mediacongo.net - Actualités - Guerre à l’Est de la RDC : plus de 700 000 personnes déplacées depuis le début de l’année 2022 (ONU)



Retour Société

Guerre à l’Est de la RDC : plus de 700 000 personnes déplacées depuis le début de l’année 2022 (ONU)

Guerre à l’Est de la RDC : plus de 700 000 personnes déplacées depuis le début de l’année 2022 (ONU) 2022-06-20
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/05-mai/23-29/DRDC.jpg -

Dans un communiqué de presse rendu public le samedi 18 juin 2022, le Coordonnateur Humanitaire du système des Nations Unies en RDC, Bruno Lemarquis, a déploré cette situation à la base de la fuite de plus de sept cent mille personnes depuis le début de l’année 2022, à la suite d’une spirale de violence armée enregistrée au cours des derniers mois dans la partie Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Selon cette agence onusienne, près de 5, 9 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur du Congo. Pour lui, des civils ne devraient pas être des cibles des attaques armées.

« Il est plus que jamais essentiel que le droit international humanitaire soit respecté », a-t-il indiqué, tout en condamnant des violences dans l’Est de la RDC, notamment au Nord -Kivu, Sud-Kivu et dans la province de l’Ituri.

Le personnel humanitaire doit pouvoir accéder sans entrave aux personnes dans le besoin et ne doit pas être une cible, et les populations civiles doivent pouvoir accéder aux infrastructures essentielles à leur survie en toute sécurité, ajoute Bruno Lemarquis.

« Les sites de personnes déplacées ne sont plus des refuges sûrs pour les personnes vulnérables et beaucoup trop de civils innocents sont victimes des violences, tués, traumatisés, et maintenus dans un cycle de violence par des groupes armés. Il est plus que jamais essentiel que le droit international humanitaire soit respecté »,regrette le Coordonnateur Humanitaire du système des Nations Unies en RDC.

Rien qu’en Ituri, plus de deux cents personnes déplacées ont été tuées en neuf mois, dans 16 attaques de groupes armés sur des sites de déplacement. Au moins 128 structures ont été mises hors d’usage, depuis 2019. Ce qui affecte l’accès aux soins à plus d’un million de personnes.

Et depuis le début de cette année 2022, en Ituri, ainsi qu’au Nord -Kivu et Sud-Kivu, 58 écoles et au moins 15 structures de santé ont été prises pour cible, signale-le communique.

Cette violence entrave également les opérations humanitaires, et 116 incidents sécuritaires affectant directement le personnel ou les biens humanitaires ont été notifiés depuis le début de l’année.

Le document note aussi l’insuffisance des ressources pour apporter une aide d’urgence aux personnes affectées, mais également pour appuyer le retour des personnes déplacées lorsque des retours sont possibles.


Africa24sur24/MCP, via mediacongo.net
740 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Littérature chrétienne : "Sauver pour sauver" un ouvrage qui interpelle les chrétiens à ramener les gens au Seigneur
AUTOUR DU SUJET

Guerre en Ukraine : les Russes préparent le raccordement de la centrale de Zaporojie à la Crimée

Monde ..,

Ukraine : à Kramatorsk, la situation militaire est toujours difficile pour Kiev

Monde ..,

Ukraine : mais où va donc le cargo "Razoni" et son précieux maïs ?

Monde ..,

Guerre au Yémen : le prolongement de la trêve est aussi celui des espoirs de paix

Monde ..,