Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Provinces

M23 : selon Bintou Keita, le redéploiement des FARDC à Sake exacerbe le vide sécuritaire à Beni, Lubero et Walikale

2024-02-22
22.02.2024
Société
2024-02-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/02-fevrier/19-25/bintou_keita_le_redeploiement_des_fradc_a_sake_exacerbe_le_vide_securitaire_a_beni_lubero_et_walikale.jpg -

La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC, Bintou Keita, a déclaré mardi devant le Conseil de sécurité que le redéploiement des FARDC à Sake pour combattre la coalition M23-RDF, a exacerbé le vide sécuritaire dans d’autres territoires du Nord-Kivu, notamment à Beni, Lubero et Walikale, attirant de nouveaux combattants, notamment du Sud-Kivu.

Selon la cheffe de la Monusco, les groupes armés tels que les Forces démocratiques alliées (ADF), les groupes maï-maï et les factions Nyatura, ainsi que les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) sont les bénéficiaires directs de cette reconcentration des forces.

Dans son exposé, elle a rapporté « des exécutions sommaires, des blessures, des enlèvements, des appropriations et destructions de biens, des déplacements forcés » ainsi que les violences sexuelles liées aux conflits, entre autres.

Les membres des FDLR, a-t-elle observé, demeurent parmi les principaux auteurs de violences sexuelles liées aux conflits, a-t-elle ajouté.

Dans les zones qu’ils contrôlent, les rebelles du M23 ciblent les acteurs de la société civile, en particulier les défenseurs des droits humains et les journalistes. Le nombre d’atteintes aux droits humains commises par le M23 continue d’augmenter, avec au moins 150 civils tués depuis la reprise des hostilités en novembre 2023, dont 77 en janvier 2024.

Par ailleurs, le M23 continue de contraindre les déplacés à retourner dans les villages des zones sous son contrôle. Bintou Keita a rapporté aussi des cas de recrutement et l’utilisation d’enfants comme soldats dans les territoires de Masisi et de Rutshuru.

Plus de 400 000 personnes ont désormais trouvé refuge dans la ville de Goma, dont 65 000 au cours des deux dernières semaines, provoquant une augmentation spectaculaire des cas de choléra, en raison du manque d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement adéquat. L’accès restreint aux territoires contrôlés par le M23 isole Goma des territoires intérieurs et perturbe les chaînes d’approvisionnement, augmentant le risque de troubles.

Dans ce contexte difficile, les incidents violents visant les acteurs humanitaires se sont multipliés au cours du dernier trimestre 2023. Malgré ces défis, Bintou Keita a assuré que les partenaires humanitaires restaient déterminés à rester et à agir.

 

Reagan Ndota
Afriquactu / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 3 commentaires
2489 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Antoine @GNF1HEC   Message  - Publié le 22.02.2024 à 16:36
Voilà qui veut gérer encore les affectations des militaires congolais pour accomplir une mission qui consiste à céder des parties de la RDC au Rwanda ; Selon elle, qu'on ne déploie pas des militaires à Sake

Réagir

9
Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 22.02.2024 à 16:15
Ceux qui ne veulent pas partir coûte que coûte.

Réagir

13
Répondre
@
Insérez un émoji
Light @9PFIY6J   Message  - Publié le 22.02.2024 à 14:27
Nous voulons plus de la Monusco un point un trait

Réagir

23
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Kasaï-Oriental : les pouvoirs des députés provinciaux validés et deux chefs coutumiers cooptés à l’Assemblée provinciale
left
Article précédent Est de la RDC : la Russie favorable au soutien de la Monusco à la SAMIDRC

Les plus commentés

Société Justice : l'ancien vice-ministre des Hydrocarbures condamné à 20 ans de prison

17.04.2024, 14 commentaires

Politique Spéculation autour du rôle de Maman Marthe : « Elle incarne la vision prophétique du parti, UDPS, devant guidé l’action politique du Président de la République. » ( Lisanga Bonganga)

19.04.2024, 14 commentaires

Politique Noël Tshiani Muadiamvita : ‘‘La Constitution actuelle empêche la RDC d’aller vite vers le développement’’

19.04.2024, 12 commentaires

Economie Acquisition de concession arable à Brazza par le Rwanda : une arme de destruction économique aux portes de Kinshasa (Analyse d'André-Alain Atundu)

18.04.2024, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance