mediacongo.net - Actualités - Bukavu : sit-in du personnel de la RTNC pour dénoncer une tentative de spoliation de la résidence officielle de son Directeur



Retour Provinces

Bukavu : sit-in du personnel de la RTNC pour dénoncer une tentative de spoliation de la résidence officielle de son Directeur

Bukavu : sit-in du personnel de la RTNC pour dénoncer une tentative de spoliation de la résidence officielle de son Directeur 2022-05-31
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/05-mai/30-31/rtnc_bukavu_sitin_22_0214.jpg -

Depuis deux jours, le personnel de la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC), Direction provinciale du Sud-Kivu, manifestent devant le bâtiment affecté au logement de son directeur. Ce dernier demande le déguerpissement du ministre provincial de l’Urbanisme et Habitat, qui occupe désormais ledit bâtiment, de manière « illégale ».

Le matin de ce mardi 31 mai 2022, ces agents de la RTNC Sud-Kivu ont arraché les enseignes placées sur les façades de ce bâtiment et les ont brulés. Ils ont exigé que le ministre Jérémie Basimane quitte ce bâtiment, réservé selon eux, par l’État congolais comme résidence officielle du directeur de la RTNC-SK depuis 1957.

«C’est le deuxième jour que le personnel de la RTNC est en train d’exprimer son ras le bol face à ce que nous considérons de mépris du ministre provincial de l’environnement, malheureusement notre ministre de tutelle parce qu’il est également en charge des médias. Ce bâtiment ici, c’est un bâtiment réservé comme résidence officielle du directeur de la RTNC au Sud-Kivu depuis 1957. Maintenant avec l’avènement de Partenariat Public Privé, un contrat a été conclu entre un particulier et la division de l’habitat pour rénover ce bâtiment. Avec cette rénovation, le privé devrait occuper 50% de la parcelle et la RTNC 50%. Une fois que la modernisation de cette résidence finie, on a été désagréablement surpris qu’il a plu au ministre Jérémie Basimane, ignorant même qu’il est ministre des médias, de venir s’installer dans cette maison. Nous revendiquons donc à ce jour pour que la RTNC soit rétablie dans ses droits » explique Clément Sanduku, Vice-président de la délégation syndicale de la RTNC-SK.

Celui-ci fustige le fait que depuis la rénovation de ce bâtiment, aucune démarche n’a été entreprise pour que le Directeur de la RTNC-SK puisse revenir occuper sa résidence. La délégation syndicale de la RTNC-SK parle d’une « mauvaise foi » du ministre Jérémie Basimane, qui cherche à faire porter la responsabilité au Gouverneur.

«On a constaté la mauvaise foi du ministre provinciale de l’habitat, parce qu’il y a une délégation de la RTNC qui est allée le voir et il a montré qu’il n’y était pour rien. Il voulut faire porter le chapeau au Gouverneur. Le temps qu’on voulait rencontrer le Gouverneur de province, malheureusement il a été frappé par le deuil. Dans cette foulée, le ministre est venu clandestinement s’installer dans ce bâtiment,» regrette Clément Sanduku.

 
Un autre manifestant rencontré sur place, renseigne que lors de la signature du contrat de PPP sur la rénovation de ce bâtiment, une lettre avait été adressée au Directeur provincial de la chaine publique, par la Division de l’habitat, pour qu’il le libère momentanément pour 6 mois. Chose faite, mais plus de six mois après, la maison ne lui a jamais été remise, et elle a été affectée pour d’autres fins. Celui-ci craint une spoliation dans les prochains jours.

Entre-temps, la délégation syndicale de la RTNC dit faire confiance aux autorités provinciales. Elle espère que le Gouverneur ne tardera pas à réhabiliter son Directeur dans ses droits.

Après une répression lundi, des échanges ont cette fois eu lieu cette deuxième journée entre les manifestants et les responsables de la Police Nationale Congolaise. Un compromis a été trouvé pour que les manifestants libèrent le lieu en attendant que les autorités en déplacement à Idjwi reviennent dans la ville pour la suite des pourparlers. Avant de quitter le lieu, ces agents de la RTNC ont promis de revenir dans le cas où une solution n’est pas trouvée.

Signalons que dans une réaction rendue publique, le Ministre Jérémie Basimane a réfuté les allégations faisant état d’occupation illégale de ce bâtiment. Selon lui, les anciens occupants de cette maison, notamment l’ancien Directeur provincial de la RTNC, avaient reçu des sommes “importantes” pour aller loger ailleurs, avant le début de sa réhabilitation dans le cadre d’un Partenariat public-privé.

 
Il dit regretter les contestations qui surviennent après la construction de  ce bâtiment, alors que le nouveau Directeur de la RTNC n’y a “jamais” habité. Pour le Ministre Basimane, l’autorité provinciale avait donc la compétence d’affecter cet immeuble de l’Etat à d’autres fins, les anciens occupants ayant été, en quelque sorte, indemnisés.

Bertin Bulonza
congo-press.com (MCP) / La Prunelle RDC
691 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Elections 2023: Bana Kin promet de donner une majorité absolue à Félix Tshisekedi
AUTOUR DU SUJET

Bukavu: deux corps sans vie retrouvés à Kadutu

Provinces ..,

Youssoupha à Bukavu: « Je prie pour que la situation arrête de se dégrader, que la paix...

Musique ..,

Sud-Kivu : le RAPUICO menace de suspendre toutes les activités académiques dans 15 jours

Provinces ..,

Bukavu : des corps déterrés à Brasserie « sur demande de leurs familles »

Provinces ..,