mediacongo.net - Actualités - Tension RDC-Rwanda : les habitants de l'Est ne veulent pas d'une nouvelle force régionale



Retour Provinces

Tension RDC-Rwanda : les habitants de l'Est ne veulent pas d'une nouvelle force régionale

Tension RDC-Rwanda : les habitants de l'Est ne veulent pas d'une nouvelle force régionale 2022-06-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/20-26/militaires_rdc-eac-force_22.jpg -

L'annonce lundi à Nairobi du déploiement d'une force régionale dans l'est de la République démocratique du Congo est accueillie avec une grande méfiance voire une franche hostilité dans les provinces concernées, qui demandent plutôt une réforme et un renforcement de leur armée nationale.

"Nous rejetons vigoureusement" ce projet et "vous appelons à y renoncer", écrit dans une lettre au président de RDC, Félix Tshisekedi, le mouvement citoyen Lucha (Lutte pour le changement), créé il y a dix ans à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

"Au moins trois des sept Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) - le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi - sont impliqués depuis plus de deux décennies dans la déstabilisation de notre pays, à travers des interventions directes de leurs armées ou à travers des groupes armés", poursuit la Lucha, qui évoque des raisons "sécuritaires, économiques ou géopolitiques".

Avant la réunion de lundi de l'EAC, la présidence de la RDC avait fait savoir qu'elle s'opposait à la participation du Rwanda à une éventuelle force régionale car, selon elle, Kigali se livre de nouveau à une "agression" du Congo en soutenant la rébellion du M23 (Mouvement du 23 mars), ce que le Rwanda dément.

"Placée sous commandement militaire du Kenya, cette force (...) ne devrait pas comprendre en son sein d'éléments de l'armée rwandaise", a-t-elle affirmé lundi soir sur Twitter, alors que la présidence kényane ne donnait aucune précision sur la composition de cette force, appelée à être déployée au Nord-Kivu, au Sud-Kivu et en Ituri. Mais même si le Rwanda n'en fait pas partie, cette idée de force régionale ne convainc pas.

"Je suis contre, vraiment, c'est assez!", lance Tito Rushago, un vendeur de samoussas interrogé mardi dans une rue de Goma. "Il y a tous les pays, ici, Sénégalais, Tanzaniens, Uruguayens...", énumère-t-il, en référence à la force de l'ONU (la Monusco), dont la présence depuis vingt ans dans le pays "n'a rien changé", estime aussi Patrick Bahati, motard.

Alfred Kenge, commerçant, promet quant à lui de "marcher encore" (manifester), contre le déploiement de cette force, tandis qu'un autre motard, Patrick Hamuli, parle même de "trahison".

"Mauvais souvenirs"

Plutôt que l'arrivée d'autres troupes étrangères, tous demandent que l'armée congolaise, les FARDC (Forces armées de RDC), soit "renforcée", "réformée", que ses hommes soient "bien payés" et disposent des rations nécessaires, que les "officiers corrompus, qui profitent de la guerre", soient remplacés.

"Je doute de l'efficacité de cette force", déclare dans la province voisine d'Ituri le pasteur James Biensi, de l'"Eglise francophone CECA 20" de Bunia, en soupçonnant un "agenda caché". Les pays concernés ne s'entendent pas entre eux, constate-t-il, en rappelant par ailleurs lui aussi que la Monusco n'est pas parvenue à rétablir la paix. "Qui fera mieux ?", s'interroge-t-il.

"Je suis sceptique quant à l'opérationnalité d'une force constituée de pays qui ont des intérêts dans le nôtre", commente également à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu, Raphaël Wekenge, coordonnateur de la Coalition congolaise pour la justice transitionnelle (CCJT).

Paulin Mulume, du collectif des mouvements citoyens Amka Congo, assure "regretter" la décision prise à Nairobi. "On a déjà eu plusieurs opérations conjointes dans l'est du pays, qui n'ont pas porté leurs fruits", certaines ayant même laissé "de très mauvais souvenirs", ajoute-t-il.

"On ne sait pas ce qui a poussé notre président à s'engager dans cette affaire, il fallait passer par le parlement", juge Paulin Mulume. "Nous pensons qu'il va revenir à la raison", espère Judith Maroy, de la Lucha du Sud-Kivu.

A Bukavu, le Dr Denis Mukwege, qui a reçu le prix Nobel de la paix en 2018 pour son action en faveur des femmes victimes de viols utilisés comme armes de guerre, avait manifesté dès la semaine dernière son opposition au déploiement d'une "force régionale composée par des pays à la base de la déstabilisation, d’atrocités et du pillage de nos ressources".

Cela "n’apportera ni la stabilité ni la paix et risque d'aggraver la situation", mettait-il en garde, en appelant lui aussi à une "réforme" des FARDC.


AFP / VOA / MCP, via mediacongo.net
2124 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Dossousakpata | LVI6VQP - posté le 01.07.2022 à 15:31

SAC MYSTIQUE POUR ETRE RICHE DU VIEUX DOSSOU SAKPATA +229 60 66 37 82 SAC MYSTIQUE POUR ETRE RICHE DU VIEUX DOSSOU SAKPATA +229 60 66 37 82 SAC MYSTIQUE POUR ETRE RICHE DU VIEUX DOSSOU SAKPATA +229 60 66 37 82 SAC MYSTIQUE POUR ETRE RICHE DU VIEUX DOSSOU SAKPATA+229 60 66 37 82 puissant sac mystique pour devenir trop riche du jour au lendemain.. Chaque jour qui passe, vous croisez des gens très riches, des gens que vous connaissez peut-être qui étaient pauvres et qui deviennent riches du jour au lendemain. vous ne vous êtes jamais demandé sur quoi est basée leur richesse en réalité ? Aujourd'hui vous aussi vous avez la capacité, le pouvoir de devenir riche en un jour,...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 22.06.2022 à 08:53

Il n'y a que Tshilombo et ses MALANDA NGULU talibans qui ne comprenent pas ce qu'ils font.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais Telema | UYEQRR8 - posté le 22.06.2022 à 07:26

LA QUESTION EST TROP MR TSHILONBO REFORMER L ARMEE RECRUTER DES VRAIS CONGOLAIS DU SANG QUI SONT PRES A DEFENDRE LEUR PAYS. C EST HONTEUX UN PAYS AVEC UNE POPULATION PLUS DE 70 MILLIONS DEMANDA L AIDE MILITAIRES A DES PETITS PAYS. NZAMBE TOSALA NINI NA MOKILI.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musuti | S5U9GGM - posté le 22.06.2022 à 05:28

@Kinshasa makambo: Mais la Monusco est toujours présente au Tanganyika. C'est le 30/06/2022 qu'elle va quitter cette province. Juste une précision.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kinshasa makambo | 57PDN65 - posté le 22.06.2022 à 05:14

B. Michel, tu dois être un rwandais ou un ougandais. Tu réfléchis comme une poule ou comme un cochon. Cette force ne doit pas fouler ses sabots sur le sol congolais. Demander comment on avait chassé la Monusco à Kabeya Mayi dans la province de Tanganyika. Les hommes forts avaient utilisé une armée électronique. Et la Monusco était parti d'elle même. Cette force risque de subir celà aussi.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
B.Michel | RQ3L698 - posté le 22.06.2022 à 02:25

Taisez-vous et quittez les groupes armées! L'heure est arrivée pour mettre à nue votre oncle kagame Malheur à celui qui sera déniché se cachant derrière lui. En lieu et place d'encourager cette force qui vise à neutraliser toutes ces forces obscures qui sèment la mort parmi vous, vous trouvez mieux venir vous masturber ici. Allez vous faire voir au diable!

Non 14
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : L'abbé Godefroid Mpembele du couvent Mukasa succombe à ses blessures à Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

ACAJ appelle Anthony Blinken à réaffirmer la détermination des USA à prendre des sanctions...

Politique ..,

« Tant que les FDLR existeront, les relations entre le Rwanda et la RDC seront toujours...

Politique ..,

Rapport des experts de l’ONU: « Dans tous les cas, nous n’avons jamais voulu avoir des...

Politique ..,

Soutien au M23 : Denis Mukwege demande des sanctions « militaires » contre Kigali

Politique ..,