mediacongo.net - Actualités - La Belgique rouvre les dossiers de son passé colonial en République démocratique du Congo



Retour Diaspora

La Belgique rouvre les dossiers de son passé colonial en République démocratique du Congo

La Belgique rouvre les dossiers de son passé colonial en République démocratique du Congo 2022-06-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/20-26/La-Belgique-rouvre-les-dossiers-passe-colonial.jpg -

En restituant une « relique » de l'ancien héros de l'indépendance congolaise Patrice Lumumba à sa famille, la Belgique a ouvert une nouvelle page de sa relation avec son ex-colonie de République démocratique du Congo. Le Premier ministre a réitéré les « excuses » de son pays.

La Belgique et la République démocratique du Congo (RDC) ont ouvert, lundi, une nouvelle page de leur (douloureuse) histoire commune. Lors d'une cérémonie empreinte d'émotion à Bruxelles, les autorités belges ont remis à sa famille la dépouille du héros de l'indépendance congolaise Patrice Lumumba, assassiné en 1961 peu après son accession au pouvoir d'un pays tout juste libéré de la tutelle de la puissance coloniale.

Les enfants de l'ex-Premier ministre ont reçu une simple dent, unique « relique » restant de l'opération d'élimination du leader congolais, qui avait été conservée par un policier belge ayant participé à la disparition du corps. Elle rejoindra un mémorial à son nom en construction à Kinshasa , où trois jours de deuil national sont prévus pour son arrivée, fin juin, lors du 62e anniversaire de l'indépendance.

« Responsabilité morale »

Dans un discours retransmis en direct à la télévision belge, le Premier ministre Alexander De Croo a renouvelé les « excuses » déjà formulées par le gouvernement belge en 2002 pour sa « responsabilité morale » dans cette disparition, qui reste cernée de zones d'ombre, rappelle le quotidien « Le Soir ». Patrice Lumumba avait été renversé par un coup d'Etat, torturé puis exécuté par des séparatistes de la région du Katanga avec l'aide de mercenaires belges, devenant un martyr et un héros de la décolonisation africaine.

« Le lundi 20 juin 2022 entre dans les annales de notre histoire commune, le retour de Patrice Emery Lumumba permet à la RDC de recouvrer un des maillons essentiels de sa mémoire nationale fragmentée par la tragédie de sa disparition », a affirmé le Premier ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, à Bruxelles.

Voyage royal en RDC

Cette cérémonie intervient alors que la Belgique a enfin accepté, depuis quelques années, de se pencher sur les dossiers de son histoire coloniale. Le pays a ainsi entamé, début 2022, la restitution de quelque 80.000 oeuvres d'art, tandis que le Parlement a ouvert une commission chargée de « faire la clarté » sur ce passé. La cérémonie autour de Patrice Lumumba constitue un « nouveau moment charnière » dans la relation bilatérale, selon Alexander De Croo.

Celle-ci intervient également dans la foulée d'un voyage de six jours du roi Philippe en RDC début juin, son premier déplacement dans l'ex-colonie, au cours duquel il a réitéré ses « plus profonds regrets » pour les « blessures » de cette période.

Renouer la relation

Pour l'éditorialiste du « Soir » Colette Braeckman, cette visite royale a permis de « renouer avec chaleur et sans équivoque la relation si particulière entre le Congo et son ancienne métropole ». Elle souligne toutefois que ses « regrets » ne suffiront pas « à solder l'héritage du passé » : « L'examen des livres de comptes n'est pas terminé et la Belgique devra un jour expliquer son long soutien au dictateur Mobutu, son lâchage du Congo alors que le pays était attaqué, la frilosité des investisseurs… »

Et si un « avenir commun redevient possible », il faudra également « passer de la parole aux actes », note la journaliste, en listant une série de défis communs qui attendent les deux partenaires, à commencer par les tensions entre la RDC et le Rwanda. Un dossier pour lequel la diplomatie belge doit « se remettre au travail », alors que le ton monte ces dernières semaines entre Kinshasa et Kigali, accusé de soutenir un violent mouvement de rébellion dans l'est de la RDC.


LesEchos / MCP, via mediacongo.net
996 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Plus de 15000 volontaires congolais réfugiés en Angola seront bientôt rapatriés au Kasaï