Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Politique

RAM, prédation, insécurité… : Boma rappelle à Fatshi les cadavres dans son placard, Kisangani porte Katumbi en «Moïse»

2023-11-22
22.11.2023
2023-11-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/11-novembre/13-19/katumbi_kisangani_23_233.JPG -

Le premier jour ouvrable de la campagne électorale a consacré le premier affrontement à distance entre Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession, et Moïse Katumbi, ancien gouverneur de l’ex-Katanga qui se présente comme le plus grand caillou dans la chaussure du président.

A Boma dans le Kongo central et à Kisangani dans la Tshopo, Tshisekedi et Katumbi ont connu de fortunes diverses. Dans la ville portuaire, Tshisekedi, profitant de la mobilisation de la kyrielle de parties membres de l’Union sacrée, s’est, une nouvelle fois, présenté devant une foule compacte. Ici, le président a déroulé un nouveau rouleau de promesses dont la plus phare est d’étendre la gratuité de l’enseignement au niveau secondaire.

Les promesses de Fatshi, Boma en sait quelque chose. En avril 2019, quelque deux mois seulement après sa prise de fonctions, le Président y lançait son programme accéléré de 100 jours, promettant aux Bomatraciens de revenir très rapidement «par route à partir de Kinshasa» pour évaluer les travaux de construction de la route Boma-Moanda sur la RN1 et d’asphaltage du tronçon Boma-Matadi. A maintes reprises, le Président s’est également engagé à «promouvoir les activités économiques de la province, réaliser le projet de construction du port en eaux profondes de Banana -dont l’accord a pourtant été signé depuis 2017-, travailler pour l’intérêt du peuple». Promesses jamais tenues!

Autant de désillusions que Boma a rappelé à son hôte de circonstance, sans gants. Des chants hostiles, rappelant au président des multiples cadavres dans son placard, ont été entonnés. Boma n’a pas non plus oublié le RAM, cette taxe de téléphonie mobile des années Covid qui a finalement été «suspendu» en février 2022. Les ponctions effectuées dans le cadre du RAM, 260 millions de dollars selon l’Observatoire de la dette publique (ODEP), ont pris une destination inconnue alors que le gouvernement a tenté de justifier 10% de ce total par la réhabilitation de 4 universités dans le pays.

Autres cadavres sortis des placards de Tshisekedi par les Bomatraciens, la prédation érigée en mode de gestion ces dernières années, la corruption et l’insécurité. La sécurité compte pourtant parmi les trois thèmes de campagne du président, aux côtés de l’Unité et de la prospérité. Le Kongo central ne l’entend visiblement pas de cette oreille pendant que le pays est amputé d’au moins deux territoires actuellement sous occupation étrangère dans l’Est du pays. Dans l’Ouest, le Kongo central et le Kwilu sont également en alerte, avec des menaces des conflits intercommunautaires. Côté prospérité, le Président qui avait pris l’engagement de sortir au moins 20 millions de Congolais de la pauvreté d’ici 5 ans, dans le cadre du « Programme Présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités », lancé en octobre 2019. A l’heure du décompte, la réalité semble autre.

Au même moment que Moanda exprimait son ras-le-bol, Kisangani désignait son champion. Dans cette partie du pays, la population est venue en milliers pour écouter le candidat n°3, porteur d’un seul message : «Stop à l’injustice sociale ». «Tolembi pasi». Traduisez : nous avons marre de cette souffrance-, a-t-il rappelé plusieurs fois. «Tolembi pasi», c’est aussi son programme d’actions que Kisangani a l’honneur de découvrir en primeur nationale.

A la Place de la Poste, les Boyomais ont tout de suite adopté Katumbi comme le «Moïse», tel son prénom, pour « chasser les prédateurs ». Le challenger du président s’est, pour une fois, prêté au jeu de son adversaire, répondant à une de ses piques favorites : «Celui qui nous accuse d’être les candidats de l’étranger est celui-là même qui a recruté les mercenaires étrangers au lieu d’augmenter les salaires des militaires et renforcer les capacités de l’Armée et de la Police ».

Katumbi a par la suite demander à la population de rejeter « ce régime des promesses et de la taxe illicite RAM» en votant utile, en votant pour lui, pour le début d’un « ambitieux projet » en faveur d’une armée « véritablement républicaine, bien équipée, avec des soldats bien formés et bien payés ».

Le ton est donc donné dans cette campagne entre les deux candidats les plus en vue. De Tshisekedi, la population veut le bilan et pas seulement de nouvelles promesses, ces acquis qu’il faut, selon lui, consolider. Jusqu’au 18 décembre, la route pourrait donc être longue. Après cette journée de lundi dans deux provinces bascules du pays, avantage Katumbi qui, contrairement au président sortant, n’a pas de reddition des comptes à faire.


Africa News rdc / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 8 commentaires
3565 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Krokodile @SPRCNFK   Message  - Publié le 22.11.2023 à 19:21
Beaucoup de gens ne connaissent pas bien Katumbi Moïse. C'est un multimilliardaire en dollars parait -il. Ce faisant, combien d'argent a-t-il versé à titre d'impôt sur le bénéfice en RDC? Combien d'entreprises a-t-il implanté à Kisangani, à Bandaka, à Bandundu, à Kikwit, à Kamina, à Boende? Son ancien avocat et ami en la personne du Batonnier Muyambo aurait dit que Moïse fait partie des gens qui ont pillé la GECAMINES avec l'appui de Joseph Kbl. Ses enterprises sont enregistrées dans les paradis fiscaux notamment son enterprise Virgina. C'est un candidat des multinationales. Il ne peut rien faire pour les Congolais et la RDC. Toutefois Repentez vous. Cessez de faire le mal. Jésus Christ revient bientot. A quoi servirait à un homme de gagner le monde, l'argent sale, mais de perdre son me?

Réagir

45
20
3
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 22.11.2023 à 17:29
Nous avons déjà écrit. Tout candidat qui va parler politique dans l'intérêt du peuple, il peut battre Tshilombo, très facilement et aisément. Le peuple connaît déjà Tshilombo. Le peuple connaît déjà que veut dire promesse politicienne. Donc il faut un nouveau discours politique. Tout congolais doit savoir que sa misère est à l'origine des promesses de Tshilombo. Le congolais a un exemple concret c'est le RAM. De même chaque promesse de Tshilombo ou acte, école maternelle gratuite ou maternité, c'est lui-même le peuple qui paie. Tshilombo vivait du salaire de son épouse en Europe, donc de 1 400 € par mois. Donc il n'a pas son argent propre. C'est votre argent. S'il fait une dette s'est vous qui paie ou vos enfants. Ce discours vaut pour tout candidat.

Réagir

50
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Le Double @HBBPNKC   Message  - Publié le 22.11.2023 à 17:06
Nous irons au meeting de Fatshi récupérer notre argent de RAM mais nous voterons pour le Numéro 3

Réagir

33
7
2
Répondre
@
Insérez un émoji
Benoit kangoma @DL8NMG7   Message  - Publié le 22.11.2023 à 17:00
@raphael mbata, c'est seulement l'udps qui a des strategies pour saboté la campagne de moïs, les opposants ne peuvent pas eux aussi monté des strategie pour saboté l'udps?

Réagir

23
6
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
MAPINGA @UXVNCC1   Message  - Publié le 22.11.2023 à 14:52
Katumbi et Fatshi sont pareil. Les deux ont saigné la RDC financièrement. Entre la peste (MK) et la choléra (FT), je choisirai le choléra au moins elle est une épidémie passagère.

Réagir

62
15
2
1
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
PERICLES @FEEPEU4   Message  - Publié le 22.11.2023 à 14:37
Pour les rouleaux de promesses il en a en stock, on va lui rappeler cela partout, s'il est sage, qu'il laisse à ses gouverneurs la place de faire sa campagne enfin d'éviter le ridicule. Même quand la population crit les promesses non tenues, il continue à le faire.

Réagir

47
3
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Benoit kangoma @DL8NMG7   Message  - Publié le 22.11.2023 à 14:18
Un article d'un kashobwen, a kisangani nous avons vu et entendu les militants dans le meeting de katumbi en train de reclamé fatshi, ils chantaient: toboyi mbongo to lingi fatshi. Alors le responsable de cet article n'avait pas écouter ça ou bien il fait semblant ?

Réagir

57
14
8
1
1
Répondre
Raphaël Mbate @NOMWGVI   Message  - Publié le 22.11.2023 à 16:46
certes mais c'etait une stratégie montée par les militants de l'UDPS qui ont cherché a saboter la campagne de Moise ,mais sans toutefois y parvenir

Réagir

48
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Malgré quelques écueils constatés au cours du quinquennat qui s’achève : la RDC se porte plutôt bien !
left
Article précédent Élections 2023: " Jeunesse congolaise, c'est pour vous et en votre nom que je suis candidat président de la République " (Constant Mutamba)

Les plus commentés

Politique L’Ouganda officialisé agresseur de la RDC par l’ONU

14.06.2024, 17 commentaires

Politique Instruction judiciaire contre Nicolas Kazadi : Augustin Kabuya déclare, « Ce que l’Assemblée Nationale fait, c’est prévu par la loi, nous n’avons pas formé un royaume pour sécuriser les malfaiteurs »

16.06.2024, 10 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa : les ministres seront évalués tous les trois mois (Félix Tshisekedi)

15.06.2024, 9 commentaires

Politique Kinshasa veut faire plier Apple

14.06.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance