mediacongo.net - Actualités - «Pays solution» dans la lutte contre le changement climatique : Eve Bazaïba a défendu la cause de la RDC à la conférence de Stockholm



Retour Science & env.

«Pays solution» dans la lutte contre le changement climatique : Eve Bazaïba a défendu la cause de la RDC à la conférence de Stockholm

«Pays solution» dans la lutte contre le changement climatique : Eve Bazaïba a défendu la cause de la RDC à la conférence de Stockholm 2022-06-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/06-12/Conference-de-Stockholm-Eve-Bazaiba.jpg -

« Pays solution » dans la lutte contre le changement climatique, la République Démocratique du Congo (RDC) ne rate pas une occasion où on discute climat à travers le monde. A Stockholm (Suède) où vient de se tenir une rencontre internationale marquant le 50ème anniversaire de la première conférence de l’ONU sur le l’environnement, la voix de la RDC a été portée par Mme Eve Bazaïba, vice-Première ministre en charge de l’Environnement et Développement durable.

Cinquante ans après la première conférence de l’Onu sur l’environnement, Stockholm, capitale de la Suède, a accueilli un nouveau sommet contre le changement climatique.

Les dirigeants de la planète se sont retrouvés, les 2 et 3 juin 2022, à Stockholm pour un sommet marquant le 50e anniversaire de la première Conférence des Nations unies sur l’environnement, dont les organisateurs espèrent des résultats concrets alors que des militants de la lutte contre le changement climatique ont exprimé leur scepticisme.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et l’envoyé spécial du président des États-Unis pour le climat, John Kerry, figuraient parmi les personnalités ayant participé à cette conférence.

La vice-Premier ministre, ministre de l’Environnement et Développement Durable, Mme Eve Bazaïba, était à la tête de la délégation qui a porté la voix de la République Démocratique du Congo, «Pays solution» dans la lutte contre le changement climatique. Cette délégation était composée notamment de M. Olivier Mondonge, directeur de cabinet adjoint du Chef de l’État en matière de l’environnement.
Placée sous le thème «Stockholm+50 : une planète saine pour la prospérité de toutes et tous – notre responsabilité, notre chance », cette conférence a été l’occasion pour les dirigeants planétaires de réitérer leur engagement dans la lutte contre la changement climatique, alors que le débat semble être obstrué par la guerre en Ukraine.

Procédant à l’ouverture de cette conférence, le secrétaire général de l’ONU a rappelé les réalisations de la Conférence de Stockholm sur l’environnement humain, tenue en 1972, rappelant que le monde n’a pas «50 ans de plus pour inverser la tendance ou le développement ».
«Nous avons les outils pour rendre la planète saine, il nous faut à présent les utiliser », a averti le secrétaire général des Nations Unies.

Il a, par la suite, déploré que la guerre en Ukraine ait fait passer au deuxième plan le caractère urgent de la crise climatique. « Le sens de l’urgence dans le débat sur le climat a bien sûr pâti de la guerre en Ukraine », a-t-il déclaré aux côtés de la Première ministre suédoise Magdalena Andersson. «Cette guerre a démontré une chose :  à quel point le monde est vulnérable avec sa dépendance aux énergies fossiles », a-t-il ajouté.
Selon le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE), une organisation créée dans la foulée de la première conférence de Stockholm, le sommet de Stockhlom s’est tenu dans le contexte de la triple crise du changement climatique, de la perte de la biodiversité et des ressources naturelles, de la pollution et du gaspillage.

«C’est pourquoi à Stockholm, il nous faut des actions audacieuses… Il faut éviter la fragmentation », a estimé dans un communiqué le directeur du PNUE, Inger Andersen, qui assumait le rôle de secrétaire générale de Stockholm+50
Parmi les thèmes abordés figuraient l’urgence de l’action face au changement climatique, les conséquences de la pandémie de Covid-19 et l’introduction des critères environnementaux dans le développement.

«Nous sommes réunis pour nous acquitter de nos promesses et de nos engagements pour les générations futures», a indiqué, pour sa part, Mme/ Magdalena Andersson, Première ministre de la Suède et coprésidente de Stockholm+50 avec le Président du Kenya, M. Uhuru Kenyatta.  Ce dernier a d’ailleurs rappelé que la Conférence des Nations Unies sur l’environnement de 1972 avait été la première conférence internationale à mettre en exergue les liens indissociables entre développement, pauvreté et environnement, comme inscrit dans le Déclaration de Stockholm du 16 juin 1972.  Cette année-là avait aussi été marquée par la création du PNUE et son installation à Nairobi, s’est remémoré M. Kenyatta en exhortant les États Membres à continuer de le soutenir vigoureusement. 

Le bilan des progrès réalisés en un demi-siècle n’a pas fait oublier la « triple crise planétaire » évoquée par tous les participants. 
La cérémonie commémorative précédant l’ouverture de la conférence a été lancée par un spectacle original de jeunes artistes, en présence du Roi Carl XVI Gustaf de Suède.  Le souverain a observé que le monde dispose des outils pour rendre la planète plus saine: «Il est temps de les utiliser ».

Francis M.
Econews / MCP, via mediacongo.net
697 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Kinshasa : les riverains de Carrigres à Kinsuka dénonce la pollution de l’air