Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Politique

Elections et agression de la RDC: la vigilance à géométrie variable d’António Guterres

2022-10-04
04.10.2022
Société
2022-10-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/10-octobre/3-9/felix_tshisekedi_et_antonio_guterres.jpg -

Le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres, se dit très préoccupé par la situation….politique de la République Démocratique du Congo. Il semble être plus impliqué sur la questions des élections qu’il l’est sur celle de l’agression de la RDC par le Rwanda.

« Les Nations Unies sont préoccupées par l’absence de consensus entre les acteurs politiques ». Cette rhétorique onusienne est connue de tous les congolais qui s’intéressent à la politique.

Elle a été reprise dans le dernier rapport sur la République Démocratique du Congo publié par l’ONU dans le cadre de la résolution 2612 du Conseil de sécurité.

Dans ce document, le Secrétaire Général des Nations Unies s’adresse directement aux dirigeants de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), leur enjoignant notamment, de communiquer sur le budget et le calendrier des prochaines élections.

Il les encourage à « poursuivre les consultations avec les acteurs politiques et de la société civile pour instaurer la confiance et désamorcer les tensions ».

La colère sèche de Litsani Choukran

Jouant au moraliste, Guterres « demande à toutes les parties prenantes (au processus électoral) d’œuvrer à la création d’un environnement propice à la tenue d’élections pacifiques et transparentes ».

Gros couac: le Secrétaire Général des Nations Unies bégaie depuis plusieurs mois pour trouver une petite formule condamnant clairement, solennellement et officiellement l’agression de la République Démocratique du Congo par le Rwanda.

Pourtant, ses propres experts onusiens ont déjà démontré, noir sur blanc dans un rapport qu’il a certainement lu et peut être relu, que le Rwanda soutient bel et bien le M23. Jusqu’à ce jour, ce rapport est classé dans les tiroirs de l’ONU.

De quoi révolter le journaliste Litsani Choukran, Directeur Général du site d’informations en ligne Politico.cd, qui y voit le résultat des lobbying de certains acteurs politiques congolais, qui ne s’intéresseraient selon lui, qu’aux élections.

« Quand c’est pour des revendications électorales, ils sont capables d’instiguer le Secrétaire Général de l’ONU à travers leurs lobbies. Mais quand c’est contre le Rwanda et le M23, le même SG de l’ONU n’est pas instigué et se positionne même contre nous. Le Congo meurt de ses fils », s’est désolé « Le Fondé » sur son compte Twitter.

C’est dire qu’aux yeux du numéro un de l’ONU, l’agression de la RDC et l’occupation de Bunagana par les terroristes du M23 et leurs parrains- alliés rwandais sont moins graves que la prétendue absence de consensus entre acteurs politiques autour du processus électoral, du reste relevant de la souveraineté nationale.

 

Robert Djanya
Alternance / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 7 commentaires
2260 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Tel est le comble de l'amateurisme des jouisseurs incompétents et inconscients au sommet de l'Etat. Toujours avec un chapelet d'intentions creuses sans leadership visionnaire, éclairé et rassembleur. Ce qui importe pour le SG de l'ONU, ce n'est point la dénonciation ou la condamnation de l'agression de la RDC par le Rwanda; mais la pérennité de la guerre économique de l'Est au profit de multinationales occidentales (USA, Royaume-Uni, Belgique, France, ...), qui sont les patrons de l'ONU. D'où, il faudra tout simplement faire la guerre contre le Rwanda et l'annexer comme Province de la RDC au même titre que la Russie ayant annexé la Crimée, l'une des Provinces de l'Ukraine; comme à l'époque coloniale où le Rwanda et le Burundi furent les Provinces du Congo-Léopoldville (Congo6rwanda-Urundi) car les FARDC en sont capables; c'est une question de volonté politique et les moyens ne font pas défaut. RDC ELOKO YA MAKASI !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Quand la société des Nations avait failli de sa mission, on l'a remplacée par l'actuelle ONU. A QUAND le remplacement de l'actuelle ONU? Puisqu'elle a failli de sa mission: 2 Soudan, Érythrée- Éthiopie,... Et pense à balkaniser la RDC,...

Réagir

3
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Since jusqu'a present tshilombo croit tjr a Antonio quel naiveté

Réagir

5
3
1
1
Répondre
Est-ce au faineant Antonio Guttierez et sa representate en RDC (egalement faineante et inutile) qu'incombe la responsabilite de defendre la RDC? Et lui, Felix Tshilejelu-Tshijengu, que fait-il au juste (et son bel-oncle Kabanda) pour resoudre le marasme sanguinaire a l'Est? Apart ses voyages luxueux a l'etranger (inclu sorties en boites et plages a Marbella) et nomminations de ses copains, ses mashi-a-mumenu, et la fraterie des Nyakeru, dans les institutions.

Réagir

5
4
1
1
@
Insérez un émoji
0 réponse
(Suite)Dénoncé pour son soutien et non occupé un morceau de la RDC. Ainsi denoncer le Rwanda de la part de Gutteres c'est dénoncer et dénigrer la politique des occidentaux,sur les grands lacs. Pour mémoire, les inspecteurs de L'ONU n'avaient trouver aucune trace des armes chimiques en Irak, malgré cela les USA avaient bombardé ce pays. UDPS de Tshisekedi wa Mulumba aimait le désordre, le même désordre voulu dans les institutions par Tshilombo, qui permet à Tshilombo de garder la main sur des grands dossiers sans rien concéder à l'opposition.

Réagir

3
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
(Suite)vers Fayulu ou Katumbi. Les acteurs politiques ne savent ce qu'il veulent, dans quel régime il faut évoluer ou nous évoluons. Mobutisme sans Mobutu, Présidentielisme, ou Présidentielisme renforcé. Les institutions c'est comme un train déraillé. Dans cet atmosphère critiquer la conduite des affaires de l'état, de la situation de l'est, eecc est difficile. S'en prendre au secrétaire général de l'ONU c'est idiot. Nul part un secrétaire prend la place du chef. Gutteres ne peut prendre aucune décision autonome. Tshilombo n'a pas condamné le Rwanda nous avons des relations diplomatiques et des affaires, Tshilombo a dénoncé le Rwanda ce qui est autre chose. Dénoncé pour son soutien et non occupé un morceau de la RDC. Ainsi denoncer le Rwanda de la part de Gutteres c'est dénoncer et dénigrer la politique des occidentaux,sur les grands lacs. Pour mémoire, les inspecteurs de L'ONU n'avaient trouver aucune trace des armes chimiques en Irak, malgré cela les USA avaient bombardé ce pays.

Réagir

3
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
S'il y'a consensus pour les élections cela veut aussi dire consensus sur l'ensemble du territoire congolais. Il ne s'agit pas de géométrie variable. Il suffit de penser à la cartographie électorale. De toute façon, la question de l'est est géré par un président de la République, un première ministre, et le parlement. Maintenant si ces 3 institutions, gouverne, les chambres, mieux sous l'USN, le marge de manœuvre est réduite. Le pire c'est d'où nous venons. Depuis la fin des années 80 nous avons intériorisé la haine, si pas mépris envers les autres acteurs de la vie politique, Mobutu et Kabila. Cette même haine est devenue à géométrie variable, vers Fayulu ou Katumbi. Les acteurs politiques ne savent ce qu'il veulent, dans quel régime il faut évoluer ou nous évoluons. Mobutisme sans Mobutu, Présidentielisme, ou Présidentielisme renforcé. Les institutions c'est comme un train déraillé. Dans cet atmosphère critiquer la conduite des affaires de l'état, de la situation de l'est, eecc est difficile. S'en prendre au secrétaire général de l'ONU c'est idiot. Nul part un secrétaire prend la place du chef. Gutteres ne peut prendre aucune décision...

Réagir

1
1
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
Article précédent CPI : « Je suis convaincue que mon pays bénéficiera de la même compassion que témoigne la Communauté internationale à l’égard de l’Ukraine » (Rose Mutombo)

Les plus commentés

Politique RDC-RWANDA : après la douche froide que Félix Tshisekedi a infligée à son homologue rwandais, l’équipe de communication de Paul Kagame en débandade (Analyse)

05.12.2022, 24 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 16 commentaires

Politique Agression rwandaise : Les rebelles M23/RDF prêts à se retirer du territoire congolais, (communiqué)

07.12.2022, 16 commentaires

Politique Tshisekedi recadre Kagame : « c’est diabolique d’assumer le fait qu’on sème la mort et la désolation »

04.12.2022, 15 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance