Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Politique

77ème Assemblée générale des Nations Unies : Félix Tshisekedi invite le Conseil de sécurité à considérer le dernier rapport d'experts de l'ONU sur la situation sécuritaire dans l'Est de la RDC

2022-09-21
21.09.2022
2022-09-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/tshisekedi_felix_tribune_onu_77e_assemblee_generale_22.jpg -

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République

Le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’est exprimé, ce mardi 20 septembre, du haut de la tribune des Nations Unies pour dénoncer notamment la énième agression de la République démocratique du Congo par le Rwanda sous couvert du M23 et par des incursions directes de ses forces armées, les RDF. Il a réitéré la demande du gouvernement congolais au président du Conseil de Sécurité « de distribuer officiellement aux membres du Conseil le dernier rapport des experts de l’ONU sur la situation sécuritaire à l’Est de la RDC et de le faire examiner avec diligence par lui afin d’en tirer toutes les conséquences qui s’imposent sur le plan du droit de la paix et de la sécurité internationale ».

« L’implication du Rwanda et sa responsabilité dans la tragédie que vivent mon pays et mes compatriotes des zones occupées par l’armée rwandaise et ses alliés du M23 ne sont plus discutables dès lors que plus d’une fois aussi bien les groupes d’experts dument mandatés par l’ONU et le mécanisme conjoint de vérification élargi de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, CIRGL, que des organisations non gouvernementales humanitaires et des droits de l’Homme crédibles les ont établies dans des rapports documentés et objectifs, à la limite du scientifique », a déclaré le président Tshisekedi.

Pour le Chef de l’Etat, le Conseil de sécurité des Nations Unies n’a d’autre choix que de prendre en compte le dernier rapport de ses experts sur la situation sécuritaire à l’Est de la RDC au risque de confirmer les suspicions dont il fait l’objet principalement au sein de la communauté congolaise. « Procéder autrement serait, d’une part, encourager le Rwanda à poursuivre son agression, ses crimes de guerre et ses crimes contre l’humanité en RDC et, d’autre part, nourrir davantage la suspicion légitime des Congolais sur l’impartialité de l’ONU ainsi que la complicité de certains de ses membres dans ces crimes ».

Par ailleurs, Félix Tshisekedi a relevé « que la prétendue « collaboration » que certains officiels congolais entretiendraient avec les opposants rwandais des Forces Démocratique pour la Libération du Rwanda, FDLR, dont se servent les dirigeants rwandais pour justifier les agressions répétées de la RDC est un alibi qui n’est corroboré par aucun fait avéré sur le terrain ». Quoi qu’il en soit, a-t-il précisé, la RDC reste disponible pour toute action répressive contre tout groupe armé qui tenterait de troubler la paix et la sécurité dans un pays voisin et dans la région des Grands Lacs.

Exprimant le vœu du Peuple congolais, le Président Tshisekedi a exhorté les Nations Unies, l’Union Africaine, les communautés régionales africaines et les partenaires de la RDC à ne plus à se fier aux dénégations des autorités rwandaises, mais de contribuer plutôt au rétablissement de la sécurité, à la construction d’une paix durable et à la création des conditions nécessaires à une coopération fructueuse dans la région des Grands Lacs pour le bien de tous.

Selon le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, la communauté internationale devrait donc s’activer à « rendre effectifs le retrait immédiat du M23 des localités occupées, le retour des déplacés congolais de ces localités à leurs domiciles et la cessation sans condition du soutien de l’armée rwandaise à ce groupe terroriste, selon l’esprit et la lettre de la feuille de route de Luanda ». Elle doit également « multiplier les pressions sur le Rwanda et le M23 dont les dirigeants sont, du reste, sous sanctions de l’ONU, et montrer plus de fermeté à leur égard, pour qu’ils respectent les positions prises par les organisations internationales précitées ».

Entre autre action souhaitée par la RDC, il y a la nécessité d’ « appuyer la poursuite du processus de paix de Nairobi, les discussions de Luanda RDC-Rwanda et le déploiement de la Force régionale de l’Afrique de l’Est » et de « lever tout obstacle à la restructuration par la RDC de ses Forces Armées et à la montée en puissance de celles-ci pour mieux remplir ses missions régaliennes, notamment par la levée pure et simple de toutes les mesures restrictives de l’acquisition des équipements militaires, quelle qu’en soit la forme édictée par le Conseil de sécurité de l’ONU ».

Félix Tshisekedi a noté que le maintien de la paix et de la sécurité internationales, cristallisé actuellement sur la lutte contre le terrorisme et l’extinction des foyers de tension, qui constitue le fondement et l’objectif primordial de la création de l’Organisation des Nations Unies doit se défaire de l’indifférence, de l’immobilisme, de l’attentisme qu’il juge admissibles face à toute menace contre la paix et la sécurité internationales. Il a interpelé les Nations Unies et les a exhorté à s’impliquer activement dans la mise en œuvre des recommandations de cette Coalition globale contre l’Etat islamique et de celles du processus d’Aqaba. « Les déclarations d’intentions et les proclamations de foi sans action collective vigoureuse sur le terrain ne suffiront jamais pour éradiquer le terrorisme », a-t-il dit.

Jules Tambwe
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 9 commentaires
2569 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
Un non-événement, un président faible la communauté internationale ne suivra pas ce qu'il dit, un dirigeant fort est celui qui se concentre sur le bien-être de son peuple. Ce n'est pas en volant son peuple par des fraudes comme la RAM, le projet des 100 jours, en arrêtant des journalistes que la communauté internationale le félicitera

Réagir

3
2
Répondre
@
0 réponse
(Suite). Un Diable finit toujours par créé d'autres petits diables, alors il y'a un Kagame et demain il y'en aura toujours.

Réagir

3
Répondre
@
0 réponse
La balkanisation dont on parle n'est pas possible dans la RDC d'aujourd'hui. Parceque il manque justement le territoire à balkaniser. Mais Tshilombo pose le fondement de la balkanisation, avec Minembwe, Bunangana, et demain peut-être les banamulengwe vont s'allier avec ces territoires. Avec les accords économiques avec EAC une bonne partie de territoire va dépendre du Rwanda. Une grande espace d'influence Rwandaise va se développer. L'obstacle mineur sont les résidus du FDRL. La faiblesse des Arabes et des Palestiniens, ont fini par la création du grand Israël, de même notre faiblesse, militaire, économique, politique va permettre au Rwanda de demain sa survie. Un Diable finit...

Réagir

2
1
Répondre
@
0 réponse
(Suite) Nous sommes dans la situation lorsque le Zaïre soutenait l'UNITA de Savimbi . Tout le monde savait du soutien de Mobutu à l'UNITA,jusqu'à y envoyer des troupes. Mais à la fin ? Tshilombo a voulu servir ses intérêts et les intérêts autruis en primis et non les intérêts du pays. Les conséquences sont là.

Réagir

3
3
Répondre
@
0 réponse
Beaucoup de bruit pour rien. Tshilombo a répété ce que Gutteres avait déjà dit et que nous écrivons sur ce blog déjà. Tshilombo est prêt à négocier, surtout à négocier, comme le demande la communauté internationale, en échange du retrait du M23. Mais le retrait pour aller où du moment où ils se disent congolais. L'Ouganda et le Rwanda peuvent cesser l'aide à ce mouvement. Mais après ? Tshilombo n'a donné aucun ultimatum ou timing sur le retrait du M23, à défaut d'utiliser la force. Bref, négocier veut dire céder un territoire aux M23, sous protection de la communauté internationale, à défaut du Rwanda ou Ouganda. Nous sommes dans la situation lorsque le...

Réagir

5
4
Répondre
@
0 réponse
Pour la toute premiere fois Tshisekedi a parlé comme tout Congolais devrait parler sur cette table de l'ONU face a la situation actuelle que traverse la RDC.

Réagir

9
3
2
1
1
Répondre
@
0 réponse
EN TOUT CAS POUR UNE FOIS DANS L'HISTOIRE DE LA GUERE DE L'EST FATSHI A ETE LE PREMIER PRESIDENT A LEVE LA VOIX APRES PRESQUE 2 DECENIES DE GUERRE, C'EST UN ACTE LOUABLE ET IL FAUT ETRE D'' UNE AUTRE PLANETE POUR NE PAS RECONNAITRE CELA ET UN DISCOURS BIEN STRUCTURE, CALIBRE A LA HAUTEUR DES ASPIRATIONS, PEU IMPORTE SI LES NU VONT SUIVRE OU PAS MAIS IL A CITE LE CHAT PAR SON NOM ALORS QUE MEME LE SG N'ETAIT PAS EN MESURE DE S'APPUYER SUR LE RAPPORT DE SES PROPRES ENQUETEURS POUR DENONCER LE RWANDA ALORS DIRE QUE C'EST UN DISCOURS FAIBLE ON COMPREND DE QUEL CAMP VOUS ETES, DENONCONS LE MAL QUAND IL LE FAUT ET APPRECIONS AUSSI CE QUI EST BIEN FAIT C'EST UNE VERTUE DE POUVOIR RECONNAITRE LE...

Réagir

8
2
1
Répondre
@
0 réponse
Qui lui a écrit ce discours? Loin de la réalité du concert des Nations? Quel est son bilan?comment voit-il le congo RDC dans l'Union africaine, quel est son bilan de la présidence à l'UA( réalisations, etc...). Pitoyable.... !!

Réagir

9
6
1
Répondre
@
0 réponse
Un discour trop faible...un discours deja entendu...le peuple congolais voulait entendre de son Chef un discours du genre offensif...un discours d'un chef pres a se battre avec les agresseurs de son peuple... un tel discours amenerait la Communaute Internationale a reflechir deux fois, et a demandee un cessez-le-feu immediat, et le retrait des troupes du M23 sur sol congolais.

Réagir

9
6
Répondre
@
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Blocs pétroliers : le dossier sur l’étude de faisabilité ayant abouti à l’exploration des blocs pétroliers s’invite à l’Assemblée nationale

Les plus commentés

Politique Affaire blocs pétroliers et gaziers, le "NON" poli de Tshisekedi à John Kerry !

06.10.2022, 18 commentaires

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 15 commentaires

Politique Occupation de Bunagana : consternés, les parlementaires congolais boycottent la 145 ème assemblée de l’union interparlementaire qui se tiendra à Kigali

05.10.2022, 11 commentaires

Politique Augustin Kabuya demande au clan Katumbi de quitter l’Union Sacrée « au lieu de tenir des discours comme s’ils ne sont pas dans les institutions »

05.10.2022, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance