Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

Présidentielle : où en sont les principaux ténors de la vie politique du pays ?

2023-10-04
04.10.2023
2023-10-04
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/10-octobre/02-08/presidentielle_en_rdc_mukwege_fatshi_fayulu.jpg -

Au centre le président Félix Tshisekedi a été désigné candidat officiel par la majorité au pouvoir. Il affrontera entre autres le Dr Mukwege (à gauche) et l'opposant Martin Fayulu (à droite). AP/TV5MONDE

C'est la dernière ligne droite du dépôt des candidatures à l'élection présidentielle qui se tiendra le 20 décembre prochain. Les principaux ténors de la vie politique congolaise ont déposé ou vont déposer leur dossier de candidature.

Le président Félix Tshisekedi adoubé par la majorité au pouvoir

Plus rien ne se dresse entre Félix Tshisekedi et l'élection présidentielle qui doit se tenir dans moins de trois mois. Dernière étape d'une série de confirmations, l'Union sacrée, la coalition politique au pouvoir dirigée par Felix Tshisekedi a validé la candidature du président sortant.

Réunie en congrès le 30 septembre et le 1ᵉʳ octobre, la coalition a renouvelé son soutien sans faille au président, après les soutiens déjà acquis auprès de l'UDPS, le parti dirigeant, et les partis membres de l'Union sacrée.

Même l'actuel vice-Premier ministre Jean-Pierre Bemba et Vital Kamerhe, président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), pourtant pressenti comme un potentiel adversaire, avaient déjà annoncé soutenir une nouvelle candidature du président.

Félix Tshisekedi, avait annoncé dès 2020, trois ans avant la fin de son mandat, son intention d'en briguer un deuxième et dont la machine électorale se met depuis des mois en ordre de bataille.

Le scrutin étant à un seul tour, l'éparpillement des candidatures augmente les chances de l'emporter du président sortant, notent de nombreux observateurs de la vie politique congolaise, en s'interrogeant sur les éventuels alliances et regroupements qui pourraient s'opérer d'ici les élections.

L'opposant Martin Fayulu candidat

L'opposant Martin Fayulu, qui entretenait le suspense ces dernières semaines, a confirmé à Kinshasa sa candidature à la présidentielle du 20 décembre prochain en République démocratique du Congo (RDC).

Il affrontera notamment l'actuel président, Félix Tshisekedi, au pouvoir depuis janvier 2019, candidat à sa réélection.

"La coalition Lamuka ("Réveille-toi", en lingala) a décidé de déposer ma candidature pour la présidentielle", a déclaré devant la presse Martin Fayulu.

"Nous allons continuer à nous battre pour exiger la transparence des élections. Nous ne l'avons pas eue par l'audit du fichier électoral, nous l'aurons dans la surveillance" du vote, a ajouté l'opposant, qui affirme depuis cinq ans que la victoire lui a été volée lors de la présidentielle de décembre 2018.

Dès juillet 2022, son parti Ecidé (Engagement pour la citoyenneté et le développement), qui appartient à la coalition Lamuka, avait fait de Martin Fayulu son candidat officiel pour la prochaine présidentielle, scrutin couplé aux élections législatives, provinciales et municipales.

Mais un an plus tard, tout en refusant de parler de "boycott", il assurait qu'à défaut d'obtenir un nouvel audit du fichier électoral, sa formation ne déposerait pas de dossiers de candidature aux élections.

Moise Katumbi en tournée

Avant le dépôt de sa candidature à la présidence congolaise, le riche homme d'affaires Moïse Katumbi a sillonné pendant trois semaines le pays pendant plusieurs jours. Il a visité cinq provinces pour une tournée de redynamisation et d’implantation de son parti.

Le riche homme d'affaires Moïse Katumbi, 58 ans avait annonçé son intention son de postuler en décembre 2023 et coupant les ponts avec l'actuel chef de l'État Félix Tshisekedi le 16 décembre 2023.

L'ex-gouverneur du Katanga, une des principales régions minières du pays, Moise Katumbi, avait lancé son parti "Ensemble pour la République" dans la perspective de la présidentielle de 2023 en République démocratique du Congo, tout en restant encore pour l'instant membre de la coalition au pouvoir.

Le prix Nobel de la paix Denis Mukwege annonce sa candidature

Le Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, a déposé sa candidature à la présidentielle de décembre en République démocratique du Congo, au lendemain de l'annonce de sa décision de se lancer dans la course.

"Le fait de déposer ma candidature, de prendre la décision, de quitter mon confort, c'est déjà une victoire pour moi. C'est maintenant au peuple de décider", a-t-il déclaré à la presse à Kinshasa, sur les marches de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) où il venait de déposer son dossier de candidature.

"Notre pays va très mal (...) Le peuple congolais vit dans une forme d'esclavage qui ne dit pas son nom", a-t-il ajouté. "Indignez-vous, résistez, et si votre vote vous est volé, vous avez le droit de faire la révolution démocratique", a-t-il lancé à l'adresse des Congolais.


TV5 MONDE / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 5 commentaires
2205 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


GERTRUDE TSHEZA @PCK5MGU   Message  - Publié le 05.10.2023 à 03:03
Moïse Katumbi demeure la seule personne capable de changer les choses dans notre pays. Félix n’a aucun niveau intellectuel. Mukwege est un inconnu. Fayulu est en contact avec Félix.

Réagir

30
6
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Tshi. Dictateur Zér @ITTJZLM   Message  - Publié le 05.10.2023 à 00:57
UN CONGOLAIS CONSCIENT NE PEUT JAMAIS DONNER SA VOIX A CET HOMME AU MILIEU, PROFESSEUR EN PROMESSES ET SPECIALISTE EN FRAPPE.

Réagir

56
14
11
Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 04.10.2023 à 23:18
En 1960, les combattants pères de l'indépendance furent tous des jeunes qui avaient fait l'école politique de la rue et en sont sortis pleins d'endurance. Aujourd'hui, on n'a que des pensionnés à l'allure fanée avec quelques jeunots plutôt perdus au milieu de toute cette veille médiocrité.

Réagir

6
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 04.10.2023 à 22:50
(Suite) Dr Mukwege sait très bien qu'on ne repare une fistule vésicale avec un fil non resorbable, autrement ce fil devient source d'infection. 5) les principaux ténors ou braillards de Kinshasa ne parlent jamais des problèmes du pays. Autrement Mbata ou Kabuya devaient être en prison ou en dehors de la politique.

Réagir

5
3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 04.10.2023 à 22:48
Le problème n'est pas le candidat, mais la volonté de l'Occident de nous imposer un Président avec une simulacre élection. 1) Tshilombo, Fayulu, Mukwege, ecc si un parmi eux un gagne des élections, il va gouverner avec une coalition, avec des députés acheter. Nous pensons que cela n'est pas une bonne carte de visite 2) aux regards des lois et constitution, tout Président qui sera élu, est simple compromis à la congolaise, de bas instincts 3) le peuple ? Le peuple Congolais manque d'éducation politique et financière. Le peuple Congolais ne sait pas, qu'il vote ces politiciens sur des promesses fallacieuse, que le même peuple doit financer. On ne va pas pour voter un père Noël ou bienfaiteur. Tenez, l'école maternelle gratuite, maternité gratuite, santé universelle eecc un manque d'emploi, pauche vide, eecc sont déjà des signes que ces programmes sont impossible, parceque grâce à ses taxes le gouvernement peut financer un projet. Donc le même peuple qui vote, ses valeurs, voleurs de leurs vies. 4) on ne repart une erreur par une faute. Dr Mukwege sait très bien qu'on ne repare une fistule vésicale avec un fil non resorbable, autrement ce fil devient...

Réagir

4
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Présidentielle : quelles sont les chances du prix Nobel de la paix Denis Mukwege ?
left
Article précédent Patrick Muyaya : « La candidature de Mukwege vient conforter ses anciennes convictions politiques déjà exprimées publiquement »

Les plus commentés

Economie Protocole d'accord UE- Rwanda : Cardinal Fridolin Ambongo dénonce une stratégie de diversion de la communauté internationale

25.02.2024, 20 commentaires

Politique L’ancien Porte Parole du MLC Jean Jacques Mamba et proche de Jean-Pierre Bemba rejoint l’AFC de Corneille Nangaa

26.02.2024, 15 commentaires

Société L’argent des routes pour financer l’effort de guerre: un courrier de Bemba aux sociétés des péages fait scandale

26.02.2024, 15 commentaires

Politique Vital Kamerhe pressenti président de l’Assemblée nationale !

26.02.2024, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance