Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Provinces

Kalehe : le Mwami Jules Butaera IV de retour à Buloho, après plus de deux ans d’absence (Exclusif)

2022-08-13
13.08.2022
2022-08-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/08-aout/08-14/jules_musinganya_butaera_IV_mwami_22.jpg -

Jules Musinganya Butaera IV

Après plus de deux ans d’absence, le Mwami Jules Musinganya Butaera IV est rentré sur ses terres ce vendredi 12 août 2022 en Chefferie de Buloho, dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu.

En provenance de Kinshasa où il a passé les deux dernières années, le Mwami reconnu comme Chef de chefferie de Buloho est arrivé dans ce territoire pour reprendre ce poste, qui était jusqu’ici occupé par M. Venant Amisi Kitenge Mwandula XV.

Ce vendredi, Jules Butaera IV a été officiellement présenté à la population locale, à travers une caravane motorisée organisée depuis Bitale, jusqu’au centre de Bulambika, à Bunyakiri.

Des milliers d’habitants l’attendaient au centre de Bitale. Certains disent être soulagé qu’il soit enfin légalement reconnu comme Chef de Chefferie de Buloho, après plusieurs années de conflit coutumier dans cette entité.

« On a vraiment longtemps attendu que notre Mwami revienne. C’était devenu comme un rêve, qui se réalise aujourd’hui. Vraiment merci à tous les notables d’ici et autorités qui se sont impliqués. Le mwami ne peut pas fuir son entité et abandonner la population. Nous sommes vraiment réjouis de son retour parmi nous », déclare un habitant de Bitale.


Des habitants accueillent Jules Musinganya à Bitale

Dans son adresse aux habitants rassemblés à son domicile à Bulambika, le Mwami Jules Butaera a appelé M. Venant Amisi et ses hommes à prendre acte de la décision du Ministre de l’Intérieur, qui le reconnait comme Mwami de Buloho. Celui-ci affirme qu’il est prêt à collaborer avec tout le monde, dans l’intérêt de la population de cette chefferie.

«Je dois d’abord remercier le Chef de l’Etat et les autorités qui nous ont reçu à Kinshasa. Nous allons tous accompagner Félix Tshisekedi en 2023. Notre Chefferie était déjà écartée sur le plan politique, parce que nous n’avions plus personne pour plaider pour nous. Nous n’existions plus que sur le plan administratif. Mais nous nous sommes impliqués pour que ce délaissement cesse. Je remercie également les services de sécurité, Police et Armée, qui ont sécurisé notre caravane de Butale jusqu’ici, parce que j’ai appris que des gens malintentionnés menaçaient de nous attaquer. J’appelle Monsieur Amisi et ses hommes à collaborer. Je ne discrimine personne. Mais celui qui va semer des troubles va être appréhendé. Moi je suis ici pour amener la paix et le développement. Je suis de retour ici, et je reprends pleinement mes fonctions. J’ai tous les instruments qui me permettent d’exercer. Je déplace le Bureau de la Chefferie qui était à Maibano, pour m’installer ici chez-moi,» a-t-il déclaré à Buloho.

Conflit coutumier

Depuis 2009, un conflit oppose M. Kitenge Mwandula Venant, jusqu’ici Mwami de Buloho, à Jules Butaera. Ce conflit coutumier a causé une certaine division de la population locale, certains étant du camp de Jules Butaera, et d’autres de Venant Kitenge.

Jules Butaera a déjà été intronisé par certains gardiens de coutume, mais n’a jamais géré le pouvoir, n’ayant pas le soutien de tous les gardiens de coutume de la chefferie de Buloho. Il dit être le Mwami légitime en lieu et place du Mwami actuel.

Il avait adressé plusieurs correspondances aux autorités politico-administratives, pour qu’il soit rétabli dans ses droits, et initié un procès en justice.


Jules Musinganya arrive à Bulambika

De retour à Buloho ce vendredi, il a même montré aux habitants l’arrêté N°25/CAB/VPM/MININTERSEDACAC/AOK/044/2022 signé en avril 2022 par Daniel Aselo, Ministre de l’Intérieur, Décentralisation et Affaires coutumières, qui le reconnait comme « vrai » Mwami de Buloho.

Selon plusieurs sources, une délégation de la Présidence de la République, du Ministère de l’Intérieur et du Gouvernement provincial, va se rendre très prochainement dans cette chefferie, en vue d’installer officiellement le Mwami Jules Butaera.

Appel au calme

S’adressant également aux habitants, Jean Bwale Shambumba, notable de Kalehe, a de sa part remercié le Président Félix Tshisekedi pour son implication, en vue du retour du Mwami Jules Butaera dans sa chefferie.

Il affirme que le Chef de l’Etat a promis de s’investir pour le début des actions de développement dans cette entité, en commençant par la réhabilitation de la route nationale N°3 Miti-Bunyakiri-Hombo.

«C’est vraiment un plaisir de voir le Mwami Jules Musinganya rentrer entant que Chef de Chefferie. Vous savez tous dans quelle situation il est parti à Kinshasa. Celui qui était menacé d’être arrêté, revient après avoir recouvert tous ses droits. Le Président de la République qui prône l’état de droit, a écouté la voix du peuple, et a compris que tout était biaisé. Buloho ne peut pas être dirigé par un régent. Et nous n’avons pas de problème avec lui. Je vous rassure, on ne veut pas de guerre en chefferie de Buloho. Si Amisi veut vraiment la paix, qu’il vienne présenter ses excuses ici. Qu’il ne suit pas ces politiciens qui le trompent, parce que eux, ils ont des immunités parlementaires,» a-t-il exhorté.


Jean Bwale s’adresse aux habitants à Buloho

Et d’ajouter : « J’avais présenté au Chef de l’Etat un projet pour la construction de cette route. Que personne ne vous trompe. Le chef de l’Etat a accepté de s’impliquer pour la construction de la route de Bunyakiri. On nous a vraiment beaucoup fait souffrir. Je vais rester ici jusqu’à ce que la délégation de Kinshasa vienne installer Jules Musinganya, qui avait déjà été intronisé coutumièrement en 2009. Et j’insiste, les autorités nous ont rassuré que si quoi que ce soit arrive à Jules Musinganya, Monsieur Amisi sera tenu pour responsable ».

Jean Bwale Shambumba appelle toutes les parties à ce conflit coutumier à la paix, au calme et à la retenue, annonçant que tout celui qui se rendra coupable des actes répréhensibles sera traduit devant les instances judiciaires compétentes.

 

Museza Cikuru (Correspondant au Sud-Kivu)
congo-press.com (MCP) / Prunelle RDC
C’est vous qui le dites : 0 commentaires
781 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent Conflit communautaire Teke – Yaka : les gouverneurs saisissent le Sénat !

Les plus commentés

Politique Affaire blocs pétroliers et gaziers, le "NON" poli de Tshisekedi à John Kerry !

06.10.2022, 18 commentaires

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 15 commentaires

Politique Occupation de Bunagana : consternés, les parlementaires congolais boycottent la 145 ème assemblée de l’union interparlementaire qui se tiendra à Kigali

05.10.2022, 11 commentaires

Politique Augustin Kabuya demande au clan Katumbi de quitter l’Union Sacrée « au lieu de tenir des discours comme s’ils ne sont pas dans les institutions »

05.10.2022, 11 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance