Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Politique

Réactions : "Dire que la Monusco ne serait pas capable de faire face au M23 est un peu surprenant", révèle Pierre Boisselet

2022-09-21
21.09.2022
Société
2022-09-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/casques_bleus_monusco_21_1.jpg -

Depuis la sortie médiatique du secrétaire général des Nations Unies sur la situation sécuritaire dans l'Est de la RDC, les réactions ne cessent de tomber. Pour Pierre Boisselet, coordonnateur du pilier violence à Ebuteli (Institut congolais de recherche sur la politique, la gouvernance et la violence) contacté par la rédaction de Mediacongo Press (MCP), cette idée que la Monusco ne serait pas capable de faire face aux rebelles du M23 est un peu surprenante, révèle t- il au micro de MCP.

Pierre Boisselet poursuit sa réflexion, en relevant qu'en 2013 la même Monusco était au cœur du précédent échec du M23. Ainsi, le coordonnateur d'Ebuteli s'inquiète des propos du SG des Nations Unies qui reconnaît la faiblesse de la Monusco, alors que ces genres de déclarations ont été à la base des dernières manifestations d'une partie de la population victime dans l'Est de la RDC contre la mission onusienne, occasionnant l'expulsion de son porte-parole.

Un autre aspect de l'interview d'Antonio Guteress que Pierre Boisselet qualifie d'étonnant est le fait que le SG de l'ONU n'a pas clairement reconnu la responsabilité du Rwanda dans l'agression de la RDC via le M23 alors que les experts de l'ONU pour la RDC y ont apporté la confirmation. Il estime que le SG des Nations Unies n'a pas clairement condamné le Rwanda pour se garantir la possibilité d'etre désigné comme médiateur d'un éventuel dialogue entre la RDC, le Rwanda et l'Ouganda.

Sur la question du retrait de la mission onusienne suite à son incapacité de maintenir la paix dans l'Est du pays, Pierre Boisselet a répondu en ces termes : "je ne suis pas certain qu'un départ précipité de la Monusco serait dans l'intérêt du gouvernement congolais. D'une part, malgré son inefficacité, on ne peut pas exclure que la situation serait pire sans elle. Et puis elle rend de grands services à l'armée et aux officiels congolais, ne serait-ce qu'en matière logistique. Vouloir la faire partir avant les élections pourrait aussi créer des suspicions de la part de la communauté internationale. Et puis, qu'est-ce que la RDC gagnerait à son départ ?", a-t-il conclu.

Daniel Aloterembi
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 4 commentaires
1954 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
Des simples tourristes en tenues militaires: ils ont tué les RDCongolais en tirant sur les RDCongolais à balle réelle et à bout portant. Cessez de faire les aventures mafieuses!!!! Repentez vous!!!! La fin du monde est proche!!!!!!

Réagir

Répondre
@
0 réponse
Comment expliquer ces terroristes de M23 étaient anéantis en 2013 par les FARDC avec l'appui logistique de la MONUSCO ,et maintenant dire aujourd'hui ces terroristes deviennent invicibles ,il ya de quoi rever........

Réagir

Répondre
@
0 réponse
est ce que Pierre Boisselet, avait bien suivi le discour de António Guterres, sur m23

Réagir

Répondre
@
0 réponse
En 2013 il y'avait un autre Président et une autre culture ou vision politique. Hier sous Kabila, la RDC était devant la Monusco, aujourd'hui la RDC est derrière la Monusco. Un secrétaire n'est chef de rien ,il ne peut décider à la place de son chef.

Réagir

2
Répondre
@
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Blocs pétroliers : le dossier sur l’étude de faisabilité ayant abouti à l’exploration des blocs pétroliers s’invite à l’Assemblée nationale

Les plus commentés

Politique Affaire blocs pétroliers et gaziers, le "NON" poli de Tshisekedi à John Kerry !

06.10.2022, 18 commentaires

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 15 commentaires

Politique Occupation de Bunagana : consternés, les parlementaires congolais boycottent la 145 ème assemblée de l’union interparlementaire qui se tiendra à Kigali

05.10.2022, 11 commentaires

Politique Augustin Kabuya demande au clan Katumbi de quitter l’Union Sacrée « au lieu de tenir des discours comme s’ils ne sont pas dans les institutions »

05.10.2022, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance