mediacongo.net - Actualités - RDC-Vatican : Sama Lukonde et Pietro Parolin engagés pour le bien-être de Congolais



Retour Société

RDC-Vatican : Sama Lukonde et Pietro Parolin engagés pour le bien-être de Congolais

RDC-Vatican : Sama Lukonde et Pietro Parolin engagés pour le bien-être de Congolais 2022-07-04
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/07-juillet/04-10/RDC-Vatican-Sama-Lukonde-Pietro-Parolin.jpg -

Le Premier Ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, et le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège ont coprésidé, le samedi 2 juillet 2022, à Kinshasa, la cérémonie de signature de 5 accords spécifiques sur l’éducation, la pastorale de l’église dans les établissements pénitentiaires et la garde des enfants en conflit avec la Loi, la fiscalité, ainsi que la pastorale de l’église auprès des orphelinats, des personnes âgées. Lesquels accords, signés par les membres de leurs deux gouvernements respectifs, visent à régler la collaboration entre l’État congolais et l’église catholique dans les différents domaines précités.

La signature de ces accords spécifiques par plusieurs membres des deux gouvernements (congolais et du Vatican), en présence du cardinal Fridolin Ambongo, intervient dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord-cadre signé en 2016 entre le Saint-Siège et l’État congolais et à la suite de la ratification des instruments y relatifs qui est intervenue en 2020.

Elle a été suivie d’un échange de cadeaux entre les deux délégations. L’église a offert un cadeau au Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde pour son implication personnelle dans l’aboutissement heureux de ce processus ayant conduit à la signature de ces cinq accords. Le chef du Gouvernement congolais a, quant à lui, offert au Secrétaire d’Etat du Vatican, un cadeau symbolisant la richesse écologique de la République démocratique du Congo.

Pour Monseigneur Donatien N’shole, chapelain du pape et Secrétaire général de la Cenco, le travail sera désormais fait dans un environnement beaucoup plus rassurant, étant donné que l’État congolais s’est engagé à encadrer et accompagner le travail de l’église au service de la population congolaise.

« En 2016, un accord-cadre avait été signé entre le Saint-Siège et l’État congolais. En janvier 2020, il y a eu échange et ratification des instruments par le Président Tshisekedi, qui avait représenté le pays. La mise en œuvre de cet accord prévoit les accords spécifiques. Aujourd’hui, nous avons eu la joie d’assister à la signature de 5 accords spécifiques. Ce sont là des services que l’église rend, non seulement aux catholiques, mais à toute la société congolaise. C’est tout à fait normal que l’État reconnaisse et s’engage à faciliter ce travail dans le respect des lois du pays et sans porter préjudice au droit de l’église qui est le droit Canon.

Désormais, le travail sera fait dans un environnement beaucoup plus rassurant, étant donné que l’État s’est engagé à encadrer et accompagner le travail de l’église au service de la population », a-t-il conclu.


Badinews / MCP, via mediacongo.net
1034 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mampuya | T6L7OKA - posté le 04.07.2022 à 12:35

L'Etat s'est engagé, cda L'Etat s'engage à l'apport financier l'état ne va plus s'aventurer dans la gratuité de ceci ou cela,à dicter des règles arbitraires.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Koffi chante pour l’IGF (vidéo)