Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Société

Comment Chérubin Okende s'est « suicidé » ? (Procureur Issofa)

2024-03-04
04.03.2024
2024-03-04
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/03-mars/04-10/issofa_procureur_24_233.jpg

Edmond Issofa

“Chérubin Okende est mort à la suite de l'hémorragie résultant des blessures de l'arme qu'il a utilisée lui-même”, affirme, ce jeudi 29 février 2024, le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, qui était en conférence de presse avec le procureur général près la Cour de cassation pour rendre les conclusions des enquêtes sur la mort de Chérubin Okende dont le corps sans vie a été retrouvé le 13 juillet 2023 à bord de son véhicule sur l'avenue Poids-lourds, à Limete, dans la ville de Kinshasa.

“L'arme a été utilisée à bout touchant sur la tempe du côté droit. La balle est sortie du côté gauche et est sortie du côté de l'anti-pluie de la portière devant gauche, portière du chauffeur. Cette balle avait une ligne ascendante oblique du bas vers le haut”, explique Edmond Issofa .

“L'arme s'est enrayée après la première utilisation. La conclusion est qu'il était seul dans le véhicule. Sur le siège passager, il y avait sa veste, 2 appareils imbibées des gouttes de sang. Les analyses ont révélé que c'était des projections après l'atteinte au niveau de la tempe. On ne pouvait pas y trouver du sang si quelqu'un y était. Pareil pour le siège arrière où il y avait également du sang. La trajectoire de la balle renseigne que la personne a utilisé contre elle-même l'arme”.

Concrètement, “le défunt s'est auto-infligé ses blessures. Cela a aussi été confirmé par l'autopsie. Elle a été précédée par un examen de scanner. Elle a confirmé la présence de la poudre des balles dans l'orifice de la plaie à l'entrée du côté droit. Cela ne pouvait se faire que quand on tire à bout touchant. C'est ce qu'ont dit les experts balistiques dans leur rapport. L'examen toxicologique a confirmé que Chérubin Okende était dans un état normal. Il n'avait donc pas été drogué”.

Il n'était pas à la Cour constitutionnelle

“Contrairement à ce qui s'est raconté et en contradiction avec la déposition du garde du corps, les conclusions révèlent que Chérubin Okende ne pouvait se trouver devant la Cour constitutionnelle vers 16 h (le jour de sa disparition). Le traçage des antennes ayant pris en charge ses téléphones renseignent qu'il se trouvait plutôt du côté de l'avenue Sendwe”, révèle Edmond Issofa.

“Ce n’est que vers 22 h que les antennes de télécommunication vont le reprendre en charge vers Ndolo, vers l'INA à 1 h et vers la gare centrale à 3h où la Jeep a été trouvée”.

S'il était réellement devant la Cour constitutionnelle, comme cela a été dit, “il est surprenant qu'on n’ait aucune image (de son enlèvement). Vers 10 et 12 h, il n'a été pris en charge que par les antennes situées aux alentours de Rotana et de l'ambassade de Côte d'Ivoire”.

Au bout du rouleau

“Pendant les auditions, le garde du corps et même la veuve ont confirmé que Monsieur Okende était stressé, très préoccupé et que 2 ou 3 jours avant son décès, il faisait de sorties inopinées, lui-même au volant, monologuant. Dans l'agenda trouvé, il a déclaré quelques heures avant son décès qu'il était au bout du rouleau. Malheureusement, les pages qui suivaient étaient arrachées. Ce qui ne nous a pas permis de comprendre le sens de ces écrits”.

Quand les enquêteurs sont arrivés sur place, ils ont trouvé “le véhicule portières fermées, la clé de contact en place, moteur et climatisation en marche. Nous avons autorisé que l'expert casse la petite vitre de la portière arrière. On a trouvé sur place un corps sans vie assis au siège du conducteur, une arme avec balle dans la chambre, un chargeur et deux téléphones ainsi que la veste avec des éclaboussures, du sang. La Police a procédé à des prélèvements. Et les photos ont été prises selon l'art”.

Malheureusement, "l’humidité n'a pas permis de prélever les empreintes. Les seules empreintes au niveau des rétroviseurs étaient celles de Chérubin Okende. Dans ces conditions, la Jeep ne pouvait se fermer que de l'intérieur”.


TOP CONGO FM / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 6 commentaires
6250 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Les Sans Foufous @5G4VXIJ   Message  - Publié le 04.03.2024 à 08:03
Hier, c'était Chebeya. Aujourd'hui, c'est Okende, demain US : NOUS TRAINERONS VOS CADAVRES DANS LES RUES DE KINSHA-SALE.

Réagir

7
1
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Kashimba Opidonié @QMXKVIK   Message  - Publié le 04.03.2024 à 06:21
Donc ici, le procureur dessin animé. Vient nous raconter les fausses versions qu'ils ont du monter après 8 mois On ne connaîtra peut-être pas la vérité mais chacun sera juger selon son degré d'implication. Repose en paix Honorable.

Réagir

15
4
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Le Double @HBBPNKC   Message  - Publié le 04.03.2024 à 05:51
Faux, celui qui se tire la balle ne peut plus se rouler toute la nuit. Celui qui l'a tué c'est l'un de proche collaborateur de Tshilombo.

Réagir

12
8
1
1
Répondre
Martins @8GPEZ77   Message  - Publié le 04.03.2024 à 06:07
C'est le teu de la haine qui Brule ton coeur qui te fait dire des conneries

Réagir

10
3
1
1
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Détournement des frais de fonctionnement des écoles au Kasaï : 11 chefs d’établissements scolaires public suspendus !
left
Article précédent Mbanza-Ngungu : derniers hommages rendus à Ne Muanda Nsemi, chef spirituel d’un mouvement politico-religieux

Les plus commentés

Politique Augustin Kabuya : « Dans les jours à venir, le pouvoir aura à traverser de profondes zones de turbulences »

10.04.2024, 18 commentaires

Politique Augustin Kabuya défend la prolongation du règne de l’UDPS à la Présidence au-delà du deuxième mandat

11.04.2024, 12 commentaires

Société Le président Félix Tshisekedi nomme de nouveaux mandataires dans les entreprises publiques

10.04.2024, 11 commentaires

Politique “La mise en place du gouvernement traîne à cause de l’indiscipline et de la cupidité des membres de l’Union Sacrée” ( Jean-Claude Katende)

12.04.2024, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance