Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Politique

Situation sécuritaire: "La solution à la crise à l'Est, c'est avoir un nouveau président" (Franck Diongo)

2022-09-26
26.09.2022
2022-09-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/president_du_mlp.png -

Candidat déclaré à la présidentielle de 2023 en République démocratique du Congo, Franck Diongo pense que la solution au problème d'insécurité à l'Est est le départ de Félix Tshisekedi. "Nous avons besoin d'un nouveau président pour impulser une nouvelle politique afin de sécuriser les Congolais", a-t-il déclaré ce lundi 26 septembre 2022 dans un entretien à bâton rompu avec MCP.

L'opposant est d'avis que "la diplomatie de Félix Tshisekedi a échoué", mais se demande pourquoi n'applique-t-il pas la solution militaire, trois mois après l'occupation de Bunagana par le M23 soutenu par le Rwanda.

Le président national du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) pense que la RDC devra s'organiser, former ses militaires, les équiper, et qu'ils soient bien traités. Et on n'aura pas besoin de la Monusco. Pour y parvenir, " il faut un bon président".

Et de poursuivre, "personne n'aurait cru qu'un fils Tshisekedi dirigerait la RDC comme le fait Félix Tshisekedi". Il rappelle qu'Étienne Tshisekedi faisait de la lutte contre l'impunité son cheval de bataille. Mais avec l'actuel président, tous les voleurs sont acquittés, après une parodie de justice. Or, "l'IGF abat un travail de titan, mais ses efforts sont découragés".

Franck Diongo a conclu en disant qu' "il est trop tard pour Félix Tshisekedi de sauver son mandat. Les dégâts qu'il a causés sont énormes".

Pour rappel, lors d'une émission dimanche 25 septembre dernier, cet homme politique qui se dit "disciple d'Étienne Tshisekedi", a soupçonné l'Udps d'avoir "instrumentalisé" quatre de ses membres du parti pour le déstabilisé, avec intention de dédoubler le MLP, stratégie appliquée aux dernières heures du règne de Joseph Kabila. "Il est impossible de dédoubler le MLP", a-t-il prévenu.

Quant à l'allocution du chef de l'État à la 77e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, "c'était un discours de désespoir. Un président ne pleurniche pas. Il fait ce dont il est capable quand le pays ne marche pas".

 

LM
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 26 commentaires
4336 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Franck DIONGO a raison.... A l'heure actuelle, la RDC a besoin d'un leadership fort au sommet de l'Etat; apparement il y a rien d'effort qui est fait. ils sont tous dans la distraction pdt que les militaires Rwandais encerclent la RDC du cote CENTRE AFRIQUE

Réagir

1
Répondre
@
Insérez un émoji
@
Insérez un émoji
0 réponse
...ans, seront bien formés et prêt à s'occuper du Congo convenablement. Pour cela, il faut les isoler de cette société nocive en les envoyant dans les « boarding Schools » ou pensionnats/Internats. Quant à leurs parents et personnes de plus de 20 ans, ils doivent rejoindre les camps des « chantiers de la guerre du développement » c’est-à-dire les chantiers de la construction des routes, des ponts, des champs, des œuvres d’intérêt publiques ; des industries de la production de la nourriture, de l’habillement, des outils, des machines, des peintures, du ciment, etc.

Réagir

1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Nous sommes donc tous des Kulunas qu’il faut réhabiliter par le travail. Y compris tous ces donneurs de leçons. Aussitôt que les Congolais accepteront l’évidence que la mentalité de 90% de la présente génération de 10 à 80 ans est totalement pourrie, aussitôt ils comprendront que la seule chose qu’ils doivent faire pour le Congo à partir de ce moment est de cesser de penser vivre et se sacrifier au travail pour la nouvelle génération de 2036, pour que ces jeunes Congolais qui ont encore moins ou 10 ans aujourd’hui soient éduqués convenablement, propulsent le Congo et vivent proprement entre-eux avec une mentalité descente. Dans 15 ans, certains auront déjà 25 ans, seront bien formés et prêt à gérer le Congo convenablement. Pour cela, il faut les isoler de cette société nocive en les envoyant dans les « boarding Schools » ou pensionnats/Internats. Quant à leurs parents et personnes de plus de 20 ans, ils doivent rejoindre les camps des « chantiers de la guerre du développement » c’est-à-dire les chantiers de la construction des routes, des ponts, des champs, des œuvres d’intérêt publiques ; des industries de la production de la...

Réagir

1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
La solution à cette problématique n'est pas forcément le changement d'hommes au sommet du pays, tous ces assoiffés du pouvoir n'ont que des comptes à rendre à leurs ventres et à leurs parrains! nous devons prendre conscience de maux qui nous rongent, mettre en exergue ce qui nous divise, agir à l'unissons pour barrer la route à l' ennemi. Diongo c'est un commissionnaire politique, il ne voit que son intérêt, c'est hier qu'il chantait pour Tshisekedi, aujourd'hui opposant car n'ayant pas obtenu ce qu'il cherchait" le poste", il veut drainer tout le monde pour sa cause" éternel insatisfait"

Réagir

4
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ba présidents congolais nionso basi ya ba présidents misusu. ba ndeko soni

Réagir

1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
...toujours apprendre à encourager le moindre effort et à toujours parler positivement parce que nous parlons de notre avenir à tous. Il arrive dans la vie d’un homme et d’un peuple un moment ou tous font fi de la distraction, regardent dans la même direction et poussent tous en même temps pour sortir du trou. Bouchons donc nos oreilles et ne prêtons pas nos yeux aux prophètes de malheur sinon comme depuis 60 ans, nous n’aurons que nous même à plaindre et vivrons toujours avec le spectacle désolant des politiciens dont nous continuerons à gober le discours chaque jour pour le reste de nos vies dans un cercle vicieux et un cauchemar infernal éternel.

Réagir

2
2
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
... d’un revers de la main mais ce serait par mauvaise fois tout simplement puisque certains de nos compatriotes refusent d’appréhender la notion que l’intérêt, l’image du Congo ne vaut pas la trahison de nos petits intérêts personnels et politiciens. Ils se laissent souvent piéger par les messages des ennemis du Congo véhiculés par les médias sociaux pour nous affaiblir, décourager et nous diviser. Tel peuple, tel développement. Il n’y a pas pire qu’un homme distrait qui coupe la branche de l’arbre sur lequel il est assis. Il n’y a pas plus malheureux qu’un peuple distrait, qui est contreproductif et qui travaille contre son propre développement. Il faut toujours apprendre à encourager le moindre effort et à toujours parler positivement parce que nous parlons de notre avenir à tous. Il arrive dans la vie d’un homme et d’un peuple un moment ou tous font fi de la distraction, regardent dans la même direction et poussent tous en même temps

Réagir

2
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
... mondial et africain, notamment le climat et la femme, etc ; 6. Les retombées de ce travail exceptionnel en un temps record : Les financement du Fond Monétaire International, de la banque Africaine de Développement, de la Banque Mondiale, des Banques Arabes, et tant d’autres partenaires, les relations consolidées avec les pays d’outre-mer et les pays frères africains qui se sont concrétisées avec la visite au Congo du président Turque, du roi des Belges, de plusieurs personnalités étrangères de marque et de plusieurs présidents africains, et de nos visites vers ces pays ; 7. Et la liste est longue. On peut balayer tous ces exploits extraordinaires d’un revers de la main mais ce serait par mauvaise fois puisque certains de nos compatriotes refusent d’appréhender la

Réagir

2
2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
...vous voyagez du Congo à l’étranger, vous vous rendrez compte d’une chose qui est que le Congolais est plus considéré, moins inquiet de ce qui se passe au pays et a plus d’espoir ; C’est la résultante de plusieurs choses : l’image d’un homme sérieux que le président a donné à l’extérieur accompagnée des signes forts démontrés par exemple par les accolades dont nous avons parlé au point précédent, à l’ouverture du Congo au monde comme le montre entre autre sa présence dans les conférences internationales de grande envergure, sa présidence et sa participation dans les organismes et communautés africains, la portée de sa voix dans les sujets d’ordre mondial et africain, notamment le climat et la femme, etc ; 6. Les retombées de ce travail exceptionnel en un temps record : Les financement du Fond Monétaire International, de la banque Africaine de Développement, de la Banque Mondiale, des

Réagir

3
1
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
...et l’organisation. Ça, c’est de la diplomatie intelligente qui fait courir le monde et brise des complots en douceur ; 3. Jamais le Congo ne s’est retrouvé dans la posture ou tout lui donne raison pour enfin détruire le Rwanda ; Cela a demandé un travail de longue haleine de diplomatie intelligente ; 4. Lorsque vous avez un ministre des Finances, un ministre de la Communication et un directeur de contrôle des opérations financières primés pour leur influence positive pour le climat des affaires par le plus grand forum mondial du domaine, c’est la consécration d’une démocratie intelligente et agissante ; 5. Si vous vivez à l’étranger aujourd’hui ou que vous voyagez du Congo à l’étranger, vous vous rendrez compte d’une chose qui est que le Congolais est plus considéré, moins inquiet de ce qui se passe au pays et a plus d’espoir ; C’est la résultante de plusieurs choses : l’image d’un homme

Réagir

2
2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
... crée des tensions. La réponse était justement de se traiter comme une seule communauté, une même population avec des ressources communes, donc sans envie ni esprit de supériorité. Mais dans tout cela, il faudra être prudent pour freiner toute expansion nocive des intérêts cachés étrangers qui ne s’alignent pas avec nos intérêts communs ; 2. Jamais le Congo ne s’est retrouvé dans la posture ou les autorités du monde, l’ONU, le Conseil de Sécurité sont mis devant un tel défi, la main dans le sac, avec comme seules options de nous mordre et se discréditer terriblement pour tomber dans l’oubli ou alors agir décisivement pour sauver la face et l’organisation. Ça, c’est de la diplomatie intelligente qui fait courir le monde et brise des complots en douceur ;

Réagir

2
2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
...l'effort que cela a pris dans le background sans compter les obstacles pour arriver à joindre la communauté des pays de l’Est mais aujourd’hui nous commençons à en tirer les fruits notamment avec l’apport de l’armée commune dans les conflits à l’Est du Congo. On a beau critiquer sur l’importance ou le risque de joindre mais ce auquel nous ne pouvons échapper est que nous sommes éternellement liés par notre appartenance géographique de vivre ensemble ; Par conséquent autant vouloir que cette vie soit meilleure que possible en créant une situation économique et un environnement qui avantagent nos populations et nous propulsent tous plutôt qu’une situation qui crée des tensions. La réponse était justement de se traiter comme une seule communauté, une même population avec des ressources communes, donc sans envie ni esprit de supériorité. Mais dans tout cela, il faudra être prudent pour freiner toute expansion nocive des intérêts cachés étrangers qui ne s’alignent pas avec nos intérêts communs ;

Réagir

2
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Notre diplomatie a été exceptionnelle et pour s’en convaincre il n’y a qu’à faire une évaluation objective des résultats qui ne devraient pas être teintées par l’influence des discours habituels antipatriotiques de l’adversité politique qui sont souvent resonnés consciemment pour détruire ou manipuler, ou de façon inconsciente par certains de nos compatriotes par ignorance ou simplement par impatience parce qu’ils ne savent pas donner le temps au temps. Voici dans quelle position nous nous trouvons aujourd’hui à cause de cette diplomatie que nous devrions considérer comme totalement positive : 1. Je ne sais pas si les gens se rendent compte du temps et de l’effort que cela a pris dans le background sans compter les obstacles pour arriver à joindre la communauté des pays de l’Est mais aujourd’hui nous commençons à en tirer les fruits notamment avec l’apport de l’armée

Réagir

2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
MALADE UN NAIN POLITIQUE INCONSCIENT MAUDIT DEUT 27:25

Réagir

5
2
2
2
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
"Si vis pacem para bellum"("Si tu veux la paix, prépares la guerre") disaient les Romains. Lors de l'agression de la RDC par le RWANDA, appuyé par les Lobbies internationales pour continuer à piller les ressources minérales du pays de LUMUMBA, Mzee KABILA répliquait à KAGAME en déclarant : "La guerre sera longue et retournera contre l'agresseur" Gérer un pays, c'est prévoir et non point jouir du pouvoir suprême pour le Ventre d'abord au détriment du Peuple d'abord. Avec le Régime TSHILEJELU TSHIJENGU, "l'enfer, c'est les autres". Carton rouge aux Jouisseurs incompétents en 2023 !

Réagir

9
7
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Franck Diongo a complètement raison, Trichekedi ne saura rien faire, il ne maitrise rien et ne saura pas nous apporter des solutions à cette situation difficile, l'équation est très compliquée et difficile à résoudre pour lui. Il a montré beaucoup d’insuffisances, il ne saura pas apporter des solutions, avec Fatshi Argile, la situation va aller de mal en pire, Il faut quelqu'un d'autre qui apportera une autre approche.

Réagir

10
3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Certes, un Président de la République, doté d'une vision nationaliste et d'un Projet de société réaliste, ne peut pas toujours pleurnicher en accusant toujours ce petit pays du RWANDA comme agresseur de l’éléphant RDC et solliciter le concours des armées étrangères pour assurer la sécurité des personnes, des biens et de l'intégrité territoriale de son pays; mais doit agir comme un bon Commandant Suprême des armées en dotant les Commandos FARDC d'armes modernes et en améliorant leur condition sociale car ils sont capables de chasser ces Génocidaires prédateurs Rwandais du sol congolais."Si vis pacem para bellum"("Si tu veux la paix, prépares la guerre") disaient les Romains. N.B. Lors de l'agression de la RDC par le RWANDA en 1998, Mzee KABILA disait à KAGAME : "La guerre sera longue et retournera contre l'agresseur." Gérer, c'est prévoir et non point jouir du pouvoir pour le Ventre d'abord au détriment du Peuple d'abord !

Réagir

6
2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Tu ne sais même pas organiser ton propre parti et tu veux diriger le pays? Avec ta barbe à la Kabila, on se pose même plus de questions

Réagir

9
4
1
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Voilà un politicien qui réfléchit en politicien! La situation de l'Est n'aura pas de solution parce qu'il y a un nouveau président, même si on votait un président qui s'appelle Franck Diongo! Le problème de l'Est a ses racines ailleurs. Ne voyons pas la personne du président de la République... Nous devons tous, populations civiles et militaires, leaders des communautés, nous mettre ensemble pour identifier les vraies causes et leurs instigateurs afin de les affronter jusqu'à la victoire finale... Ce qui fait parler Diongo, lui-même le sait! C'est un vrai politicien ce Diongo. Un politicien ne reste jamais calme si il n'est pas aux affaires. Dès qu'il trouve une position qu'il convoitait, soit il reste calme ou soit il commence à rechercher ses détracteurs pour les punir afin d'assurer ses arrières!

Réagir

7
3
3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Tu ne sais même pas organiser ton propre parti et tu veux diriger le pays? Avec ta barbe à la Kabila, on se pose même plus de questions

Réagir

8
7
2
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Depuis que cet homme bouffe l'argent de Katumbi, il est devenu un opposant farouche au régime Tshisekedi. Diomi Ndongala n'a obtenu aucun poste. Mais il est calme ; il ne fait pas de bruit. Franck Diongo, par contre, doit justifier l'argent qu'il reçoit de Katumbi en criant sur tous les toits comme il le fait. En plus, la frustration ne le laisse pas. tranquille. Il a dit sur le plateau de Bosolo na Politique qu'il rencontrera Kabila, Fayulu... Allez -y comprendre quelque chose.

Réagir

4
3
1
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
il faut changer de president et de generation l'actuelle generation au pouvoir ils ont appris pour être un bon congolais ou respectable il faut avoir une belle villas avec piscine a maccampagne ou Gombe ,remplir son garage de jeep 4x4 noir, voyager et faire étudiés ses enfants en Europe ,aucune notion de fierté et de patriotisme ,notion des biens communs pour la dignité du pays a part la réussite personnelle et familiale pour insulter et dénigrés leurs compatriotes dans les besoins

Réagir

9
9
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Avec l'actuel président, tous les voleurs sont acquittés, après une parodie de justice. Est-ce que Franck Diongo est en colère contre Félix Tshisekedi pour n'avoir pas eu l'opportunité de voler? Quelle forme de présidence est-il capable d'exercer? Il devait d'abord nous monter les statistiques de ce qu'il va faire au sommet de l'Etat.

Réagir

10
6
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
ESPERONS QUE C'EST DE BONNE FOI QUE VOUS FAITES CES DECLARATIONS MAIS SI C'EST LA DECEPTION POUR N'AVOIR PAS RECU TEL OU TEL AUTRE POSTE ALORS C'EST UNE CHANCE QUE TU DONNES A FATSHI, L'AVENIR SEUL NOUS EN DIRA QUOI WAIT AND SEE

Réagir

10
5
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Vraiment !, la solution n'est pas seulement d'avoir un nouveau Président. Le mal congolais est profond et mérite d'être ''exorcisé'' à tous les niveaux. Malgré ses richesses, le pays est sous perfusion depuis des décennies, avec la complicité de ses propres fils ! On peut changer autant des présidents que nous voudrions, mais si l'homme congolais, si l'intellectuel congolais ne change pas et ne prend pas conscience qu'il faille travailler pour l'intérêt général, nous avons encore du chemin à parcourir. Mais l'avenir du pays est prospère et l'émergence du Géant Congo est encore possible

Réagir

4
3
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent CPI : « Je suis convaincue que mon pays bénéficiera de la même compassion que témoigne la Communauté internationale à l’égard de l’Ukraine » (Rose Mutombo)

Les plus commentés

Politique RDC-RWANDA : après la douche froide que Félix Tshisekedi a infligée à son homologue rwandais, l’équipe de communication de Paul Kagame en débandade (Analyse)

05.12.2022, 24 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 16 commentaires

Politique Agression rwandaise : Les rebelles M23/RDF prêts à se retirer du territoire congolais, (communiqué)

07.12.2022, 16 commentaires

Politique Tshisekedi recadre Kagame : « c’est diabolique d’assumer le fait qu’on sème la mort et la désolation »

04.12.2022, 15 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance