Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Insolite

Vietnam : de nombreux citoyens abandonnent leur moto afin d’éviter les amendes pour conduite en état d’ivresse

2024-02-27
27.02.2024
2024-02-27
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/02-fevrier/26-29/vietnam_motocyclistes_24.jpg -

Comme dans plusieurs pays asiatiques, les deux-roues motorisés sont légion au Vietnam. Or, avec le durcissement de la répression de la conduite sous l’effet de l’alcool dans ce pays, de nombreux citoyens préfèrent toutefois aujourd’hui abandonner leur véhicule plutôt que de payer leurs amendes. D’immenses cimetières de moto et scooters abandonnés ont ainsi fait leur apparition, notamment dans la capitale Ho Chi Minh-Ville.

Tolérance zéro avec l’alcool au Vietnam

Selon une publication de la Direction générale du Trésor en France datant de 2020, l’industrie vietnamienne des deux-roues est la quatrième au monde. En effet, le Vietnam compte près d’une moto pour deux personnes. Cela porte ainsi le nombre de deux-roues motorisés à entre 45 et 58 millions au total. Or, ce nombre est 48 fois plus élevé qu’en 1990, le pays comptant à l’époque environ 1,2 million de motos et scooters.

L’essor massif de ces véhicules s’accompagne aujourd’hui d’une dérive assez inquiétante, comme l’explique le New York Times dans un article du 14 février 2024. En effet, de plus en plus de propriétaires abandonnent tout simplement leur moto dans des cimetières mécaniques. La raison n’est autre que la volonté d’éviter de payer une amende souvent plus chère que le véhicule lui-même.

Il faut dire que depuis 2019, le Vietnam a largement durci sa lutte contre la conduite sous l’effet de l’alcool. Malheureusement pour les contrevenants, le nouveau mot d’ordre est « tolérance zéro ». Effectivement, la nouvelle réglementation implique une révocation du permis de conduire pour toute trace d’alcool détectée.

Un système peu efficace et trop punitif

Les récents chiffres parlent d’eux-mêmes : rien que dans la capitale Ho Chi Minh-Ville, environ 155 000 véhicules, en majorité des motos, ont été saisis en 2022. Ainsi, des dizaines de milliers de personnes ont perdu leur permis de conduire. Le New York Times a notamment cité le cas de Nguyen Huu Liem, un homme de 56 ans qui travaille dans la construction. Un jour, il « a bu un peu pour se détendre avec un ami à la fin de la journée », mais il s’est fait arrêter. Pour récupérer son permis et son véhicule, le seul moyen était de s’acquitter d’une amende de sept millions de dongs (environ 261 euros). Pourtant, le deux-roues lui avait coûté seulement cinq millions de dongs (environ 190 euros). Rappelons au passage que le salaire moyen au Vietnam tourne autour des 400 euros seulement.

De nombreux citoyens sous le coup d’une amende préfèrent donc renoncer à leur véhicule et à leur permis plutôt que de régler l’imposante note. À Ho Chi Minh-Ville, le service de police de la ville a déclaré avoir besoin d’un nouvel espace de stockage d’environ 9 000 m² pour entreposer l’excédent de deux-roues. Toutefois, les autorités tentent de réduire cette masse dans ces « cimetières mécaniques » (en bref, des fourrières municipales) en vendant des motos aux enchères.

Enfin, évoquons les effets de cette mesure radicale. Au cours de la première année d’application des nouvelles règles, les ventes de bière ont chuté d’un quart, ce qui montre une réduction de la consommation d’alcool. Évidemment, cela va de pair avec une baisse des accidents de la route. Et bien que certains observateurs dénoncent un système peu efficace et trop punitif, les autorités n’ont à ce jour pas encore trouvé de meilleure approche.

 

Yohan Demeure
Science Post / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
1003 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Le professeur d'université nigérian qui gagne plus d’argent comme soudeur
left
Article précédent USA: Une première dans le monde, un Américain inculpé pour trafic de gaz à effet de serre !

Les plus commentés

Société Justice : l'ancien vice-ministre des Hydrocarbures condamné à 20 ans de prison

17.04.2024, 14 commentaires

Politique Spéculation autour du rôle de Maman Marthe : « Elle incarne la vision prophétique du parti, UDPS, devant guidé l’action politique du Président de la République. » ( Lisanga Bonganga)

19.04.2024, 14 commentaires

Politique Noël Tshiani Muadiamvita : ‘‘La Constitution actuelle empêche la RDC d’aller vite vers le développement’’

19.04.2024, 12 commentaires

Economie Acquisition de concession arable à Brazza par le Rwanda : une arme de destruction économique aux portes de Kinshasa (Analyse d'André-Alain Atundu)

18.04.2024, 11 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance