Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Politique

Bombardement des civils à Mugunga par la coalition M23-RDF : Marie-Josée Ifoku dénonce un crime odieux et en appelle à une action internationale urgente !

2024-05-15
15.05.2024
Provinces
2024-05-15
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/05-mai/13-19/marie_josee_ifoku_24.jpeg -

Marie-Josée Ifoku

L’horreur a frappé une nouvelle fois l’Est de la République démocratique du Congo vendredi 03 mai 2024 dans la matinée. Cinq bombes ont été larguées par les rebelles du M23-RDF sur le camp des déplacés de Mugunga, situé près de la ville de Goma, faisant plus de dix morts et de nombreux blessés.

Cet acte ignoble et barbare est fermement condamné par madame Marie-Josée Ifoku, ancienne candidate à la présidentielle de décembre 2023.

« Je suis profondément choquée et attristée par ce nouveau massacre des civils innocents. Il est inacceptable que des personnes fuyant la violence soient à nouveau victimes de la barbarie des groupes armés », a-t-elle déclaré.

Madame Ifoku appelle la communauté internationale à agir en toute urgence pour mettre fin à ce cycle de violence et d’impunité qui endeuille la population congolaise depuis de trop longues années.

« Il est temps que la communauté internationale prenne des mesures concrètes pour stopper cette hémorragie. Il faut que les responsables de ces crimes soient traduits en justice et que les auteurs de ces atrocités soient sévèrement punis », exige-t-elle.

L’ancienne candidate a également exigé des sanctions ciblées contre les chefs du M23-RDF, qu’elle qualifie de « terroristes ». « Ces individus doivent être arrêtés et jugés pour leurs crimes. Il ne peut y avoir de paix durable en RDC tant que l’impunité ne sera pas brisée », indique Marie-Josée Ifoku.

Le massacre de Mugunga est un nouveau drame qui vient s’ajouter à la longue liste des atrocités commises par les terroristes du M23-RDF dans l’Est de la RDC. Il est impératif que la communauté internationale prenne des mesures fortes pour mettre fin à ce cycle de violence.

 

Claude Baguma.
Scoop RDC / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
1066 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


BIBI @GR3UJ9N   Message  - Publié le 15.05.2024 à 13:16
Les vrais coupables, c'est ces jouisseurs qui passent le temps à craner dans les artères de KIN ou d'ailleurs si non sont préoccupés au partage du gâteau privant le pays d'un gouvernement depuis plusieurs mois et notre armée des moyens conséquents qui auraient pu permettre d'éloigner l'ennemi par ricochet éviter ce drame. Sortons de notre léthargie, ces jouisseurs sont entrain de nous sacrifier tous : DEBOUT CONGOLAIS

Réagir

4
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Élection de gouverneur et vice-gouverneur à Kinshasa : après les jeeps, les députés provinciaux de l'UDPS bénéficient des certificats d'excellence !
left
Article précédent Qui est Chimène Polipoli, la remplaçante de Serge Bahati au poste de questeur de l'Assemblée nationale ?

Les plus commentés

Politique L’Ouganda officialisé agresseur de la RDC par l’ONU

14.06.2024, 13 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa : les ministres seront évalués tous les trois mois (Félix Tshisekedi)

15.06.2024, 8 commentaires

Politique Kinshasa veut faire plier Apple

14.06.2024, 7 commentaires

Politique Incident politique au Parlement : quand l’ordre protocolaire dérange les perceptions

13.06.2024, 6 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance