mediacongo.net - Actualités - Journée mondiale de transfusion sanguine : les agents de Vodacom donnent de leur sang pour sauver des vies



Retour Santé

Journée mondiale de transfusion sanguine : les agents de Vodacom donnent de leur sang pour sauver des vies

Journée mondiale de transfusion sanguine : les agents de Vodacom donnent de leur sang pour sauver des vies 2022-06-14
Echos des entreprises
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/13-19/voda_transfusion_22_02141.jpg -

Donner son sang,  c’est sauver une vie. A l’occasion de la journée mondiale de donneurs de sang célébrée chaque 14 juin, la Fondation Vodacom Congo s’est associée au Centre national de transfusion sanguine pour organiser une collecte de sang au sein de la société Vodacom. Dans un élan de solidarité, le Directeur général, son adjoint ainsi que les agents de cette entreprise ont donné de leur sang pour sauver des vies.  

A travers ce geste de coeur, la Fondation Vodacom Congo a voulu dire à toute la population congolaise qu’elle peut compter sur elle pour son développement. Elle l’invite, par la même occasion, à poser ce geste pour sauver des vies.

« Cette journée est tellement importante pour Vodacom Congo et la Fondation Vodacom Congo. Elle est tellement importante parce qu’en fait, elle témoigne combien nous sommes une entreprise citoyenne. Une entreprise qui prend en compte le social de la population congolaise (...) Alors la Fondation Vodacom ne pouvait que s’associer à son partenaire, le centre national de transfusion sanguine en RDC pour organiser cette journée », a déclaré Mme Roliane Yulu, responsable intérimaire de la Fondation Vodacom. 

 

Mme Roliane Yulu  

Et de poursuivre : « nous invitons toute la population congolaise, les personnes qui savent qu’ils ont du sang en réserve, de faire ce geste tellement important pour sauver des vies. Vous ne savez pas combien un frère ou une soeur, enfant, mère, papa dans un coin du pays a besoin de ce geste de votre part ».

Habitué à ce geste de coeur, M. Kalley Nsiku, Directeur de Cabinet du DG de Vodacom Congo, a invité les autres à l'imiter : « c’est une habitude. J’ai déjà donné de mon sang plus de vingt fois. J’invite tous les autres staff de Vodacom et toute personne de bonne volonté à s’associer à nous en donnant de leur sang et à manifester leur solidarité », s’est-il exprimé.

M. Kalley Nsiku, Directeur de Cabinet du DG de Vodacom Congo

« C’est le souci de l’autre. Car tous nous avons une personne à qui nous tenons énormément. Imaginez que cette personne a besoin de sang et qu'au même moment, vous entendez dire que cela ne vaut pas la peine. Je pense que vous serez motivé d'accomplir ce geste pour toute personne qui en exprimerait le besoin », a déclaré Mme Kelly Bongo Bin Mpiana.

Mme Kelly Bongo Bin Mpiana

Qui peut donner son sang ?

D’après Mr Héritier Matondo, medecin au Centre national de transfusion sanguine, sont concernés par le don du sang, les gens dont l’age est comprise entre 18 et 65 ans et en bonne santé. « Il faut etre en bonne santé pour sauver des vies », a-t-il insisté. Par ailleurs, il a noté que les enfants de moins de 5 ans sont les bénéficiaires directs du sang. « Nous sommes en République démocratique du Congo, pays où le paludisme est une des maladies qui se complique généralement en anémie. Dans ce contexte, les enfants ont besoin de ce sang-là », a-t-il indiqué. Une deuxième catégorie des bénéficiaires est constituée des femmes enceintes, des personnes accidentés et ceux souffrant de cancer.

Mr Héritier Matondo, Médecin au Centre national de la transfusion sanguine.

Transformer des vies aux moyens de  la technologie, c’est le défi que s’est fixé la Fondation Vodacom au cours de l’année financière 22 – 23 en faveur des populations congolaises sur l’ensemble du pays. Ce défi se résume en douze élans de cœur, c’est-à-dire des actions à mener en douze mois dans douze provinces de la RDC sélectionnées visiblement dans leur ancienne configuration. Il s'agit de : la Province orientale, l’Equateur, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, le Maniema, les 3 Kasaï, le Bandundu, le Kongo central, la ville de Kinshasa, le Katanga et le Lualaba.

Quant au secteur de santé, la Fondation Vodacom envisage la formation des 50 femmes secouristes dans chaque province, capables d’administrer les premiers soins aux accidentés et autres victimes des catastrophes naturelles.

Djodjo Vondi
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
1104 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Rutshuru : des médecins et infirmiers protestent contre un projet de l’Union européenne
AUTOUR DU SUJET

La Fondation Vodacom annonce l’installation d’une classe numérique pour contribuer à...

Echos des entreprises ..,

PTNTIC : le nouveau directeur général de Vodacom Congo reçu par le ministre Augustin Kibassa...

Economie ..,

Dossier RAM : Vodacom Congo dénonce l'arrestation et la détention arbitraire d'un de ses hauts...

Société ..,

Les bureaux de Vodacom Congo scellés par la DGI suite au non-paiement des impôts de...

Société ..,