Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Afrique

Burkina: des militaires annoncent la dissolution du gouvernement, le capitaine Ibrahim Traoré prend la tête du pays

2022-09-30
30.09.2022
2022-09-30
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/capitaine_ibrahim_traore.png -

Un groupe de militaires a annoncé vendredi à la télévision nationale du Burkina Faso la mise à l'écart du chef de la junte Paul-Henri Damiba, au pouvoir depuis un coup d'État en janvier.

Les militaires putschistes ont également proclamé la dissolution du gouvernement et de la Constitution, ainsi que la fermeture des frontières du pays jusqu'à nouvel ordre. Le nouvel homme fort du pays, désigné président du MPSR, est désormais le capitaine Ibrahim Traoré.

Le lieutenant-colonel Damiba ne dirige plus la transition burkinabè. Il est remplacé par le capitaine Ibrahim Traoré qui prend la tête du MPSR, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, qui avait été instauré lors du précédent coup en janvier dernier et qui ne change donc pas de nom.

Les frontières terrestres et aériennes sont fermées à partir de minuit heure locale, la Constitution est suspendue et le gouvernement est dissout. Un couvre-feu est également instauré, entre 21 heures et 5 heures du matin.

Toute activité politique et de la société civile est suspendue et « les forces vives de la nation » seront bientôt convoquées pour rédiger une nouvelle charte de transition afin de désigner un nouveau président, « civil ou militaire », précisent les soldats putschistes. Bérets rouges et visage découvert pour certains, casques et masques noirs pour d'autres, ils affirment vouloir « poursuivre l'idéal commun » du peuple burkinabè, « à savoir restaurer la sécurité et l'intégrité du territoire. »

Les putschistes entendent également rassurer la communauté internationale : les engagements du Burkina seront respectés, « notamment les droits humains », selon la déclaration lue à la télévision.

Le sort du lieutenant-colonel Damiba n'a pas été précisé. Réagissant aux rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, une source diplomatique française précise que l'armée française ne le garde ni ne le protège nulle part.

Cette déclaration des militaires putschistes vient clarifier la situation après une longue journée d'incertitude : les premiers tirs avaient été entendus vers 4h du matin et le quartier présidentiel était bouclé depuis. La présidence et le porte-parole du gouvernement avaient tenté de rassurer en évoquant de simples revendications financières au sein de l'armée, mais les « pourparlers » annoncés ont bel et bien conduit à la chute du régime.


RFI / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 5 commentaires
2247 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Triste événement... La transition devait arrivé à terme, au lieu de troubler le cour normal des situations pour le bien de la population.

Réagir

1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Le Burkina Faso est entré dans un cycle qui va empirer la situation. Les copains d'armes de Paul Henri Damiba se sont retournés contre lui parce qu'ils ne se retrouvaient pas. Donc, ils voient d'abord leurs propres intérêts. À quand ceux du peuple Burkinabè ? Quant à la RDC, ceux qui souhaitent un putsch dans ce pays doivent savoir que Fatshi joue ce que les Kinois appellent "style kizengi". C'est à dire, tu fais semblant d'être idiot pour écraser ton adversaire. C'est grâce à ce style que Fatshi a fait pleurer Kabila dans les institutions, la justice, l'armée. Le dernier épisode en date, c'est Philémon Yav Irung. Les Kabilstes se demandent comment nous savons tous ce qu'ils planifient contre Fatshi. Nanu bo leli te. Bo ko yoka eloko.

Réagir

6
2
1
Répondre
Bonjour Tatu, Fatshi a des jours a comptes pour votre info. Kabila ne parle pas et ca doit vous interpeller....le tribalisme que Felix a implante en RDC lui coutera dur....wait and see

Réagir

2
@
Insérez un émoji
1 réponse
A quand cette victoire en RDC? Il y aura liesse populaire parce que le peuple souffre et la RDC est devenue la republique du Kasai. On nomme que des Luba et Kasaiens dans tous les postes importants. Les recentes nominations des mendataires sur 24, il y a eu 17 Luba. On en a marre.....vive la junte des vaillants militaires congolais, sauvez le pays svp!

Réagir

7
3
2
Répondre
Un inconscient de long chemin... Tu crois que les militaires au pouvoir, vont faire quelque chose de bien? Ce n'est pas vous qui dites chaque jour que notre armée est infiltrée par les Rwandais? En lisant votre commentaire, je comprends qu'il y a des congolais qui aiment à ce que les rwandais nous dirigent...

Réagir

3
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
Article précédent Les congolais classés parmi les derniers sur la liste des étudiants africains évoluant le mieux en France

Les plus commentés

Politique RDC-RWANDA : après la douche froide que Félix Tshisekedi a infligée à son homologue rwandais, l’équipe de communication de Paul Kagame en débandade (Analyse)

05.12.2022, 24 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 16 commentaires

Politique Agression rwandaise : Les rebelles M23/RDF prêts à se retirer du territoire congolais, (communiqué)

07.12.2022, 16 commentaires

Politique Tshisekedi recadre Kagame : « c’est diabolique d’assumer le fait qu’on sème la mort et la désolation »

04.12.2022, 15 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance