mediacongo.net - Actualités - La femme dans l’artisanat minier : par pauvreté ?



Retour Femme

La femme dans l’artisanat minier : par pauvreté ?

La femme dans l’artisanat minier : par pauvreté ? 2022-06-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/01-05/lualaba_vie_sociale_22_02145.jpg -

"La femme est bel et bien présente dans l’artisanat minier en RDC non pas à cause de la pauvreté". Madame Agnes Kabwiz, négociante des minerais du cuivre dans la province du Lualaba a fait cette déclaration ce mercredi au cours de la Semaine minière du Congo. Pour elle, la femme est impliquée dans le processus de l’exploitation artisanale et la commercialisation du cuivre et du cobalt.

Elle  mène également des activités commerciales autour des sites miniers. Ces activités génèrent des fonds qui ont un impact sur le flux financier du secteur minier artisanal en RDC.

Madame Agnès  Kabwiz  travaille pour son propre compte dans l’artisanat minier autour de la ville de Kolwezi. Elle est négociante. ‘’J’ai des équipes de creuseurs qui travaillent à mon compte. Je finance l’extraction des minerais du cuivre et du cobalt au site minier de Shabara. Par la suite, je vends ce produit minier. 

J’avoue que dans le secteur minier artisanal, il y a de l’argent contrairement à ce que l’on pense”. Cette femme déclare qu’elle n’est pas prête à abandonner l’artisanat minier. ‘’Je suis  dans l’exploitation minière artisanale non pas à cause de la pauvreté. J’y suis parce que le  secteur offre beaucoup d’opportunités et l’argent y circule. La preuve est que chaque jour des dizaines d’étrangers, attirés par les mines,  débarquent dans notre région. Ils viennent se faire de l’argent. Et pourquoi pas nous, Congolaises‘’.

Une autre femme qui investit dans l’artisanat minier est madame Alhponsine Chama Bukasa. Elle dirige la coopérative minière Sun And Star. Depuis six mois, cette coopérative a obtenu du gouvernement provincial du Lualaba une zone d’exploitation artisanale. Pour l’heure, la coopérative en partenariat avec d’autres coopératives procède aux travaux de découverture du site. Ces travaux consistent à  transformer le site en une mine à ciel ouvert afin de faciliter le travail d’extraction de  minerais. Sous anonymat, elle est aussi attirée par cette activité qui, soutient-elle, rapporte de l’argent.

‘’Ce n’est pas facile de faire de l’artisanat minier ici chez nous. Mais avec la détermination et la volonté, nous allons y arriver. D’ici l’année prochaine, nous allons démarrer l’extraction du cuivre. Pour moi, ce secteur est prometteur’’.

Une vingtaine de coopératives minières des femmes

Actuellement, une vingtaine de femmes dirigent des coopératives minières dans la région du Katanga. Selon la fédération des coopératives minières des femmes, le nombre est encore insuffisant mais c’est un grand pas dans l’autonomisation de la femme Congolaise. Malgré cette avancée, Alfonsine Tshileshe, présidente de la coopérative, dénonce certaines coutumes qui pèsent sur plusieurs femmes engagées dans l’artisanat minier.

‘’Elles sont interdites d’accès au site minier artisanal, elles pourraient faire disparaitre les  minerais‘’. Pourtant, déclare-t-elle, ‘’le code minier Congolais n’est pas discriminatoire. La femme et l’homme ont tous les droits d’œuvrer dans l’artisanat minier excepté la femme enceinte et celle allaitante”.  

Notons que les femmes du secteur minier artisanal font face à deux problèmes majeurs. D’abord, la plupart n’ont pas de zones d’exploitation. A l’instar d’autres exploitants artisanaux, les femmes recourent parfois à des sites appartenant aux entreprises minières. Ensuite, ces exploitantes artisanales n’ont pas accès au financement. Ainsi, elles ne comptent que sur les ressources propres, ce qui limite leurs activités.


magazinelaguardia.info / MCP, via mediacongo.net
1142 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Les femmes en période d'ovulation, des rivales aux yeux des autres femmes ?
left
ARTICLE Précédent : Grand comme un timbre-poste et autocollant, voici l'appareil à échographie du futur