Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

Processus électoral : les élections n’auront pas lieu à la date indiquée (Tribune de Corneille Nanga)

2023-12-02
02.12.2023
Spécial Elections
2023-12-02
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/11-novembre/27-30/corneille_nangaa_persiste_et_signe_qu_il_n_aura_aps_elections_a_la_date_prevue.jpg -

Dans une longue tribune postée sur son compte X (anciennement twitter), l’ancien président de la CENI Corneille Nanga insiste et persiste qu’il n’y aura pas élections le 20 décembre comme l’affirme avec insistance l’actuel président de la commission électorale nationale indépendante Denis Kadima dans ses sorties médiatiques.

Corneille Nanga,ce technicien en matière électorale a décrit un tableau sombre allant de la surfacturation et surbudgetisation pour chuter avec l’aspect technique, LES ÉLECTIONS N’AURONT PAS LIEU À LA DATE INDIQUÉE insiste-t-il.

Ci-dessus sa tribune

Alors que 75 % des équipements (Machines à voter) acquis par l’administration électorale précédente sont rationnellement opérationnels, l’on évalue précisément à plus d’un (1) milliard de dollars officiellement déjà décaissés par le Trésor en faveur de la CENI, soit 500 millions par année pour un processus électoral de deux ans. Entre-temps, la CENI réclame encore un gap financier estimé entre 300 et 460 millions de dollars américains, sans explication.

Une rapine électorale aux anfractuosités opérationnelles béantes qui, grosso modo, pourrait avoisinement coûter à la République la bagatelle de 1,5 milliard. Dieu seul sait si tous les membres de la Plénière de la CENI en maîtrisent équitablement les contours documentés. Des raisons qui expliquent le caractère brouillardeux de la gestion de la CENI; TOUT AUDIT indépendant étant sévèrement banni aussi bien sur le fichier électoral que sur les Finances et l’administration.

Questionnons-nous : Plus d’un (1) Milliard de dollars américains pour quels résultats ? (I) une cartographie électorale adultérée ; (ii) un fichier électoral déliquescent et aux statistiques fausses ; (iii) une base des données audiblement trafiquée et tête-bêche avec un nombre sans précédent d’electeurs “omis et doublons” et surtout (iv) des cartes d’électeurs aux écrits détectables uniquement au contact d’un feu de brousse. Il revient que les données de 3/4 de cartes octroyées aux électeurs inscrits, ne sont plus lisibles et s’effacent notoirement.

La vérité, c'est que Monsieur TSHISEKEDI a érigé le processus électoral en un lucre tribal. Des fonds décaissés sont grevés du Ministère des Finances, en passant par la Banque Centrale, ensuite par un réseau de carnassiers proches du Chef de l’État, avant qu’une lichette ne tombe dans les caisses de la CENI. Une maffia tribale dont les entourloupettes servent à FINANCER LA CAMPAGNE ÉLECTORALE DE FÉLIX TSHISEKEDI.

D’ailleurs, l’obstination à mentir et à pousser faussement vers des élections imaginairement immatérielles, ne vise qu’à obtenir le dernier décaissement du butin. Prétendre faussement que les élections devront se tenir le 20 décembre reste le seul levier de pression sur N. Kazadi pour ce décaissement en urgence.

Dans ce grimage sophistiqué, le mensonge du 20 décembre ne passe plus. LES ÉLECTIONS N’AURONT PAS LIEU À LA DATE INDIQUÉE. Dans ses exténuations, la CENI développe des consomptions logistiques techniquement irrémédiables : approvisionnement en équipements, en quincaillerie électorale et surtout en documents électoraux.

Cette campagne électorale aura été un indicateur d’extériorisation du rejet de Tshisekedi par le peuple. Un régime d’incultes, d’insulteurs, des incapables, des incompétents et des braqueurs. Tous les indicateurs de la campagne placent TSHISEKEDI dans l’impossibilité de gagner, même dans son propre village. Le DÉSAVEU GÉNÉRAL DE TSHISEKEDI sur l’ensemble du Territoire national est le dernier signe de la FIN de la RÉCRÉATION et des MENSONGES au sommet de l’État. Chassons-le. Lui et sa racaillle. Sauvons la République en faisant un BREAK SALUTAIRE. Le compte à rebours est activé.


vraies infos / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
3469 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Présidentielle 2023 : Constant Mutamba plébiscité “Président de la République” à Kisangani !
left
Article précédent Élections 2023 : la RDC avance comme un bateau sans boussole et sans commandant (Analyse)

Les plus commentés

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 17 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 15 commentaires

Politique Agression rwandaise de la RDC : pourquoi Kinshasa n'use pas de son droit universel de légitime défense ?

20.02.2024, 15 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance