mediacongo.net - Actualités - L'ONU estime que le Rwanda et l'Ouganda ont servi de base arrière au M23 pour attaquer la RDC



Retour Politique

L'ONU estime que le Rwanda et l'Ouganda ont servi de base arrière au M23 pour attaquer la RDC

L'ONU estime que le Rwanda et l'Ouganda ont servi de base arrière au M23 pour attaquer la RDC 2022-06-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/20-26/rwanda_militaires_est_rdc_22_1.png -

Dans un rapport remis au Conseil de sécurité de l'ONU que la DW s'est procuré, le Groupe d’experts sur la RDC souligne également la dégradation de la situation dans les régions sous état de siège.

Dans ce rapport de 300 pages que la DW s'est procuré, le Groupe d’experts de l'ONU sur la RDC souligne que les conditions de sécurité et la situation humanitaire se sont dégradées dans les provinces du Nord Kivu et de l’Ituri placées sous état de siège depuis le 6 mai 2021.

Le rapport précise également que le Rwanda et l'Ouganda ont servi de base pour la réorganisation du M23. Un point qui ne surprend pas Josaphat Musamba, chercheur à l’université de Gand en Belgique.

Il insiste sur le soutien qui a été apporté au mouvement rebelle, qui avait été défait par les FARDC avec l'appui de la Monusco en 2013, mais qui a refait surface à la fin de l'année 2021.

Josaphat Musamba précise qu’il n’est pas uniquement question d’armes mais qu’il peut aussi s’agir d’instructions et de formation qu’auraient reçues les membres du M23 dans des camps.

Des recrutements jusqu'au Rwanda

Les experts précisent également qu’à partir de novembre 2021, le M23 a commencé à recruter dans le camp de Bihanga. En janvier 2022, les rebelles ont recrutés dans les territoires de Masisi, Rutshuru et Kitshanga, en RDC, ainsi qu’au Rwanda, pour renforcer les troupes.

Un procédé qui est loin de surprendre Josaphat Musamba. "D’abord ce sont des messagers qui sont en contact avec le groupe, ils passent inaperçus parce qu’on ne les connaît pas. La plupart du temps, ils vont d’abord retrouver des amis, ou des gens au sein de leurs communautés, ce qui fait que par exemple l’année dernière, on en a arrêté certains dans le Masisi", précise l’expert.

Il insiste sur le fait que "ces derniers commençaient à courtiser les jeunes pour rejoindre le mouvement parce qu’ils avaient besoin aussi du capital militaire, c’est à dire les ressources, les combattants, etc… Les services de renseignement des militaires congolais les ont tracés, on en a arrêté certains. Les camps sont des pépinières parce qu’on y développe des discours sur le fait qu’il y a des réfugiés qui sont partis depuis des années et qu’ils sont dans les camps, et en mobilisant sur le discours du retour des réfugiés, on mobilise tout en leur disant que le problème pour lequel ils sont là peut créer un sentiment qui va les pousser à trouver des moyens pour retourner chez eux", précise M. Musamba à la Deutsche Welle.

Derrière des produits agricoles, des armes

Une des questions également abordée dans le rapport est celle de l’acquisition de matériel militaire que l'on fait passer pour des "produits agricoles".

Pour Jean Jacques Wondo, analyste des questions socio-politiques, sécuritaires et militaires notamment au sein de l’armée congolaise, plusieurs réseaux criminels de mafieux savent que vu la situation sécuritaire dans l’Est, la défense est un secteur potentiellement rentable.

Généralement, explique Jean Jacques Wondo,"les dépenses qui sont liés à la défense ne sont pas comptabilisées. Et une autre raison consiste à dire qu’on essaye de passer ces produits ou matériels via les produits agricoles pour éviter le régime d’information du matériel militaire qui est acheté à la Monusco. Donc l’embargo sur les armes qui concerne la RDC, c’est un embargo qui touche uniquement les groupes armés, cela veut dire que seuls les groupes armés ne peuvent pas acheter des armes à l’extérieur du pays. Par contre en ce qui concerne les FARDC, l’armée congolaise peut disposer de toute sorte d’armement militaire dont elle a besoin à condition de pouvoir les notifier aux experts des Nations Unies dans le but d’empêcher que ces armes ne se retrouvent entre les mains des groupes rebelles", conclut l’analyste militaire.

Jusqu’à quand le M23 va-t-il sévir ?

Le M23 contrôle toute une zone de cette région du Nord-Kivu, une province en proie à des violences commises depuis près de trente ans par des groupes armés et étrangers. 

Depuis lundi (20.06.2022), le M23 occupe la cité de Bunagana, un important centre commercial situé à la frontière avec l'Ouganda. Les autorités ont accusé le Rwanda d'avoir soutenu militairement ce groupe rebelle lors de cette attaque.

A noter également qu’au moins huit civils, certaines sources parlent même de 13, ont été tués mardi par les rebelles du M23 dans les localités de Bikenge et Ruvumu dans le territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu.

Wendy Bashi
DW / MCP, via mediacongo.net
4435 suivent la conversation
13 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 23.06.2022 à 20:45

L'ONU parle de 'Etat de siège parce qu'il met en mal leurs affaires dans le coin. En plus, comme nous l'avons tous suivi en documentaire, la MONUSCO tire des obus dans le vide dans la foret avec le risque de tuer les civils et les pauvres gorilles juste parce que leurs drones ont décelé des mouvements suspects; Cela me semble être une réaction des personnes qui pensent plus à sauver leurs peaux et qui ont peu d'estime pour les populations civils et les gorilles. Il faut donc aussi craindre que la force conjointe ne vienne aussi en ballade au Congo.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Grace de Dieu | BAXR2BG - posté le 23.06.2022 à 19:20

Le sang humain est sacré. Notre Dieu a déjà la solution pour un peuple d’Israel au cœur de l’Afrique Centrale. Les méchants seront châtiés au dernier jour. Leurs familles , enfants, petits fils jusqu’à la 5ème génération. Que Dieu protège physiquement, spirituellement et moralement la RDC et surtout son Président de père et de mère.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meka-Okangama | 6VTSV3N - posté le 23.06.2022 à 19:04

La RDC est une poudrière, il y a des foyers de tension endormis partout si le pouvoir central est faible, ces foyers de tension se réveillent. Sous JKK, le général Vainqueur Mayala avait nettoyé l'ituri de toutes ces rébellions (FNI, PRPI, FPJC, CODECO, et l'ADF de JAMIL MUKULU), au Nord-Kivu le M23 vaincu. Tshilombo vient négliger l'intérieur du pays réalisant ses rêves de laisser un album photo reçu au déjeuner par tous les gds de ce monde, et voilà aujourd'hui 120 gps armés

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vclub | ISONVXQ - posté le 23.06.2022 à 14:38

Ce n'est pas un conflit inter congolais !

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vclub | ISONVXQ - posté le 23.06.2022 à 14:36

Avec un recrutement au Ruanda et l on prétend que le conflit est intéressant congolais !

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vclub | ISONVXQ - posté le 23.06.2022 à 14:34

On recrute au Ruanda et après on va demander au gouvernement congolais de considérer ces Ruandais comme des congolais et de les incorporer dans les Fardc

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Chris badiata | I38E7RT - posté le 23.06.2022 à 14:29

A step in the right direction. Diplomatic pressure along with a Fardc offensive now

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vclub | ISONVXQ - posté le 23.06.2022 à 14:28

Là Rdc doit considérer l Ouganda et le Ruanda comme deux pays agresseurs de la RDC et annuler tous les contrats signés avec les deux pays.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LLRU4X1 | LLRU4X1 - posté le 23.06.2022 à 14:22

ONU ne fait qu'estimer, observer des aveugles qui ont des gros yeux mais font sembler de ne rien voir. Quelque soit la longueur de la nuit, le soleil apparaîtra

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ally | V8RNSSE - posté le 23.06.2022 à 14:21

Les Nations Unies, composées d'adultes, estiment seulement mais mon enfant qui en maternelle, sait pertinemment que le Rwanda et l'Ouganda ont servi de base arrière au M23.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ally | V8RNSSE - posté le 23.06.2022 à 14:09

Les Nations Unies, composées d'adultes, estiment seulement mais mon enfant qui en maternelle, sait pertinemment que le Rwanda et l'Ouganda ont servi de base arrière au M23.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Andele | 9EJ2677 - posté le 23.06.2022 à 13:07

Elles (les Nations Unies) "estiment". Et après ? Quelle mesure prennent-elles ? Quelle sanction ?...

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 23.06.2022 à 12:54

Tshilombo dans la region apparait comme un gros petit bébé immature a la tete d'un grand pays riche ,c'est comme donner la caisse a une personne qui ne sait pas compté, au moment ou Tshilombo doit gérer l'arrivé des forces étrangères hostile sur son sol soit disant aider les FADRC ,Kagame lui va accueillir la conference de tout les pays du communauweth a Kigali voyez la difference ? , il y a un proverbe qui dit : c'est parce que l'éléphant est plus gros qu'il est plus intelligent qu'un petit singe malin

Non 7
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : RDC-Vatican : Sama Lukonde et Pietro Parolin engagés pour le bien-être de Congolais
AUTOUR DU SUJET

Rencontre Tshisekedi-Kagame ce mercredi à Luanda : les mouvements citoyens congolais s'opposent...

Politique ..,

Réaction : "Les agissements de Paul Kagame ressemblent à ceux d'un boxeur ivre de coup" (Peter...

Politique ..,

Agression du M23 : Tshisekedi-Kagame à Luanda pour quoi se dire ?

Politique ..,

Agression de la RDC par le Rwanda : Peter Kazadi s’attaque sérieusement à la communauté...

Politique ..,