Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Provinces

Maniema : les filles et les femmes dénudées et flagellées, la milice maï-maï Malaïka impose leur loi à Salamabila

2023-01-22
22.01.2023
Femme / Société
2023-01-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu/16-22/maniema_filles_et_les_femmes_denudees_et_flagellees.jpg -

Cela fait 48 heures que les miliciens maï-maï Malaïka dirigés par Kabala et localisés dans la province du Maniema, s’adonnent à des actes dégradants. Pantalon, jupe et robe courte y sont proscrits. Au motif, qu’elles sont mal habillées, ils torturent, dénudent et flagellent les femmes et filles dans le village de Machapano, secteur de Bangubangu Salamabila, dans le territoire de Kabambare.

Des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux et devenues virales, montrent les femmes, les filles et certains hommes fouettés par les jeunes de ce groupe terroriste opérant dans la zone.

Ces actes sont dénoncés par plusieurs personnes originaires de la province du Maniema via des tweets.

C'est le cas de l'ancien Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, qui condamne ce que subissent les femmes et filles de Salamabila.

"C’est inacceptable de voir les filles et femmes de Salamabila, au Maniema, être fouettées nues comme à l’époque de l’esclavage. Le gouvernement central et le gouvernement provincial se doivent de prendre des mesures devant garantir la protection et la sécurité des citoyens”, a tweeté le sénateur Matata Ponyo.

"C’est inadmissible dans un pays démocrate et souverain qu’on envisage des histoires pareilles. A Salamabila, les maï-maï font la loi. La femme ne doit pas porter un pantalon, une courte jupe et autres”, selon Jérémie Mukunda, habitant.

”Absence de l’État ou quoi ? Une fillette tabassée comme un serpent, après avoir désobéï à l’appel de [Maï-maï] interdisant le port d’une mini-jupe, et ou un pantalon pendant la journée”, s’indigne un internaute sur Twitter.

Pour sa part, l’Initiation des jeunes et des femmes pour le développement communautaire (IJFDC en sigle), condamne ces actes d’atrocités et lance un appel aux forces vives, à la communauté internationale et au gouvernement congolais pour arrêter cette hémorragie.

"Nous lançons un appel à toutes les autorités, les organisations internationales et nationales, les forces vives, la société civile, les partis politiques à dénoncer cette barbarie dont les femmes et hommes sont victimes. Tout le monde a droit à une justice sereine et une protection. Nous réclamons justice à ces victimes et hommes qui se lèvent pour dénoncer cette violence dont les femmes sont victimes”.

Du côté de la société civile de Salamabila, la président Sadi Vumbi, dans une note vocale, hausse le ton contre ce traitement inhumain.

Pour rappel, le sud de la province du Maniema connaît depuis 2016 un activisme des groupes armés avec la présence de plusieurs factions de la milice Malaïka. Ces factions constituées des populations autochtones commettent des attaques, tueries et enlèvements. Ils justifient les violences par le non-respect du cahier des charges signé avec Namoya Mining, filiale de Groupe Banro Corporation, une société de droit canadien. La firme a annoncé en juin 2020 avoir vendu sa mine d’or de Namoya à Shomka Resources Ltd, dans laquelle la société chinoise Baiyin International Investments détient une participation minoritaire.

 

Adjany Bingila
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
2853 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Où est l'Etat dans tout ça ?

Réagir

2
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Etat de siège en Ituri : 10 miliciens tués par l'armée dans plusieurs territoires
left
Article précédent Enrôlement 2ème Aire/Kasaï central : la population de Ndekesha réclame ses 5 centres de bureaux d’enrôlement détournés

Les plus commentés

Politique La Balkanisation de la RDC : une mauvaise solution (Analyse d’Oasis Kodila Tedika*)

02.02.2023, 21 commentaires

Politique Kabila, réellement « mort » ou fait-il le « mort »?

31.01.2023, 15 commentaires

Politique Présidentielle 2023: le phénomène Mukwege

01.02.2023, 15 commentaires

Politique PPRD : « On va continuer avec ceux qui acceptent le combat contre la dictature de Tshisekedi » (Ferdinand Kambere)

01.02.2023, 10 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance