mediacongo.net - Actualités - Selon les derniers chiffres officiels : les femmes assurent 75% de la production alimentaire 


Retour Femme

Selon les derniers chiffres officiels : les femmes assurent 75% de la production alimentaire

Selon les derniers chiffres officiels : les femmes assurent 75% de la production alimentaire 2015-10-21
Femme
Habitant le monde rural et évoluant essentiellement dans l'informel, elles représentent la majorité de la population active en République démocratique du Congo (RDC), plus de 50%. Avec une meilleure formation dans les technologies de transformation et de conservation, elles pourront constituer un véritable pilier de la lutte contre la faim et l'éradication de la pauvreté dans le pays, a expliqué un expert du gouvernement contacté par la rédaction.  

En milieu rural, les femmes s'occupent essentiellement de l'agriculture familiale. Elles représentent d'ailleurs la grande majorité de la main d’œuvre ouvrière. Il s'agit très souvent des activités agricoles individuelles ou en association. Selon l'expert, l'augmentation de leurs capacités de production est le résultat du développement de la solidarité paysanne au cours de ces dernières années. Malgré tout, le niveau actuel est loin de refléter le potentiel agricole disponible capable de doper la production alimentaire dans un pays disposant d'importants espaces à exploiter.

Plusieurs maux rongent le secteur alimentaire. Parmi eux, il y a la faiblesse des techniques de conservation. A cela, il faut ajouter la longue chaîne que suivra le produit agricole jusqu'à sa consommation finale. Très souvent, elle est la moins gagnante dans ce processus. Face à la bataille pour respecter la saison de production et éviter ainsi d'être victime des fluctuations des prix, l'ultime défi est d'arriver effectivement à évacuer les produits agricoles qui finissent par pourrir, parfois à quelques km seulement du centre ville, dans la périphérie de Kinshasa.

En effet, on estime qu'à peine 45 à 35% des produits post-récoltes finissent effectivement par être consommés. On peut s'imaginer dès lors l'étendue du gaspillage alimentaire. La RDC est l'un des pays au monde où les dépenses alimentaires dépassent les revenus mensuels des ménages.  

Des études sont encore nécessaires pour arriver à bien évaluer les sources d'approvisionnement des denrées alimentaires. Il est indispensable d'aider à une amélioration de l'accès de la femme aux nouvelles technologies de communication, aux petits intrants matériels et à la mécanisation agricole. Par rapport aux différents défis arrêtés lors de la conférence de Beijing en 1995, la RDC a accumulé un certain retard.

Pour l'heure, la situation reste préoccupante. Il y a toujours les problèmes de malnutrition, du faible accès aux techniques culturales et aux semences améliorées, de la sous-alimentation, des changements climatiques, de l'insuffisance d'information et de la menace de désertification. Pour la femme rurale, il est important qu'elle puisse surmonter certains obstacles parfois majeurs liés à son statut juridique, aux préjugés récurrents, à l'analphabétisme et au faible accès aux services sociaux de base.   


1773 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : La prostitution est une calamité en RDC, selon Astrid Malenga
left
ARTICLE Précédent : Kinshasa : l’ONG Assicas sensibilise les femmes sur les cancers de sein et du col utérin