mediacongo.net - Actualités - Félix Tshisekedi face à ces 9 fronts pour les élections de 2023 (Tribune de Jean-Pierre Alumba)



Retour Politique

Félix Tshisekedi face à ces 9 fronts pour les élections de 2023 (Tribune de Jean-Pierre Alumba)

Félix Tshisekedi face à ces 9 fronts pour les élections de 2023 (Tribune de Jean-Pierre Alumba) 2022-05-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/05-mai/23-29/tshisekedi_felix_reunion_evaluation_etat_de_siege_2200.jpeg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République

A l’approche des élections prévues l’année prochaine, 2023, au mois de septembre ; telle que la Constitution stipule à son article 73 : « Le scrutin pour l’élection du président de la République est convoqué par la Commission Electorale Nationale et Indépendante (CENI), 90 jours avant l’expiration du mandat du président en exercice ».

« Elu » sur la promesse de faire de la RDC un Etat de droit où tout sera centré sur « le peuple d’abord », l’organisation pré-électorale s’impose pour l’actuel Chef de l’Etat de la RDC à l’approche des élections de 2023. Dans les états major de certains partis politiques et la société civile, ils se préparent à lui demander des comptes en utilisant en grande partie, la redevabilité de ces promesses.

Quant aux élections de l’année prochaine, l’actuel Chef de l’Etat devra faire face à neuf (9) probables fronts pendant que son prédécesseur, n’en avait que quatre (4).

Les 4 fronts de son prédécesseur, Joseph Kabila étaient :

1. L’instabilité sécuritaire au pays ;

2. La précarité du social de la majorité des citoyens ;

3. Les pressions des occidentaux sur leurs intérêts géostratégiques en RDC, notamment la révision du code minier, l’exploitation des minerais stratégiques, l’octroi du marché de construction d’un port en eau profonde à Banana, l’exécution du projet Inga III ainsi que l’influence Chinoise en RDC ;

4. L’opposition (l’opposition politique et les confessions religieuses avaient fait bloc contre le régime de Joseph Kabila).

L’actuel Chef de l’Etat fera face à 9 fronts lors des élections de 2023.

Ces 9 fronts seront primordialement :

1. La précarité du social des RD. Congolais ;

2. L’instabilité sécuritaire au pays ;

3. L’Opposition (FCC, LAMUKA, les confessions religieuses et une partie de la société civile ainsi que la diaspora et les mouvements des jeunes);

4. Le disfonctionnement au sein de son parti politique l’UDPS ;

5. L’Union Sacrée, un monstre à plusieurs têtes (CASH, ENSEMBLE, MLC, FCC Mosaïque, etc.) ;

6. La communauté Internationale qu’il n’arrive pas toujours à convaincre;

7. L’opulence et l’euphorie du pouvoir au sein de sa famille biologique ;

8. Le divorce avec son ancien partenaire, Joseph Kabila ;

9. Le respect des accords avec ses partenaires politiques ainsi que la gestion de leurs ambitions (Moïse Katumbi, Vital Kamerhe, Jean-Pierre Bemba, Christophe Mboso, Modeste Bahati, Lambert Mende, Mbusa Nyamwisi, Charles Okoto, etc.).

Face à ces 9 fronts, il lui sera très difficile d’organiser les élections s’il n’est pas sûr d’en sortir victorieux. Alors, il pourrait mettre en place quatre options ou scenarios lui permettant de rester un peu plus longtemps au pouvoir (la politique du glissement), notamment :

1. Organiser un dialogue pour un compromis politique qui va lui permettre de s’approcher un peu de ses opposants en leur proposant un gouvernement d’union nationale pour une durée de 2 à 3 ans ;

2. Soutenir l’organisation des élections truquées pour être proclamé vainqueur par la CENI et la Cour Constitutionnelle ;

3. Utiliser le non financement de la CENI, l’enrôlement des nouveaux majeurs, le recensement des citoyens et l’octroi de la carte d’identité à tous les RD Congolais ;

4. Créer des situations de trouble par le vote de certaines lois problématiques au niveau de l’assemblée nationale dont il a le contrôle.

Face à ce tableau, toute personne avisée et éclairée pourrait se poser la question de savoir comment son prédécesseur, Joseph Kabila avec 4 fronts, n’a pas pu résister à la pression de ceux-ci étant même un politico-militaire – Comment va s’en sortir l’actuel Chef de l’Etat avec ses 9 fronts ? Etant donné qu’il ne fait preuve de maitrise d’aucun paramètre important d’un processus électoral qui se veut crédible, mais plutôt de la volonté claire de truquer ou mieux, d’en exercer une fraude à grande échelle.

S’il opte pour l’organisation des élections en 2023, il ne lui reste que juste une année pour faire ce qu’il n’a pas pu réaliser durant 3 années. Tel est le défi réel de l’actuel Chef de l’Etat pour convaincre l’électoral en 2023.

L’avenir nous réserve beaucoup de surprises.

Tribune de :

Jean-Pierre ALUMBA LUKAMBA
Directeur Exécutif International

Diaspora Africaine pour le Développement
Tél : +243810812234


Alternance / MCP, via mediacongo.net
4840 suivent la conversation
8 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

SHAKA | 2ZKD172 - posté le 27.05.2022 à 22:42

les chantages du clan Tshilombo n'auras plus d'effets vers la fin des mandats ,les députés et sénateurs regarderons ou le vent tourne pour l'avenir de leur carrières

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 27.05.2022 à 22:40

les majorités de Tshilombo vont commencer a prendre l'eau quand on va s'approcher du sable mouvant des élections ,pendant cette période distribuer la manne financière va être compliquer , certains sentant la fin approcher vont commencé a quitter le navire union sucrée pour miser sur un autre cheval d'avenir ,les députés savent qu'il ne resterons pas éternellement pour avoir la chance d'être réélu vaut mieux se désolidariser et dénoncées la politique de Tshilombo d'emblée, cette majorité ne restera pas soudé jusqu'aux élections, les gens qui ont fait l'erreur de rejoindre Tshilombo par naïveté ou par simple calcul vont vite partir et puis vers la fin des mandats les...

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 27.05.2022 à 21:30

@ mundinynyi-udps: La Confiance se merite, elle ne se decrete pas, et surtout pas sur base de 1000 promesses sans suite. Cette Confiance se merite sur base des resultats. Voici la VERITE: Les detournements en "100 Jours", surfacturations & faillites Des Tshilejelu, escroqueries dans RAM et contrats gre-a-gre pour $58 Million en commnade d'autos de luxe par Nyembwe. Ce tandis qu'au front a l'Est de jeunes soldats "vegetent" et chez vous au Kasai de milliers y fuient la misere. Ou vois-tu quelconque base de confiance en ton pretendu-Stratege jouissant en voyages inutiles a l'etranger, non pas ici en Provinces? Kinshasa n'est pas RDC.

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mundinyunyi | 52BXFVB - posté le 27.05.2022 à 20:22

Le régime actuel n'est pas à comparer avec le régime catastrophique de Kabila. Nous sommes sur la bonne voie. Prenons partience

Non 22
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mundinyunyi | 52BXFVB - posté le 27.05.2022 à 20:19

Félix est un grand homme. Tous ces défis sont en mouvance. Il n'est pas dit qu'ils sont en statut quo. Félix est un grand stratège. Ayons confiance en lui.

Non 16
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 27.05.2022 à 18:53

(Suite...) Excellente analyse, cher JP Lukamba. Notons surtout les Fronts #1 et #7 ci-dessus qui refletent tres bien le Bilan catastrophique de ce regime Tshilejelu. Apres 38 ans de chomage et petits boulots a Matonge, la cohorte d'ex-frappeurs, escrocs et jouisseurs au sommet n'avait qu'un seul objectif en sortant des valises de Felix: Enririchissement vertigineux..... Alors que leurs echecs au Social s'empilent inclu chez eux a Kabeya-Kamwanga qui se vide en "exode" vers le Katanga. Toute honte bue, ces jouisseurs et les ventripedes croient que le regime kleptocratique de Felix Tshilejelu-Tshijengu est l'oeuvre des Americains et de Dieu. Allez donc piger cette (non-)logique. Que 2023...

Non 6
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 27.05.2022 à 18:49

Excellente analyse, cher JP Lukamba. Notons surtout les Fronts #1 et #7 ci-dessus qui refletent bien le Bilan catastrophique de ce regime Tshilejelu. Apres 38 ans de chomage et petits boulots a Matonge, la cohorte d'ex-frappeurs et jouisseurs au sommet n'avait qu'un seul objectif en sortant des valises de Felix: Enririchissement vertigineux via surfcturations, detournements, escroqueries (RAM) et contrats-gre-a-gre, pire que durant la Kleptocratie Kabiliste. Alors que leurs echecs au Social s'empilent inclu chez eux a Kabeya-Kamwanga qui se vide en "exode" vers le Katanga. Toute honte bue, ces jouisseurs et les ventripedes croient que le regime kleptocratique de Felix Tshilejelu-Tshijengu...

Non 5
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 27.05.2022 à 17:32

Le plus grand défi est sa conscience. La conscience de comprendre la' où il a placé le pays. Kabila est général d'armée. Aucun général fait le retrait de l'armée dans le désordre ,au cours d'un combat. Tshilombo, a la culture d'un leader de rue, un activiste politique, qui se trouve à son aise dans les désordres, mais à un certain moment il doit se rendre compte que plus des 100millions des congolais dépendent des ses faits. Au regard des lois et textes et constitution il doit interroger sa conscience. Le pays aura beaucoup à gagner.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Dossier Kabund : « Nous avons apporté des preuves. Ils n’ont pas voulu examiner les preuves, ils ont préféré prendre ce raccourci » (SG du parti ACh)
AUTOUR DU SUJET

78 % des Congolais souhaitent voter à la prochaine présidentielle

Société ..,

L’arrivée de Blinken coïncide avec l’octroi par les USA de 23,75 millions USD pour les...

Politique ..,

Elections 2023 : "Pas de candidat commun sans programme commun !", persiste et signe Adolphe Muzito

Politique ..,

Elections 2023: l’enrôlement des électeurs prévu en octobre prochain

Société ..,