Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Société

Les élus du Maniema indignés par l'inaction du gouvernement face aux graves violations des droits de l'homme à Kabambare

2023-01-23
23.01.2023
Provinces
2023-01-23
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu/23-29/matata_ponyo_augustin_presse_21.png -

Augustin Matata Ponyo Mapon

La délégation des élus du Maniema, conduite par le sénateur Augustin Matata Ponyo, se dit « vivement indignée par l'inaction du gouvernement » face aux graves violations des droits de l'homme à Kabambare.

Ces députés nationaux et sénateurs dénoncent le traitement inhumain et dégradant dont est victime la population de Salamabila à Kabambare. Ils invitent le gouvernement à descendre dans cette partie de leur province.

Ils l’ont dit au cours d’une rencontre organisée ce lundi 23 janvier avec le ministre des Droits humains, Fabrice Puela.

Les élus du Maniema déplorent l'absence de l'Etat à Kabambare où les droits de la population sont violés d'une façon inhumaine par des particuliers.

« La population de Kabambare se sent abandonnée. C’est inacceptable lorsque dans un pays où il y a la puissance publique de voir que les rebelles commencent à faire la loi. C’est inacceptable de voir les filles et femmes de Salamabila, au Maniema, être fouettées nues comme à l’époque de l’esclavage. Le gouvernement central et le gouvernement provincial se doivent de prendre de mesures devant garantir la protection et la sécurité des citoyens », a regretté Augustin Matata.

Le ministre des Droits humains rassure quant à l'engagement du gouvernement à faire respecter les droits de l'homme dans cette partie du pays.

Les deux parties ont convenu d'organiser une descente à Kabambare dans le Maniema pour renforcer l'autorité de l'état et rassurer la population.

Désarmer et démobiliser ces miliciens

Le président de la société civile forces vives de Salamabila, Saidi Vumba, dénonce ces actes de violation grave des droits de l'homme qui se commettent dans cette contrée en l'encontre des filles, femmes et jeunes avec les actes de torture qui leur sont infligés par certains éléments de groupe Maï-Maï Malaika.

Selon lui, aucune disposition de la loi n’interdit le port d'une jupe, robe courte ou d'un pantalon par une femme.

La société civile de Salamabila demande au gouvernement central d’accélérer son programme de désarmement et démobilisation pour ces Maï-Maï qui ont accepté de déposer les armes.

 


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 2 commentaires
726 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
•••le gouv central est resté muet.

Réagir

1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Le gouvernement central doit envoyer l'armée et la police, des bataillons pour neutraliser ces terroristes de kabambare, c est regrettable, que le gouv central est resté mieux jusqu,en ce hour. La violation de droit de la femme, des pratiques retrogradées. Mais non.

Réagir

3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Beni : plusieurs morts dans une attaque ADF à Bashu
left
Article précédent Attentat terroriste : Ambongo appelle à la vigilance lors de la visite papale

Les plus commentés

Politique Joseph Kabila “n’a jamais touché son salaire de 680.000 USD”, Olive Kabila

25.01.2023, 26 commentaires

Politique Attaque du Rwanda contre un avion de chasse congolais : Kinshasa parle d’un « acte de guerre » et menace Kigali

25.01.2023, 22 commentaires

Politique Les 4 ans du pouvoir de Félix Tshisekedi : que de promesses non tenues !

26.01.2023, 19 commentaires

Politique Evarist Boshab quitte Joseph Kabila pour Félix Tshisekedi

27.01.2023, 19 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance