Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Connexion
Retour

Société

Menace de vente aux enchères des maisons préfabriquées : la responsabilité incombe à l’entreprise de Jammal, selon Kapiamba

2022-07-12
12.07.2022
2022-07-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/07-juillet/11-17/maisons_prefabriquees_22.jpeg -

Le gouvernement tanzanien menace de vendre aux enchères 216 containeurs des maisons préfabriquées commandées par la République démocratique du Congo, bloquées depuis 2020 à Dar-es-Salaam.

Ces maisons avaient été commandées pour des militaires et policiers congolais dans le cadre du programme d'urgence de 100 jours du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi.

Pour les autorités Tanzaniennes, les droits de douane ainsi que d'importants frais d'entreposage et des pénalités n'ont jamais été payés malgré plusieurs correspondances envoyées au gouvernement congolais.

Pour Me Georges Kapiamba, président de l'ONG ACAJ, la responsabilité incombe à l’entreprise de Jammal qui a perçu plus de 50 millions de dollars.

« Le gouvernement de la République à travers son Trésor public a eu à s’exécuter de manière complète en mettant à la disposition à ladite société la somme de 57 millions USD. Il faudrait que les gens le sachent. Le Trésor public a aussi sorti 10 millions USD comme frais pour accompagner le suivi de ce contrat. A mon avis, l’Etat congolais ne doit plus rien à cette société », a expliqué Me Kapiamba.

Il révèle que dans le cahier de charge, il était clairement mentionné que cette société avait l’obligation de rendre ces maisons préfabriquées dans les lieux bien indiqués, notamment à Kinshasa, au Camp Tshatshi.

Selon lui, il est inconcevable que l’on parle de blocage de ces maisons pour non-paiement des frais de douanes ou d’entreposage, alors qu’on sait que la société de Jammal avait obtenu de la part du gouvernement tous les droits d’exonération.

« S’il est établi que la société n’a pas amené les biens pour lesquels elle avait reçu les 57 millions USD, je crois que sur le plan civil, elle devra faire l’objet des poursuites et condamnations avec des saisies. Je crois que l’Etat doit prendre des dispositions pour aider la République à récupérer, soit les 57 millions USD, soit les bien en contrevaleur », a proposé Me Georges Kapiamba.

Rien n’est encore perdu

Pour sa part, Jean-Claude Tshilumbayi, pense que rien n’est encore perdu dans l’affaire des maisons préfabriquées.

« Parce qu’il y a un contrat signé entre le gouvernement congolais et la société qui a perçu l’argent, ce contrat doit s’appliquer conformément à la loi sur le marché public et au droit administratif congolais en vigueur », a poursuivi Tshilumbayi.

Le député provincial et cadre de l’UDPS, le parti présidentiel, indique que le projet des maisons préfabriquées peut encore être exécuté et s’achever.

« Jammal doit continuer avec ces travaux. S’il ne continue pas, il est de bon aloi que l’Etat congolais s’active à lui appliquer le droit administratif applicable à la matière », a soutenu Pr Tshilumbayi.

Il dit ne pas être d’avis que l’Etat congolais débloque encore de l’argent, à moins qu’il soit prouvé qu’il a encore un engagement à dédouaner ces maisons.

« J’ai même aussi appris qu’il y avait des exonérations dans cette affaire, et tout cela n’a pas été clair. Le pourvoir administratif dont bénéficie l’Etat congolais en la matière peut permettre de récupérer sans trop de casses (ces maisons) et que ces travaux s’achèvent. Il faudra que le département de l’Etat en charge de cette question s’active avec rigueur pour que les Congolais revoient l’exécution [de ces travaux] », a ajouté le député Tshilumbayi.

Les conteneurs sont arrivés à Dar-es-Salaam alors que Jammal était interpellé et les comptes de son entreprise bloqué par la justice, dans le cadre du procès de 100 jours.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 10 commentaires
2162 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
@Citoyen Lamda, vous êtes de ces coins près de la frontière avec la Tanzanie où ces maisons préfabriqués devaient être bâties?

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Les autres qui avaient quatre yeux voyaient des choses différemment, ils nous ont mis dans une distraction qui avait comme objectif de stopper les travaux de 100 jours. Immaginons si Kamerhe et les autres n'étaient aux arrets, ce projet allait peut- etre une grande réalisation de FATSHI. Mais, la sorcellerie des autres (TUNDA et ILUNKAMBA) nous a mis en distraction.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Rien qu'une fuite en avant des "mashi-a-mumenu" Kapiamba et son copain UDPS-Tshilumbayi qui tentent maladroitement de "laver" Vital Kamerhe (et indirectement Felix Tshilejelu-Tshijengu) dans ces magouilles et vols de "100 Jours" ayant englouti plus de $457 Million du maigre Tresor. De quoi se melent Kapiamba et Tshilumbayi en se substituant aux voleurs dans ces explications?

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Rien qu'une fuite en avant des "mashi-a-mumenu" Kapiamba et son copain UDPS-Tshilumbayi qui tentent maladroitement de "laver" Viatl Kamerhe (et indirectement Felix Tshilejelu-Tshijengu) dans ces magouilles et vols de "100 Jours" ayant englouti plus de $457 Million du maigre Tresor. De quoi se melent Kapiamba et Tshilumbayi se substituant aux voleurs dans leurs explications?

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Et pourquoi ce Kapiamba fait-il des déclarations à l’emporte-pièce ? il ne sait pas que les comptes des détenus ont été gelés ? C’est bizarre le droit que l’on apprend au Congo !

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Salima, si j’ai bien suivi le déroulement des choses, ce n’est pas seulement à Kinshasa que ces maisons allaient être montées mais dans d’autres villes aussi. Dar-Es-Salam est le port le plus proche pour certaines villes congolaises. Et maintenant, après la mascarade de procès (Fatshi vient subitement de comprendre qu’il ne sera jamais réélu sans Kamerhe, il a ordonné à sa « justice » de le libérer), est-ce que Kamerhe, Jammal et compagnie ne vont pas réclamer une indemnisation ? Ils sont tout de même innocentés après de longs mois en prison !

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Ça fait rire! Ça fait vraiment rire! Et de demander: POURQUOI CES FAMEUX CONTAINERS SONT ALLÉS JUSQU'EN TANZANIE, AU LIEU D'ARRIVER SIMPLEMENT À MATADI, ET MÊME POINTE NOIRE? Une autre mafua douanière?

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Je pense que ce Kapiamba n'est pas digne d'être appelé Defenseur de droits de l'Homme...Il a suivi comme nous en 2020 ce procès politique avec les juges iniques de 100 jours...qui viennent de se ressaisir en 2022;Quand Jammal suppliait ces juges de le laisser poursuivre les travaux en 2020...Et aujourd'hui, KAPIAMBA attribue la faute de ces aléas à Jamal ???

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Je pense que ce Kapiamba a aussi suivi le procès dont les comptes des prévenus étaient bloqués par la justice, comme il est acquitté je pense que ses comptes aussi sont débloqués pour finir son travail inachevés.

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Kapiamba a vraiment raison! Car c'est Jammal lui même qui disait durant le procès 100 jours que :"LES MAISONS PRÉFABRIQUÉES SE TROUVAIENT DANS LES PORTS DE LOBITO, DAR-ES-SLAM et MATADI". Il demandait qu'on le laisse pour qu'il ait le chercher et qu'il finisse le travail car il a déjà reçu l'argent pour TOUTES CES MAISONS! Personne ne l'a compris comme il fallait d'abord TOUT POLITISÉ DURANT CE PROCÈS pour CONDAMNER "familialement" UN HOMME!

Réagir

Répondre
@
right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent Butembo : lâché par le député national Bindule Mitono, Vital Kamerhe humilié par la Lucha

Les plus commentés

Politique Dossier Vidiye : « Aviez-vous entendu dans l’ancien régime un directeur de cabinet ou un conseiller stratégique du chef de l’État déféré en prison ? » (UDPS)

23.09.2022, 20 commentaires

Politique Insécurité dans l’Est de la RDC : « Il ne sert à rien de jeter l’opprobre sur quiconque… » (Paul Kagame)

22.09.2022, 17 commentaires

Politique Félix Tshisekedi déclare que le Général Philémon Yav a été accusé de vouloir « permettre au M23 de prendre la ville de Goma »

24.09.2022, 17 commentaires

Politique New York : Tshisekedi, Kagame et Macron discutent autour des tensions armées dans l’Est du pays

22.09.2022, 11 commentaires

Ont réagi à cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance