Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

Présidentielle 2023 : « J’avais 5 postes au gouvernement de l’Union sacrée, j’en ai donné 2 au Sankuru, notamment à Lutundula et Chérubin Okende » (Moïse Katumbi à Lodja) !

2023-12-02
02.12.2023
Spécial Elections / Provinces
2023-12-02
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/11-novembre/27-30/katumbi_sankuru_campagne_electorale_presidentielle_lutundula_cherubin.jpg -

Moïse Katumbi fait mentir les pronostics et fait exploser le stade Lumumba de Lodja (Sankuru), première étape de sa campagne dans l’espace Grand Kasaï.

« Ils ont tué Okende et le juge Yanyi (…) J’avais 5 postes au gouvernement de l’Union sacrée, j’en ai donné 2 au Sankuru, notamment à Lutundula et Chérubin Okende. Le Sankuru est oublié, il faut que ça change. Moi Président, vous aurez des routes, de l’eau potable, l’électricité, les stades modernes et emplois pour les jeunes. Je ne suis pas un homme des promesses, je vais développer le Sankuru», a assuré Katumbi.

Il a demandé à la population d’observer une minute de silence en mémoire de Patrice Lumumba, Chérubin Okende et du juge Yanyi.

À Lodja, l’allié Franck Diongo et Maître Laurent Onyemba, candidat député national dans cette circonscription électorale, avaient précédé le candidat 3.

Au Sankuru, Katumbi dans la peau de Lumumba

Au pays de Lumumba, Katumbi passe pour l’homme-solution tellement que la population a vomi le régime Tshisekedi après son fiasco de cinq ans. Voilà pourquoi tout Lodja attendait le candidat n°3. L’ex-gouv du Katanga symobilse l’espoir d’un peuple déçu mieux abandonné.

La province de Lumumba reflète la pire pauvreté. Pas d’eau, pas d’électricité, aucune route asphaltée. Pour quitter Lodja à Lusambo, il faut trois mois, crie la foule. Lodja-Katako Kombe, une semaine. Même chose pour d’autres directions. Pathétique. Le premier quinquennat de Félix Tshisekedi aura été un cauchemar pour la population du Sankuru qui souhaite vite tourner la page.

Katumbi est le sauveur du Sankuru 

Dans les quartiers et rues de la grande ville du Sankuru, seul le numéro 3 revient dans toutes les bouches. En 2018, Fayulu avait été massivement voté sur consigne de Katumbi, explique un notable. “Malgré le forcing des bonzes du régime Kabila, Shadary avait été sanctionné. Le scénario sera le même en 2023. En plus, c’est Katumbi lui-même, il est la pop star adulée par la population. Cette fois-ci, la mobilisation sera davantage forte pour voter le n°3“, ajoute-t-il.

Depourvus de tout, les Sankurois voient en Katumbi celui qui assurera le décollage de leur province. L’espoir fondé en Tshisekedi s’est étoilé au fil des jours. Rien ne marche, dit un enseignant. Même la piste de l’aéroport est toujours en terre battue. Quand il pleut, elle est submergée par les eaux. “Le cas d’aujourd’hui avant le decollage du jet du numéro 3 doit interpeller les dirigeants politiques”, évoque un agent de l’aéroport. Des flaques d’eau ont envahi la piste. Il a fallu la mobilisation des agents de la RVA pour évacuer l’eau avec des bassins comme à l’âge de la pierre taillée. Ce qui met en danger les aéronefs et les passgers. Pourtant, le président sortant avait fait rêver cette courageuse population avec des promesses qu’il faut carrément ranger dans le tiroir.

Au stade Lumumba, la population chante “Katumbi, président”


Preuve de la confiance placée en celui qui incarne véritablement le changement, la population de Lodja a demandé à Katumbi de ne rien craindre parce que le 20 décembre, il aura 100 %. Le radical Diongo a harangué la foule. À l’occasion, il a démontré que Tshisekedi n’a rien fait pour le Sankuru. Raison pour laquelle a demandé à ses frères et sœurs de voter massivement Katumbi. Il est le seul capable aujourd’hui de mener le Congo au développement.

Avant de s’exprimer devant la foule, le leader d’Ensemble a fait d’abord observer une minute de silence en mémoire des héros Lumumba, Okende et Yanyi. Katumbi a dénoncé l’assassinat de Chérubin Okende, un de ses proches collaborateurs à qu’il avait confié dans le quota de son parti un ministère important, comme aussi à Christophe Lutundula, tous les deux fils du Sankuru. Une manière de démontrer clairement l’amour et la considération qu’il porte à la province du héros national. Deux grands ministères ( Les Affaires étrangères et les Transports).

 Le candidat n°3 s’est offusqué de constater que Lumumba ville, promesse du président sortant, n’existe que de nom. La ville n’a rien d’une agglomération moderne en dehors du nom mythique qu’elle porte. Aux yeux de Katumbi, c’est le mépris affiché envers le tout premier Premier ministre et père de l’indépendance du grand Congo. Deuxièmement, il s’agit d’un gâchis, si ce n’est pas, dit-il, tuer Lumumba deux fois. Une fois élu, le candidat n°3 a annoncé de refaire cette ville. Il a promis également de construire des routes d’intérêt national et provincial pour désenclaver le Sankuru.

Dans son programme, il a prévu également de bâtir d’un stade moderne à Lodja, l’actuelle enceinte nommée Lumumba est un semblant de stade. Enfin, Katumbi projette de doter la province d’une grande université. Voilà pourquoi il a demandé à la population de le voter massivement pour changer de gouvernance mais surtout pour permettre à l’homme d’action qu’il est, de développer le pays car le peuple congolais est fatigué de promesses “valium”. Des babouches ont été brandies en l’air. Le candidat n°3 a sû mesurer à quel point la vie est intenable.

Déchaînés, les sankurois, eux, n’attendent que le 20 décembre 2023, pour brandir le carton rouge aux mauvais gestionnaires et sanctionner tous les prédateurs qui se sont remplis les poches au lieu de travailler pour l’intérêt général.

Jeanric Umande
Okapinews / Ouragan / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
4706 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Élections 2023 : la RDC avance comme un bateau sans boussole et sans commandant (Analyse)
left
Article précédent Felix Tshisekedi: encore un long chemin vers "l'Allemagne de l'Afrique" !

Les plus commentés

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 17 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 15 commentaires

Politique Agression rwandaise de la RDC : pourquoi Kinshasa n'use pas de son droit universel de légitime défense ?

20.02.2024, 15 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance