Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Présidentielle : Six candidats dont Mukwege et Diongo accusent Ngobila de les priver des services d’affichage public

2023-10-31
31.10.2023
2023-10-31
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/10-octobre/16-22/diongo_mukwege_23_233_1.jpeg -

Les candidats président de la République, Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Denis Mukwege, Marie-Josée Ifoku, Seth Kikuni et Franck Diongo se sont unis. Le temps de signer une déclaration à travers laquelle ils donnent le ton de la future campagne électorale.

Ces opposants mettent la pression sur la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en exigeant la publication des listes des électeurs dans chaque bureau de vote conformément à la loi électorale.

« A 53 jours des élections, faute de disposer du nombre exact des bureaux de vote retenus par la CENI ainsi que leur cartographie, le déploiement des témoins et des observateurs pour assurer le monitoring des élections s'avère impossible. En outre, il est urgent que le gouvernement et la CENI trouvent une solution pour que l'ensemble des citoyens congolais, y compris nos compatriotes de Masisi, Rutshuru, Bunagana et Kwamouth puissent exercer leur droit de vote », font-ils constater.

Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Denis Mukwege, Marie-Josée Ifoku, Seth Kikuni et Franck Diongo accusent de gouverneurs de provinces dont celui de Kinshasa, Gentiny Ngobila, de prendre de mesures arbitraires qui favorisent le candidat du pouvoir au détriment de ses adversaires.

« Pendant ce temps, au mépris des règles les plus élémentaires de la justice électorale, des gouverneurs de provinces et des acteurs politiques du régime enveniment par des déclarations et l'adoption de mesures arbitraires le climat politique. Les cas du gouverneur du Kasaï central qui s'est adressé aux populations en les instrumentalisant pour ne pas tolérer la campagne d'aucun autre candidat que celle du président sortant et celui du gouverneur de Kinshasa qui menace les agences publicitaires qui voudraient offrir leurs services d'affichage aux candidats de l'opposition constituent quelques exemples non exhaustifs », recensent ces candidats.
Pour la bonne tenue des élections crédibles, ils exigent de la CENI, l’affichage des listes électorales dans chaque bureau de vote, demandent la publication complète de la cartographie des bureaux de vote et la géolocalisation des machines à voter.

Katumbi, Fayulu, Mukwege, Ifoku, Kikuni et Diongo invitent la Cour constitutionnelle, la CENI et toutes les institutions publiques à garantir la transparence, la crédibilité et l’inclusivité du processus électoral.

Ils sollicitent une rencontre urgente avec la CENI et tous les candidats présidents de la République pour « construire le consensus essentiel à une élection apaisée ».

Ils rejettent catégoriquement tout appel au tribalisme, la violence et la division entre congolais.

 

Junior Lomanga
Alternance / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 5 commentaires
3142 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


1 réponse
Anonyme @94SIT2V   Message  - Publié le 01.11.2023 à 07:00
Je me demande si Katumbi était invalidé quelle serait la réaction des opposants ,on aurait dit que ce Tshisekedi qui est derrière et aujourd’hui personne n’ose dire que ce Tshisekedi le garant de toutes les institutions

Réagir

10
5
5
Répondre
Ally @V8RNSSE   Message  - Publié le 01.11.2023 à 07:27
Le match est nul. Ni Tshisekedi aui a modifié son nom, ni Katumbi qui aurait une nationalité douteuse (sans preuve), personne n'a été invalidée. Par simple ambarras et non par ambition d'un certain garant des institutions.

Réagir

12
@
Insérez un émoji
Anonyme @IPRHNVP   Message  - Publié le 01.11.2023 à 03:46
Alors les amis de Ngobila affichent leurs photos avec celles de leur "TIMONIER" publiquement dans tout Kinshasa! De toutes les façons il leur reste TRÈS PEU DE TEMPS POUR QUITTER LE POUVOIR!

Réagir

16
8
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Nkulu Banza @BEQ3AU7   Message  - Publié le 01.11.2023 à 01:43
Kongo central= 5 ans à la tête du pays Grand-Equateur=32 ans au sommet de l'État Grand-katanga= 21 ans Grand-kasai= 5 ans Grand-oriental= 0 ans Grand-kivu=0 ans Grand-Bandundu=0 ans Kin = 0 and 2023, À qui le tour ? La roue doit tourner encore et encore

Réagir

4
4
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Light @9PFIY6J   Message  - Publié le 31.10.2023 à 23:45
Comment Ngobila peut interdire quelque chose qui n’a même pas encore commencé, la campagne électorale commence le 19 ou 20/11, ne cherchez pas midi à 14:00, préparez la campagne, ne pensez pas que c’est aussi facile que vous l’imaginez

Réagir

18
11
2
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Processus electoral : « Il n’y aura pas élections » le 20 décembre 2023, Corneille Nangaa
left
Article précédent Réagissant hier à la déclaration commune de certains candidats président de la République : La CENI dénonce la récupération politique des défis techniques, opérationnels et logistiques rencontrés

Les plus commentés

Société Justice : Constant Mutamba annonce l'ouverture, ce mercredi, d'un procès public contre Corneille Nangaa et ses complices

23.07.2024, 13 commentaires

Société Constant Mutamba : "Tout celui qui va détourner un seul dollar des Congolais aura sa place à la prison de Makala"

24.07.2024, 11 commentaires

Société Judith Suminwa aux membres du gouvernement : « Nous devons bannir l’exposition d’une vie ostentatoire, d’un luxe isolent »

22.07.2024, 10 commentaires

Société Procès Nangaa : des cadres du M23, du PPRD et autres également sur le banc des accusés

24.07.2024, 8 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance