation du souverain primaire, qui va le sanctionner sévèrement malgré sa majorité corrompue et son forcing du pouvoir pour le pouvoir. Carton rouge en 2023 !

Non 8
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
B.Michel | RQ3L698 - posté le 20.05.2022 à 17:04

Yango Yo Tata oyo MAMPUYA, ovandaka na poto to na malweka? Tu nous as toujours dit que tu es médecin en Europe en France,mais les médecins n'ont pas assez de temps comme toi là! Ensuite, en tant que médecin, tu ne peux pas tout le temps venir dans les réseaux sociaux venter ton mentor kabila! On comprend que tu n'es qu'un imposteur qui vit au social na mbongo ya ma ngoya,mbogo ya bana.... Continuer à regarder le ciel na poto na bino wana, kala mingi te retraite, tu vas vivre dans les rues à château rouge. Mikolo ya pamba...Tu es tout le temps ici na âge nayo wana! Penses-tu que les congolais te lisent à Kinshasa! Eza kaka bino na bino kuna na poto nde bozo mitanga...Mawa!

Non 7
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kitenge Yezu | XORWQ8J - posté le 20.05.2022 à 16:57

Il y aura bloc de l'opposition bien-sûr, mais ils vont s'entredéchirer avant même la publication des resultats. Car FAYULU et sa bande chanterons avant tout à l'injustice comme d'acoutumée.

Non 4
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 20.05.2022 à 16:49

A l'heure actuelle, je ne vois pas l'opposition faire un bloc pour designer un candidat a tous, puisque tous les leaders ses sont prononces etre candidat a la presidentielle de 2023... les anglais disent : Wait and see...px etre qu'a la proce des elections les lignes pourront bougees.

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 20.05.2022 à 16:39

(Suite) incarne respect des lois, textes et constitution ensuite les résultats économiques. Ainsi il est plus facile que Kabila regarde Fayulu, LCD, que ces violeurs des textes comme Bemba, Katumbi, Bahati. Ramener le pays vers la constitution, gage pour le développement.

Non 7
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 20.05.2022 à 16:34

Nous ne sommes pas d'accord avec cette analyse de bas niveau. Pour que le pays avance, nous devons avant tout dans quel état nous sommes,dans quel système. Tshilombo a fait passer la RDC, du système semi présidentiel à un autre système présidentiel, disons même fort. Parceque dans un pays sérieux et les hommes sérieux, on défend d'abord les institutions, les textes des lois. Quand Kabila était au pouvoir, l'opposition menait des batailles sur le respect de la constitution, ne touche pas à ma constitution. Après avoir déchiqueté la lois, textes constitution, nous avons l'impression de vivre dans un pays suspendu. Kabila ou son PPRD ou FCC incarne le respect des textes et...

Non 9
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
thierka | RWLAYHU - posté le 20.05.2022 à 15:15

Kabila Joseph connaît bien que l’une personne qu’il peut faire confiance eza kaka tshisekedi alors toutes les personnes qui souhaitent voir l’opposition ensemble votre rêve va sérieusement vous décevoir pcq kabila et Moise ce sont des ennemis éternels Kabila ne peut jamais faire confiance à Moise C’est un traître et un vrai judas

Non 12
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : RDC-Vatican : Sama Lukonde et Pietro Parolin engagés pour le bien-être de Congolais
AUTOUR DU SUJET

Elections : "La ferme détermination de la CENI de respecter le délai constitutionnel quant à...

Politique ..,

Elections 2023 : le report est-il possible ?

Politique ..,

« Le vote électronique sans bulletin est l’institutionnalisation de la fraude électorale...

Politique ..,

Matata : "La réconciliation des acteurs politiques du Grand Katanga peut influer sur les...

Politique ..,