Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Provinces

Seulement « 200.000 dollars sont versés au Kongo Central au titre de la rétrocession » (Gouverneur)

2022-11-29
29.11.2022
2022-11-29
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/11-novembre/28-30/bandu_gouv_22_02145.jpg -

"Les 40% (constitutionnels) n'ont jamais été atteints. Aujourd'hui, le versement (de la rétrocession) à la province, c'est de l'ordre de 200.000 dollars américains par mois, si ma mémoire est bonne. Je ne sais pas si toutes les provinces ont le même forfait versé", révèle, invité du Magazine FACE-À-FACE sur TOP CONGO FM, le gouverneur du Kongo Central.


Guy Bandu explique qu'il y  "2 enveloppes différentes : une vient pour les Entités territoriales décentralisées ( ETD) et une autre dans le cadre de la rétrocession provinciale. (Au total donc, le Kongo Central perçoit) quasiment" 400 mille dollars.

À propos du "non-versement" du financement dû aux entités territoriales décentralisées (ETD) perçu une seule fois ces 4 derniers mois, d'après une révélation faite, à TOP CONGO FM, par leurs administrateurs, le chef de l'exécutif provincial explique que c'est parce que "jusque-là, les ETD n'ont pas eu véritablement de programmes. Depuis que nous sommes arrivés, nous avons voulu que la Société civile participe à la gestion des ETD. C'est pourquoi, nous avons justement organisé un séminaire avec les ministères du Plan et de l'Intérieur afin qu'au niveau des Entités territoriales décentralisées, les comités locaux de développement soient un peu plus fonctionnels et prennent véritablement leur part de gestion au niveau de la base".

Et cet exercice a été très salutaire, "il nous a permis d'envisager une meilleure gestion de la chose publique", se satisfait-il.

"C'est vrai que la rétrocession, en elle-même, est faible, mais avec les moyens du bord, il faut quand même pouvoir faire quelque chose. C'est pour cela que lors de ce séminaire, nous avons demandé à tous les administrateurs de, avec la rétrocession (pour les frais de fonctionnement, celle qui est effective alors que celle pour les investissements, ne l'est pas encore), mener aussi des projets d'investissement et d'y allouer 40%".

Et de révéler : "on a essayé d'identifier les problèmes généraux au sein de nos ETD et bien évidemment, la question la plus fondamentale est celle de l'accès à l'eau. Ça peut paraître paradoxal, mais il n'y a pas d'eau dans nos villages. Nous avons demandé, pour les 6 prochains mois, que chacune des ETD identifie des projets en rapport avec l'accès à l'eau et c'est cela qui va être financé. Nous pensons avoir un impact visible avec ça".

Guy Bandu regrette, par ailleurs, le fait que "la province ne puisse pas bénéficier de la redevance pétrolière qui est un dû au même titre que la redevance minière". 

Il souligne que "quand on regarde les livres de la province, la dernière fois qu'il y a eu une redevance payée c'est en 2012. Ça fait donc plus de 10 ans que ça n'a plus été payé (et à l'époque, elle ne valait pas plus de 200 000 dollars)".

Pour le gouverneur, "Dieu sait combien cela représente si la province pouvait bénéficier mensuellement de sa redevance pétrolière (...). On aurait pu certainement  booster l'économie de la province, mais aussi l'économie nationale".

Routes de desserte agricole 

Cela aurait sans doute permis la construction et/ou réhabilitation des routes de desserte agricole. Un "domaine très complexe par rapport à son mode de financement", à en croire Guy Bandu. 

"Il faut savoir qu'on a à peu près 13 000 km de routes de desserte agricole dans la province. À ce jour, elles sont financées en partie par le gouvernement national notamment via le Fonds d'entretien routier (FONER). Cette année, seulement 262 km ont été financés sur les 13 000 km. Et sur ces 13 000, seuls 25%, soit à peu près 3000 km sont viables. Donc le gap est énorme", fait-il constater.

"L'exercice est assez périlleux parce que sur le montant reçu, (du FONER), il faut maintenant l'affecter à des zones agricoles. Le bon moyen de s'en sortir, c'est de prioriser les zones à fort potentiel économique".

Eric Lukoki
Top Congo Fm / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 0 commentaire
1358 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Kwilu : un pasteur tué par ses neveux dans le secteur Kobo (Société civile)
left
Article précédent Équateur : un naufrage fait plus de 10 morts sur la rivière Ruki près de la ville de Mbandaka

Les plus commentés

Politique Evarist Boshab quitte Joseph Kabila pour Félix Tshisekedi

27.01.2023, 20 commentaires

Politique UDPS Andre Mbata : « Le Pape François arrive en RDC pour bénir le chef de l’État pour son second mandat »

28.01.2023, 19 commentaires

Politique Arrivée du Pape en RDC : Fridolin Ambongo recadre André Mbata

29.01.2023, 15 commentaires

Afrique Vincent Biruta : « le Rwanda se prépare parce que nous ne savons pas ce que la RDC prépare »

27.01.2023, 14 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance