Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Politique

New York : Tshisekedi, Kagame et Macron discutent autour des tensions armées dans l’Est du pays

2022-09-22
22.09.2022
2022-09-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/tshisekedi_felix_paul_kagame_et_emmanuel_macron_220.jpeg -

A l’initiative du président de la République française, Emmanuel Macron, les présidents de la République démocratique du Congo (RDC), Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, et de la République du Rwanda, Paul Kagame, se sont entretenus ce mercredi 21 septembre 2022 à New York, aux USA.

Les discussions ont tournée autour des violences armées dans l’Est de la RDC et la résolution de ces Chefs d’Etats à apporter une réponse régionale et coordonnée à la menace portée par les groupes armés terroristes dans cette région.

Retrait du M23 de toutes les localités occupées

Afin de réunir les conditions d’un dialogue franc et constructif, nécessaire à la relance de la coopération entre les deux pays de la région et conformément au processus de Luanda (Angola), les trois chefs d’Etats ont convenu d’agir de concert pour obtenir le plus vite le retrait du M23 de toutes les localités occupées et le retour des déplacés de guerre de ces localités à leurs domiciles, avec l’appui des Nations Unies et de leurs partenaires de l’Union Africaine, de la Communauté de l’Afrique de l’Est et de la Conférence sur la Région des Grands Lacs (CIRGL).

Ils ont également convenu d’intensifier durablement leur coopération pour lutter contre l’impunité et mettre un terme à l’action des groupes armés dans la région des Grands Lacs, dont les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

Ces efforts s’inscriront dans le cadre des initiatives régionales de paix existantes, notamment le processus de Nairobi.

Le président Felix Tshisekedi a toujours affirmé « être ouvert au dialogue, mais ce dialogue doit être franc et sincère avec les pays voisins de la RDC ».

Cette tripartite intervient quelques heures après le discours du Président congolais à la tribune de l’ONU mardi 20 septembre à New-York.

Devant ses pairs des nations du monde, Felix Tshisekedi a, une fois de plus, désigné le Rwanda comme l’agresseur de son pays à travers le mouvement rebelle M23.

Il a exigé le retrait du M23 de toutes les localités occupées afin de permettre le retour des déplacés de guerre de ces localités à leurs domiciles.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 11 commentaires
3233 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
KAGAME avait deja fait signé a Tshilombo toutes ses solutions donc il brandit juste la signature de Tshilombo voilas pourquoi il dit les solutions sont connues de tous parce que Tshilombo avait signé ces solutions au Kenya dans l'opacité càd combattre les FDR qu'il ne pas a mesure de faire ,créer un tutistans sur le sol congolais pour protéger les tustis congolais, l'exploitation commune des ressources a l'est de la de la RDC et le contrôle commune des nos frontières

Réagir

6
Répondre
@
0 réponse
Rien de neuf ,on traite avec des hypocrites ,meme s'ils se retirent ,il reviendront encore sous d'autres pretextes

Réagir

3
3
Répondre
@
0 réponse
Tout ca c'est de la poudre aux yeux. Matama est un placebo

Réagir

3
2
Répondre
@
1 réponse
"Il a exigé le retrait du M23 de toutes les localityés occupées". Cela veut dire pas du territoire congolais. Est-ce ca que le peuple congolais attendait de notre Président comme déclaration ? D'une part il pointe le Rwanda comme pays agresseur de son pays en soutenant le mouvement M23 mais il veut malgré tout que ce mouvement reste sur notre territoire tout en sachant ce que cette présence opporte dans la vie des familles de nos frères et soeurs congolais (avec qui nous sommes de coeur). Et donc, la solution n'est pas chez E. Macron, à l'ONU, UE, UA, ni encore moins à la Communauté des Pays de l'Afrique de 'Est. Pourquoi se complique-t-il les choses? C'est triste !

Réagir

1
5
1
1
Répondre
Vous n'avez pas compris le discours et vous confondez tout. Ici, il est question du mouvement terroriste M23 soutenu en armes et en hommes par le Rwanda. Vous ne comprenez rien lorsque le Président parle du retrait de M23 du territoire congolais. Bunagana appartient au territoire congolais, monsieur Gaudens. A qui s'adresse le discours, selon vous ?

Réagir

5
3
2
@
1 réponse
L'unique à etre floué c'est la RDC, comme d'habitude. Il y 'a une différence entre retrait et désarmement. Si on nous a parlé d'un M23 surarme ',avec des que la Monusco et FARDC n'ont pas, ces armes finiront où ? Pourquoi l'Ouganda qui fait frontière avec Bunangana n'est jamais nommé ou associé. Bref, un discours vieux, une réunion ou chacun a gardé ses positions. En son temps, Museveni avait dit d'avoir conseillé Tshilombo a traité avec le M23 et que lui-même et Kagame pouvait l'aider. Donc l'échec de cette tripartite est claire net rien de neuf à l'horizon. L'ordre est claire traiter , négocier avec le M23.

Réagir

8
6
2
1
1
Répondre
Qui doit se retirer du territoire congolais, selon vous monsieur Mamputa ? C'est l'armée rwandaise sous le voile du mouvement terroriste M23 : c'est-à-dire armes, hommes de troupes et matériels de guerre des RDF. Un peu de logique mathématique vous permettra de ne pas être en-dessous des enjeux. Et dans cette logique, à qui appartiennent les armes qu'utilisent ces terroristes ?

Réagir

4
1
1
1
1
@
3 réponses
Kagame en forme et regardant Bunagana de loin avec plein espoir mais le jouisseur de Tshilombo honte bue, regarde les morts sous la terre.....un president nul sans carrure ni autorite. Le petit pays de sa femme nous vcolonise et lui va demander la solution a l'ONU au lieu de former l'armee. Il touche 870.000$ selon le depute Nemba Lemba Papa Moliere mais ne fait rien pour le pays...Felix=RIP

Réagir

2
9
3
2
2
Répondre
Corriger et lire : ...monsieur Mbok'Elengi..., non pas : ...monsieur Justin...

Réagir

2
1
Article trop injurieux et irrespectueux. Un peu de politesse élémentaire ne vous coûtera rien, monsieur Justin. Cela s'apprend en famille. Fournissez un peu d'efforts dans ce sens. Est-ce que monsieur Nemba Lemba connaît la fiche de paie de ton Président, parce qu'il est député national ? C'est trop facile à dire, non ! On injurie pas quelqu'un sous l'anonymat d'un pseudonyme. C'est le pire acte d'impolitesse et de lâcheté qui puisse exister.

Réagir

4
3
1
Continues d'aboyer, l'ulcère d'estomac te guette.

Réagir

1
1
1
1
@
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent Quel regard pour les femmes dans les partis politiques ?

Les plus commentés

Diaspora Incursion rwandaise en RDC : après New-York, Félix Tshisekedi a sollicité le soutien de la diaspora congolaise à Bruxelles !

29.09.2022, 24 commentaires

Politique Olive Lembe sur Joseph Kabila : « Mon mari est le savant politicien Congolais »

27.09.2022, 17 commentaires

Politique « C’est le Rwanda et l’Ouganda qui soutiennent les milices, il faut les condamner » (Herman Cohen)

27.09.2022, 16 commentaires

Politique Félix Tshisekedi : l’envers sans le revers de la médaille

27.09.2022, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance