Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Economie

Le Président Félix Tshisekedi prône l’intégration des opportunités des marchés du travail dans le cadre macro-économique et budgétaire

2022-10-01
01.10.2022
2022-10-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/conseil_des_ministres_prdt_tshisekedi.jpg -

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a prôné vendredi à Kinshasa, l’intégration des opportunités des marchés du travail dans le cadre macro-économique en vue d’améliorer la cohésion sociale au pays, et de créer les conditions favorisant le développement.

Il l’a dit au cours de la 71e réunion du Conseil des ministres qu’il a présidé, vendredi à Kinshasa, par visioconférence.

Le porte-parole du gouvernement, ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe, qui l’a déclaré dans le compte rendu dudit conseil lu sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), a fait savoir que le Chef de l’Etat a rappelé aux membres du conseil sa volonté, maintes fois exprimée et manifestée, pour l’amélioration du social et la création d’une classe moyenne dont le nombre sera en croissance sensible du fait de leur accès à des emplois tant dans le secteur privé que public.

« En effet, la cohésion sociale et la prospérité partagée qui reposent impérativement sur une exploitation optimale de la diversité des ressources naturelles que regorge notre pays doivent se concrétiser, par une dynamique de création des emplois correctement rémunérés et décents. La création même d’emploi principalement dans le secteur privé devrait demeurer une préoccupation majeure du gouvernement pour absorber le nombre expérientiel des jeunes tant diplômés que non qualifiés qui arrivent chaque année et qui se déversent sur le marché du travail. Cette situation s’observe sur l’ensemble de nos 26 provinces, principalement dans les villes » a martelé le ministre Muyaya.

Le porte-parole du gouvernement a fait savoir, en outre, qu’il est établi que le niveau du taux d’emploi dans un pays traduit le dynamisme de son économie et permet aussi à son gouvernement d’ajuster ses politiques publiques en vue de tendre vers une situation de « plein emploi pour sa population active ».

Il a par ailleurs, fait savoir que le Président Tshisekedi a salué les efforts fournis par le gouvernement notamment pour l’assainissement du climat des affaires, la stabilité du cadre macro-économique, la réforme de la fiscalité qui sont profitables au secteur privé et qui doivent se mesurer, entre autres, par des emplois préservés, créés et surtout diversifiés suivant les potentialités de notre économie.

Le Chef de l’Etat a instruit, de ce fait, le ministre d’Etat ministre du Plan, la ministre du Travail et prévoyance sociale sous la direction du Premier ministre de prendre toutes les mesures nécessaires pour intégrer les indicateurs du marché de travail dans le cadre macro-économique à partir de l’année prochaine, indiquant le nombre d’emplois net et le taux de chômage. Le ministre d’Etat, ministre du Plan, devra présenter, d’ici la fin du mois d’octobre, une feuille de route y relative.

Appel au respect du droit international par l’ONU

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui est revenu sur la participation de la République démocratique du Congo à la 77ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies axée sur le thème « Un tournant décisif des solutions transformatrices face à des défis intriqués », a indiqué avoir fait entendre la voix de la RD Congo sur les enjeux nationaux et internationaux en lançant un appel au respect du droit international et surtout du multilatéralisme qui sont à la base de la création de l’Organisation des nations Unies (ONU).

Le ministre de communication et médias a encore ajouté que Félix Tshisekedi s’est également penché sur les questions liées à la sécurité et à la paix, au changement climatique, l’économie mondiale poste-Covid et la lutte contre la pauvreté tout en rappelant l’importance de réformer le système actuel des Nations Unies afin de l’adapter aux défis de l’heure de notre temps, en respectant les équilibres géopolitiques par l’accès de deux postes des membres permanents et deux autres membres non permanents à l’Afrique avec les mêmes droits.

Du point de vue national et par devoir de vérité, a-t-il poursuivi, le Chef de l’Etat a dénoncé l’agression injuste et illicite sur le plan du droit international dont la RD Congo est victime de la part du Rwanda qui utilise un mouvement terroriste dit du « M23 », par procuration et ce, face à l’impuissance de l’ONU et à l’indifférence de la Communauté internationale et qui vont même jusqu’à soutenir des mesures de restriction affectant les capacités de défense, appelant ainsi à la requalification du calendrier de retrait des forces de la Monusco dont les faiblesses et limites ont été reconnues au plus haut sommet de l’administration Onusienne.

Le président de la République a également rappelé la détermination du peuple congolais à défendre la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale du pays, quelqu’en soit le prix. « Nous devons nous mobiliser tous et toutes pour cette cause existentielle » avant de révéler avoir eu des échanges avec d’autres dirigeants du monde et des organisations internationales.

Nécessité de construction des passerelles-piétons et sur la voie rapide vers l’aéroport internationale de N’djili

Le porte-parole du gouvernement a fait également savoir que le Président de la République est revenu sur la persistance des multiples problèmes liés à la mobilité et à la sécurité routière de nos compatriotes, avant de rappeler la responsabilité du gouvernement de garantir une mobilité aisée et sécurisée à tout usager y compris les personnes à mobilité réduite lors de la conception et de la mise en œuvre des projets de construction et de modernisation des infrastructures routières particulièrement en milieu urbain.

Le ministre Muyaya a déploré, en outre, que le Président Tshisekedi a déploré le fait de voir les adultes et enfants enjamber les séparateurs est avilissent, dégradant et dangereux. Pour ce faire, il est urgent de relancer le projet de construction des passerelles-piétons tout au long de cet axe routier du boulevard Lumumba afin d’avoir des voies de passage sécurisées d’une rive à une autre.

« Cependant, après avoir rehaussé le niveau de service du boulevard Lumumba et de favoriser la fluidité du trafic entre les communes de la ville de Kinshasa et l’aéroport international de N’djili, la sécurisation des piétons devant traverser cette voie rapide est plus qu’impérieuse » a-t-il renchéri.

C’est dans ce contexte que le Président de la République a instruit le ministre d’Etat, ministre des Infrastructures et travaux publics qui détient la tutelle technique de l’Agence congolaise des grands travaux (ACGT) de commander, un seul s’il y, a état des lieux sur la réalisation du plan initial de construction de dix (10) passerelles mais aussi tenant compte de l’expertise de cet établissement public de mener des études de faisabilité pour la construction des nouvelles passerelles tout au long de cet axe afin d’avoir des espaces sécurisés en nombre suffisant pour les traversées piétonnes quotidiennes.

Le Premier ministre rend hommage au président de la République pour son discours à l’ONU

Intervenant à la suite de la communication du Président de la République, le Premier ministre, Jean Michel Sama Lukonde Kyenge, a tenu à féliciter à et rendre un vibrant hommage au Chef de l’Etat pour son discours politique et historique qu’il a tenu devant l’Assemblé générale des Nations-Unies à l’occasion de sa 77ème session.

Il a ensuite, abordé les points relatifs à la problématique des grèves dans le secteur social notamment dans l’enseignement supérieur et universitaire ainsi que dans le secteur de la santé publique.

A propos de mouvement observer dans le secteur de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), le chef du gouvernement révélé avoir présidé, le jeudi 29 septembre 2022, une réunion de l’évaluation de revendications de la coopération avec le ministère sectoriel accompagné des délégués syndicaux de ce sous-secteur à pendant laquelle des avancées ont été enregistrées notamment dans l’approche de la prise en compte des leurs préoccupations en vue de l’amélioration des conditions des vies des professeurs d’université.

Dans ces conditions, les délégués des syndicats, les professeurs de l’université ont promis de restituer à leurs pairs la conclusion de ces travaux avant de réunir avec les enseignements pour assurer une année académique apaiser en mettant le dialogue permanent avec le gouvernement.

Abordant le secteur de la santé, Sama Lukonde qui a déploré avec fermeté les incidents intervenus lors de la marche des médecins du 21 septembre 2022, a informé le conseil de la réunion qu’il a présidé avec les différents syndicats du corps médical qui a accompagnaient le ministre de la santé dans le but d’harmoniser les vies pour une prise en compte de leurs revendications dont le cahier des charge sera examiné dans le cadre défini par les accords de Bibwa en vue d’aboutir à une levée total de grève.

Le chef du gouvernement a, en outre, fait part au conseil du bon déroulement des préparatifs des IXe Jeux de la Francophonie qui auront lieu à Kinshasa.

Pour s’assurer de la bonne préparation desdits jeux, Sama Lukonde de la réunion de comité de pilotage qui l’a présidé le jeudi 29 septembre 2022, séance qui lui a permis de relever les avancées à ce stade de l’évolution de préparatif de cette important événement, avant d’annoncer une série des visites à effectuer dans les différents sites sélectionnés pour la tenue de cet grand évènement en vue de s’imprégner personnellement de l’évolution des travaux. 

Kayu
ACP / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
785 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Pour que ce pays se développe, il faut que la part consacrée aux investissements dans les dépenses publiques soit conséquente. Quand le ministère du budget lui meme publie que seulement 21% des dépenses prévues pour les infrastructures ont été effectués, on ne peut ėtre que très désolé. Cela nuit justement à la création d'emplois.

Réagir

2
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
Article précédent Kasaï-DGRKAS : les grands défis qui attendent le nouveau DG Joseph Kalombo

Les plus commentés

Politique Paul Kagame accuse Félix Tshisekedi de vouloir retarder les élections à travers le conflit

01.12.2022, 12 commentaires

Afrique Tshisekedi aux M23 : « Nous ne cèderons ni au chantage ni aux prétentions illusoires de ces terroristes sous manipulation étrangère »

29.11.2022, 9 commentaires

Politique Cartographie électorale politisée, le grand Kasaï rafle la mise (société civile du Haut-Katanga)

29.11.2022, 9 commentaires

Provinces Agression de la RDC par le Rwanda : malgré le cessez-le-feu, les rebelles M23 reprennent les attaques !

01.12.2022, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance