mediacongo.net - Actualités - Acquittement de Kamerhe et consorts: où sont passés les millions de dollars détournés ? IGF et justice congolaise : entre doute et crédibilité



Retour Politique

Acquittement de Kamerhe et consorts: où sont passés les millions de dollars détournés ? IGF et justice congolaise : entre doute et crédibilité

Acquittement de Kamerhe et consorts: où sont passés les millions de dollars détournés ? IGF et justice congolaise : entre doute et crédibilité 2022-07-02
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/07-juillet/01-03/kamerhe_vital_22.png -

Vital Kamerhe

L’épineux dossier relatif au procès dit des 100 jours ayant défrayé la chronique à une récente période, ne cesse de soulever des polémiques quant à son issu que d’aucuns qualifient de rocambolesque. Tous les présumés coupables, mieux détourneurs des fonds destinés à la construction des sauts-de-mouton et aux logements des militaires au camp Tshatshi, ont été fraichement relaxé de manière que l’on connaît, faute des preuves sur l’accusation portée contre eux.

Pourtant, le juge Yanyi, pour ne pas le citer, a même laissé sa peau, pour avoir voulu juger des « intouchables ». Mais qu’à cela ne tienne, le procès avait poursuivi son bonhomme de chemin jusqu’à la condamnation des personnes soupçonnées d’avoir trempé dans la magouille de millions de dollars américains débloqués pour la réalisation du programme de 100 jours de prestation du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi à la tête du pays.

Malheureusement et contre toute attente, la décision de la Cour de cassation est tombée comme un couperet lundi 11 avril 2022, pour annuler celle de la Cour d’Appel ayant condamné le président national de l’UNC (Union pour la nation congolaise) à 13 ans des travaux forcés ainsi que ses co-accusés Sammih Jammal, Jeannot Muhima… Pendant ce temps, Vital Kamerhe l’un des principaux accusés, se trouvait en soins de santé en Europe. Curieusement, c’est après la décision de la Cour de cassation que sa santé s’est vite améliorée. Preuve qu’il est revenu rapidement à Kinshasa pour venir savourer la décision prouvant son innocence. Et à travers lui, tous les condamnés ont été libérés, faute des preuves.

Un feuilleton politique ?

C’est la question que plusieurs analystes se posent, au regard de la rapidité qui a caractérisé la reprise du procès sur décision de la Cour de cassation ainsi que le prononcé sur l’acquittement de Vital Kamerhe et consorts. Une certaine opinion avance comme raison, les échéances électorales futures, où le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi a grandement besoin d’une tête d’affiche pour sa propagande dans l’Est du pays. D’où le regard tourné vers « VK », avec lequel il a eu d’ailleurs un tête-à-tête de plus de deux heures dernièrement, qualifié de la rencontre de réconciliation entre ces deux anciens partenaires du regroupement CACH (Cap pour le changement).

Une autre opinion pense que le Président Félix Tshisekedi devait absolument s’amender, en réhabilitant son ancien allié de Genève, qui a grandement œuvré à ses côtés, jusqu’à son accession à la magistrature suprême. « Le fait de recourir à Vital Kamerhe, pourra changer plusieurs donnes sur la guerre imposée à la RDC par le Rwanda voisin, pour la simple raison que, « VK » disposerait des entrées faciles.

Dans l’entre temps, l’organisation matérielle de ce procès a valu plus de 400.000 USD à la République, mais à la fin, « tous ceux qui avaient été condamnés se font libérer », avait déclaré dernièrement à la presse, Prince Epenge, un des communicateurs de la plateforme de l’opposition Lamuka.


Prince Epenge

Dans un passé récent, l’économiste Noël Tshiani déclarait : « Si Vital Kamerhe sort de prison sans avoir purgé sa peine conformément à la loi, alors la RDC est mal partie sous la présidence de Félix Tshisekedi. L’Etat de droit, la lutte contre la corruption et les détournements des fonds publics deviennent des slogans creux et sans signification ».


Noël Tshiani

Plusieurs autres économistes regrettent le fait que la bagatelle somme de 57 millions de dollars américains se soient volatilisés sans avoir servi à la résolution de quelques problèmes cruciaux du pays. Là où le bât blesse, c’est lorsque cet argent a pris une destination inconnue ; alors que les traces de perception dans les banques par des individus bien identifiés, sont bel et bien là.

Un économiste, chef des travaux de son état dans une institution universitaire de la place, interrogé à ce sujet, a rappelé que lors du premier procès en mai 2020, il a été soutenu qu’un montant global de 57,6 millions de dollars américains aurait été remis de manière irrégulière à M. Sammih Jamal, Directeur de la Société Samibo sprl, pour la construction de 4500 maisons préfabriquées (…). Ce montant a été payé avant même la signature de l’avenant devant donner lieu à ce paiement.

Les avocats de la RDC avaient même dénoncé l’attribution d’un marché de gré à gré, qui est contraire à la loi relative à l’attribution des marchés publics en RDC, mais la défense de Vital Kamerhe avait rejeté cet argument en évoquant les prescrits des textes légaux et réglementaires en matière de passation de marché de la catégorie urgence. « Aujourd’hui, tout ce monde a été acquitté purement et simplement acquitté. Quel recul pour la justice congolaise », s’est demandé notre interlocuteur, vivement déçu par ce qu’il qualifie de raté judiciaire et de gâchis financier ; pendant que le gouvernement de la République a énormément besoin d’argent pour parachever son vaste programme d’actions.

Fausses enquêtes de l’IGF ?

Tout est parti des enquêtes menées par l’Inspection générale de Finance (IGF), sur la gestion des fonds publics, après l’avènement de Félix Tshisekedi au pouvoir. Vital Kamerhe, alors directeur de cabinet du Chef de l’Etat, était auditionné par le Procureur général près la Cour d’appel de Matete en avril 2020, avant d’être placé sous mandat d’arrêt provisoire au CPRK (Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa, ex-prison centrale de Makala).

Puis débuta un long procès et sérieux procès suivi à travers le monde entier, lequel fut considéré comme un véritable test de la fin de l’impunité en RDC, sous Félix Tshisekedi. Mais hélas, faute des aléas politiques, les efforts pour placer la RDC sur la liste des pays africains où règne une véritable justice se sont affaiblis, pour la simple raison que VK et ses co-accusés ont été tous acquittés faute de preuve. Dans l’entre temps, les 57,6 millions de dollars américains se sont envolés avec un ange descend du ciel et que personne n’a pu apercevoir. Un mystère qui restera gravé dans les annales de l’histoire de la RDC, où une bagatelle somme d’argent a disparu, mieux pris une destination inconnue, mais il n’y a pas eu de voleur.

Dans l’entre temps, le sérieux de l’IGF vient d’être entamé ; tandis que ses enquêtes menées dans le cadre de la gestion des fonds liés à la fabrication des maisons préfabriquées et à la construction des sauts-de-mouton, risquent d’être remis en cause, pour la simple raison que VK et ses co-accusés ont été tous relaxés par la justice, faute des preuves. Une véritable honte pour cette structure de contrôle du gouvernement, mieux le gendarme économique qui a brillé par des excès de zèle et des fausses accusations concernant le fameux dossier dit des 100 jours.

Par contre, au cas où les conclusions des enquêtes de l’IGF en rapport avec cette affaire s’avéraient vraies, que dire alors de la crédibilité et du sérieux de la justice congolaise ? La question reste posée.

José Wakadila
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
2053 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Grace de Dieu | BAXR2BG - posté le 03.07.2022 à 05:20

Madame la Ministre de justice déçoit le peuple congolais. La garder comme Ministre est un grand risque pour l’Etat de Droit. Hier activiste et aujourd’hui????. Les 57 millions USD avaient été décaissés frauduleusement, il n’y a pas de doute. Tout est flou. Du jamais vu ailleurs sauf en RDC.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JM Karavia | 6LYIFOO - posté le 03.07.2022 à 02:11

Comble d'insulte au Peuple victime de leurs detournements et vols (100 Jours), surfacturations (Tshilejelus) et escroqueries (RAM), corruptions (500 Palissades), et contrats gre-a-gre ($58 Million de commande d'autos de luxe par Nyembo a la presidence), le duo Kamerhe-Tshilejelu s'embrasse en se moquant de la Justice et des Congolais apres disparition (donc vols) de plus de $450 Million du Tresor en 100 Jours ayant valu au margoulin Kamerhe son sejour a Makala. Kamerhe pousse son arrogance pour declarer que les 100 J. furent un success epatant (oui, pour sa banque).

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 02.07.2022 à 23:37

Le juge Yayi y'a laissé la peau pour avoir voulu juger les intouchables. Bien, qui sont ces intouchables ? Président et ses conseillers ? À défaut de retour de l'argent du contribuable, du moins les noms des intouchables,le minimum.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 02.07.2022 à 23:23

votre IGF n'est autre qu'un outil tribal de repression des opposants a Tshilombo ,ce tshilombo lui meme et sa famille qui avait volés des millions soit disant pour construire des sauts des moutons que personne n'avait demandé ,il y a plus d'embouteillages a Kinshasa maintenant donc les sauts des moutons était décidé par Tshilombo pour surfacturés les travaux et détournés l'argent, vous ne verrez plus jamais ces millions parce que ce Tshilombo le voleur

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 02.07.2022 à 22:59

Impunité Générale des Finances (IGF)

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Kinshasa : la militante de l’Ecidé, Marie Misenga libérée
AUTOUR DU SUJET

Reprise des travaux de construction des maisons préfabriquées, après le procès 100 jours

Société ..,

Noël Tshiani : « Où est parti l’argent volé par Kamerhe? S’il n’y a pas de réponse,...

Politique ..,

Il revient « au gouvernement de la RDC de ramener les maisons préfabriquées » (Avocat de...

Société ..,

Menace de vente aux enchères des maisons préfabriquées : la responsabilité incombe à...

Société ..,