Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Sur le net

Snapchat plombée en Bourse par des informations sur d'importants licenciements

2022-09-01
01.09.2022
2022-09-01
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/08-aout/29-31/snapchat_22_02145.PNG -

Touché par le ralentissement de la publicité numérique, le réseau social va licencier environ un salarié sur cinq parmi ses 6.500 collaborateurs. L'application perd également deux hauts dirigeants, partis chez Netflix.

Rentrée difficile pour Snap et son application phare Snapchat. Après avoir beaucoup grossi pendant la pandémie, le réseau social va maintenant se séparer d'environ 20 % de ses effectifs pour faire face au ralentissement de la publicité numérique, a annoncé mercredi son PDG confirmant des informations du site «The Verge». Ces départs auront lieu dans le cadre d'une réorganisation plus large et l'arrêt de plusieurs projets, comme Games (jeux vidéos) ou Pixy (drone miniature).

La parenthèse paradoxalement positive du Covid-19, lorsque les confinements avaient fait exploser le temps passé sur les réseaux sociaux et les achats en ligne, semble définitivement terminée. A l'époque, Snapchat avait dû recruter, portant ses effectifs à environ 6.500 salariés à la fin juin. Mais le réseau social est désormais rattrapé par la baisse des dépenses publicitaires des annonceurs sur le numérique, dans un contexte macroéconomique difficile, entre la guerre en Ukraine et le grand retour de l'inflation (qui a atteint aux Etats-Unis son plus haut niveau en quarante ans).

Parallèlement, l'entreprise de Los Angeles perd deux cadres dirigeants au profit de Netflix. Après quatre ans au poste, la directrice commerciale Jeremi Gorman va quitter Snap pour diriger la toute nouvelle offre publicitaire du leader mondial du streaming vidéo. Peter Naylor, le vice-président des ventes de Snap, part lui aussi occuper le même poste chez Netflix.

422 millions de dollars de perte

Snapchat est loin d'être la seule plateforme touchée. Depuis le début de l'année, plus de 74.000 employés dans la tech ont été licenciés dans le monde, selon l'agrégateur Layoffs.fyi. Même Meta, qui avait pourtant doublé ses effectifs en deux ans de pandémie, a annoncé recruter 30 % d'ingénieurs en moins cette année. Mais le mouvement touche encore plus durement les « petites » plateformes comme Snapchat, avec « seulement » 347 millions d'utilisateurs quotidiens, contre presque 2 milliards chez Facebook.

A cela s'ajoutent la concurrence de TikTok et les nouvelles restrictions au ciblage publicitaire mises en place il y a plus d'un an par Apple. Au final, application au petit fantôme a terminé le deuxième trimestre sur une perte nette de 422 millions de dollars, contre 117 millions au même moment l'année dernière. Des mauvais résultats qui ne « reflètent pas les ambitions » de la plateforme, avait même reconnu Evan Spiegel, le PDG de Snapchat.

Ces résultats n'étaient toutefois pas une surprise. En mai, Snap avait déjà revu à la baisse ses objectifs de chiffres d'affaires et de profit. L'annonce avait fait l'effet d'un coup de tonnerre et ébranlé tout le secteur.

Un abonnement à 4 dollars

Dans ce climat compliqué, Snap continue d'innover dans ses filtres de réalité augmentée à destination des développeurs et des marques. Dress Up permet par exemple à ses utilisateurs d'« essayer » virtuellement des vêtements Gucci, Dior ou Louis Vuitton avant de les acheter.

Parallèlement, le groupe tente de diversifier ses revenus. L'Américain a lancé en juin Snapchat+, un service payant (4 dollars par mois) qui permet d'avoir accès à de nouvelles fonctionnalités en avant-première ou en phase de test, comme la version Web de Snapchat. L'abonnement est disponible dans 9 pays dont les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France. La formule a franchi cet été le cap symbolique du million de clients.

Ra​phaël Balenieri
lesechos / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 0 commentaire
635 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Yahoo! réduit la voilure
left
Article précédent Boire 4 litres d’eau par jour, le challenge “belle peau” de tiktok qui inquiète les médecins

Les plus commentés

Politique Papy Tamba : « Joseph Kabila sera candidat en 2023 pour s’occuper personnellement de Kagame »

08.12.2022, 27 commentaires

Politique Tensions RDC-Rwanda : suite à son soutien à Paul Kagame, Emmanuel Macron ne sera pas la bienvenue à Kinshasa

08.12.2022, 23 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 18 commentaires

Politique Agression rwandaise : Les rebelles M23/RDF prêts à se retirer du territoire congolais, (communiqué)

07.12.2022, 16 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance