mediacongo.net - Actualités - Assaut sur le Capitole aux États-Unis: comment Trump faisait pression sur la Justice



Retour Monde

Assaut sur le Capitole aux États-Unis: comment Trump faisait pression sur la Justice

Assaut sur le Capitole aux États-Unis: comment Trump faisait pression sur la Justice 2022-06-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/20-26/rosen_22_21410.JPG -

Jeffrey Rosen, ici le 22 septembre 2020 à Washington, a assuré l'intérim au ministère de la Justice entre décembre 2020 et janvier 2021

Les auditions publiques sur l’attaque contre le Capitole des États-Unis le 6 janvier 2021 se poursuivaient jeudi 23 juin. Au cours de cette cinquième séance, la commission spéciale de la chambre des représentants a insisté sur les tentatives répétées de Donald Trump et de son entourage pour que le ministère de la Justice aide à l’invalidation des résultats de l’élection présidentielle de 2020.

Une fois de plus, la commission a choisi des témoins républicains. Des responsables du département de la Justice, tous nommés par Donald Trump. Après la démission du ministre William Barr pour ne pas cautionner les accusations de fraudes massives poussées par le président et son entourage, c’est Jeffrey Rosen qui a assuré l’intérim.

Et il raconte. Il raconte comment, tous les jours entre sa prise de fonction et le 3 janvier, à l’exception du jour de Noël, il a été en contact avec le président qui lui demandait de valider par des enquêtes et des poursuites criminelles les accusations de fraude. Ou encore d’étudier des théories complotistes incroyables comme ce satellite italien qui aurait changé des votes Trump en votes Biden. « Dites que c’est illégal, et laissez-moi et les parlementaires républicain faire le reste », a même dit Donald Trump selon un autre témoin.

Mais tous les jours, plusieurs fois par jour, Jeffrey Rosen et ses collaborateurs ont refusé. Jusqu’à ce que le président menace de nommer à la tête du ministère Jeffrey Clark, un juriste spécialiste l’environnement et qui était prêt à faire ce qui lui était demandé. Tous les responsables du ministère ont alors menacé de démissionner en bloc plutôt que d’engager la responsabilité de leur administration. Quant à Jeffrey Clark, sa maison a été perquisitionnée ce jeudi par les services du ministère qu’il pensait diriger.

 


RFI / MCP, via mediacongo.net
312 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : La basketteuse américaine Brittney Griner condamnée en Russie à neuf ans de prison
AUTOUR DU SUJET

À Taïwan, le leader des puces s’alarme des tensions entre la Chine et les USA

Monde ..,

La Russie accuse les Etats-Unis de "déstabiliser le monde" en provoquant des tensions autour de...

Monde ..,

Afghanistan : Ayman al-Zawahiri, le chef d'Al-Qaïda, tué par un drone américain

Monde ..,

La visite potentielle de Nancy Pelosi à Taïwan fait monter la tension entre Washington et Pékin

Monde ..,