mediacongo.net - Actualités - Cinéma : l'avant-première du documentaire sur Abeti Masikini fixée au 19 septembre

Retour Culture

Cinéma : l'avant-première du documentaire sur Abeti Masikini fixée au 19 septembre

Cinéma : l'avant-première du documentaire sur Abeti Masikini fixée au 19 septembre 2015-09-01
Culture
La cérémonie aura lieu à la maison des associations à Paris, en présence de Gérard Akueson, ancien manager et mari de la chanteuse ainsi que de sa fille Yollanda Masikini.

Le documentaire « Abeti Masikini : le combat d’une femme » a été réalisé par Laura Kutika et Ne Kunda Nlaba. Pendant 60 minutes, le film fait découvrir au spectateur la vie et l’œuvre de la célèbre chanteuse congolaise Abeti Masikini, de sa jeunesse à sa disparition. « Cette femme qui voulait à tout prix réaliser son rêve de chanteuse connaîtra déceptions, rejets et échecs. D'abord parce que c’était une femme, ensuite à cause de son accent et de cette voix si particulière qu’elle avait, mais surtout de sa musique qui n'avait rien à voir avec celle des autres. Mais Abeti Masikini fera alors de sa particularité une force, un plus dans ce monde musical. À la  fin, sa détermination, son audace et son amour du travail feront d'elle une icône internationale », indiquent les auteurs du film. Le documentaire est une adaptation de l’ouvrage « Abeti Masikini, la voix d’or du Zaïre », écrit par Bertrand Nguyen Matoko, également connu sous le nom de Bebe Matoko, qui fut l’ami et l’attaché de presse d’Abeti Masikini.

Un documentaire sur les droits de la femme

Les réalisateurs ont recueilli les témoignages de plusieurs proches de la diva congolaise, notamment Gerard Akueson, mari et manager d'Abêti Masikini ; Slim Pezin, l'arrangeur de la chanson « Motema pasi » ; Komba Bellow, ex. musicien d'Abeti ; Manu Bale, son ancienne chorégraphe ainsi que Bertrand Matoko, écrivain et attaché de presse d'Abêti Masikini ; Carlos Kalimasi, cousin de la chanteuse. Au-delà de la vie d’Abeti Masikini, le documentaire évoque les droits de la femme, car la chanteuse, qui combinait vie familiale et vie professionnelle, avait su pleinement exploiter son talent en partant du principe que l’essentiel est d’être bien dans sa peau.

Le film revient notamment sur les grands concerts livrés par la chanteuse congolaise à travers le monde : Ciné Palladium de Kinshasa (1972) ; Olympia de Paris (1973, 1975 et 1986) ;  Carnegie Hall de New-York (1974) ; Grand stade de Lomé (1975) ; Wimbledon à Londres (1986) ; New-Morning de Paris (1986) ; Zénith de Paris (1988) ; Théâtre Apollo de Harlem (1989) ;  dix-sept galas en Chine populaire (1989). En 1992, apprend-on, Abeti Masikini s' est produite pour la dernière fois à la salle LSC à Paris.


1472 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Ce soir au Théâtre de verdure : Coup d’envoi officiel de la 1ère édition du festival « Nuits des chœurs »
left
ARTICLE Précédent : Sortie officielle à Goma d’un film d’éducation civique et électorale dénommé "Quiproquo Electorale"