Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Afrique

L’influence de la France en chute libre en Afrique

2023-09-08
08.09.2023
2023-09-08
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/9-septembre/04-10/macron_afrique_23_234.jpg -

Le coup d’État au Gabon, comme ceux des dernières années dans les anciennes colonies françaises, illustre la difficulté de la France à maintenir une zone d’influence en Afrique. Cette semaine, Emmanuel Macron, dans son discours annuel aux ambassadeurs français, a souligné l’importance pour son pays de maintenir et de consolider son influence à travers le monde.

Malheureusement pour lui, le terme même d’influence sonne aux oreilles des Africains comme une intolérable survivance de l’époque coloniale. Le gouvernement français se retrouve dans la position inconfortable des politiciens tombés en discrédit dans la faveur populaire : quoi qu’il dise et quoi qu’il fasse, ses paroles et ses gestes seront interprétés de manière négative par une bonne partie des populations africaines.

1) Comment la France cherche-t-elle à augmenter son influence?

À la fin de son discours aux ambassadeurs, semblant sortir de son texte, Macron a évoqué le problème de communication qui afflige la France en Afrique et ailleurs. Les médias français sont libres, mais ils sont perçus par beaucoup d’Africains comme étant à la solde du gouvernement français. Or, ces médias ont face à eux d’autres médias qui eux sont à la solde de divers gouvernements ennemis des intérêts français. Le gouvernement français doit donc trouver un moyen de répondre à la propagande antifrançaise. Macron n’a donné aucune indication sur la manière dont il comptait accomplir cette tâche.

2) Les accusations contre la France sont-elles sans fondement?

Les accusations de néocolonialisme contre la France en Afrique ne sont pas toutes sans fondement. Par exemple, les pays africains qui utilisent le franc CFA doivent obligatoirement déposer la moitié de leurs réserves de change à la Banque de France. Ce dépôt obligatoire entrave la liberté économique de ces pays, en même temps qu’il renforce l’économie française. Cependant, les critiques du franc CFA oublient commodément que la France s’était ainsi portée garante d’une certaine stabilité du franc CFA. Cette garantie est-elle encore nécessaire aujourd’hui? Sans cette garantie, les coups d’État et les affaires de corruption pourraient facilement transformer le franc CFA en une monnaie sans valeur, comme au Zimbabwe.

3) Quel est le principal rival de la France en Afrique?

Historiquement, le plus féroce rival de la France en Afrique était l’Angleterre. Cette époque est révolue. La France affronte quatre grands compétiteurs dans la région. Le premier, qui est peu souvent mentionné, est l’Arabie saoudite. Depuis des décennies cette dernière finance des mosquées et des écoles coraniques qui détruisent l’islam traditionnel africain et qui instaurent à sa place un islam fondamentaliste. Cet islam déstructure les sociétés africaines et encourage le jihad.

4) Quels sont les autres rivaux de la France?

Le second rival est la Chine. La Chine est le premier partenaire commercial de la majorité des pays africains. Le gouvernement chinois, à travers divers projets de construction, a favorisé la constitution d’une forte diaspora chinoise dans plusieurs pays africains. Les Chinois de cette diaspora sont souvent très entreprenants. Ils tendent naturellement à commercer avec la Chine plutôt qu’avec d’autres pays.

Le troisième rival de la France est la Russie. Redoutable propagandiste, la Russie a envoyé environ 6000 mercenaires en Afrique. Ceux-ci semblent derrière plusieurs coups d’État récents. La disparition du groupe Wagner devrait cependant ralentir la progression de la Russie. Le dernier grand rival est le gouvernement américain. Après les désastres du Mali, du Burkina Fasso et du Niger, celui-ci semble estimer qu’il peut apaiser la région mieux que la France.


Journal de Montreal. / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
615 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Souveraineté monétaire dans l’espace CEDEAO : L’avenir du F CFA en discussion à Ouagadougou
left
Article précédent Mali : attaque suicide contre un camp militaire dans le nord, au lendemain d'une double attaque meurtrière

Les plus commentés

Politique Constant Mutamba recommande des poursuites judiciaires contre les Congolais qui prennent des armes pour accéder au pouvoir

03.03.2024, 16 commentaires

Société Assainissement public de Kinshasa : à Antalya, Félix Tshisekedi séduit par les assurances d'un Groupe d'experts turcs en construction

03.03.2024, 13 commentaires

Politique Agression rwandaise : Lamuka réitère ses vœux de dialoguer avec Félix Tshisekedi sans "compromission"

02.03.2024, 12 commentaires

Politique L’ECC recommande au Président Tshisekedi d’organiser un dialogue en vue de résoudre les questions de paix, de sécurité et de la gouvernance

03.03.2024, 12 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance