Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Politique

Les remous politiques à l’Assemblée Nationale : Quand les alliances se brisent et les loyautés vacillent

2024-05-15
15.05.2024
2024-05-15
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/05-mai/06-12/masuka_bahati_24_2145.png -

Au cœur des récentes turbulences politiques à l’Assemblée Nationale se trouve l’intrigante volte-face de l’honorable Modeste Bahati Lukwebo. Alors que les coulisses du pouvoir bruissent de rumeurs et de manœuvres, Bahati Lukwebo a pris une décision audacieuse en changeant le nom du représentant de son regroupement au sein du bureau définitif.

Ce geste, à la fois surprenant et inattendu, a secoué les fondations des alliances politiques établies contre son premier choix porté sur son neveu Serge Bahati, laissant de nombreuses questions en suspens quant aux motivations sous-jacentes. Pendant ce temps, un autre épisode captivant se déroulait en coulisses, mettant en lumière les jeux de pouvoir et les trahisons au sein de l’arène politique.


Fifi Masuka a abandonné Dede Mupasa et Roger Bimwala pour soutenir Geneviève Inagosi au poste de questeur adjoint. Cette réorganisation impromptue des alliances politiques a jeté une lumière crue sur les réalités changeantes du paysage politique congolais, où les intérêts personnels et les ambitions individuelles semblent souvent primer sur la loyauté et la cohérence idéologique.


Dans ce tourbillon de changements et de manœuvres, une question fondamentale se pose : quelle sera l’impact de ces bouleversements sur la gouvernance et la stabilité politique du pays ? Alors que les acteurs politiques jonglent avec les alliances et les trahisons, les citoyens observent avec une attention croissante, cherchant à comprendre les dessous d’un jeu politique complexe et souvent impénétrable.

Ces événements récents à l’Assemblée Nationale soulignent une réalité incontournable de la politique congolaise : les alliances sont fragiles, les loyautés sont malléables, et la seule constante est le changement. Mais avec qui cheminer ? C’est la grande question de cette nouvelle mandature qui s’est ouverte avec la réélection de felix Tshisekedi le 20 décembre 2023.

Alors que les acteurs politiques naviguent dans un océan d’opportunisme et de calculs stratégiques, le véritable défi réside peut-être dans la capacité à demeurer fidèle à des principes et des valeurs, même lorsque les vents politiques soufflent en sens contraire.


L'OBJECTIF / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 4 commentaires
2109 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Anonyme @IPRHNVP   Message  - Publié le 15.05.2024 à 22:03
Alliance= fragile; Loyauté= Malléable; L'Unique Constance= Le CHANGEMENT! C'est ça en RÉSUMÉ la RÉALITÉ POLITIQUE CONGOLAISE! Quel TRÈS BON DE LA RÉALITÉ POLITIQUE CONGOLAISE! Je ne sais pas s'il y a quelqu'un ou quelqu'une qui peut aussi mieux résumé la réalité politique congolaise ce journaliste ou cette journaliste vient de nous donner!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Réagir

3
Répondre
@
Insérez un émoji
Kembakoko @S5U9GGM   Message  - Publié le 15.05.2024 à 20:03
Il faut changer ce chiffon de constitution et cette corrompue loi dite électorale. Honte pour le pays.

Réagir

39
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Azanga Mawa @9AE4BIQ   Message  - Publié le 15.05.2024 à 19:23
Ça aussi, c'est la faute de la Constitution.

Réagir

12
Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @4CQZTK3   Message  - Publié le 15.05.2024 à 19:12
La réponse est dans le dernier paragraphe, y’a t’il valeurs et principes qui régentent ces carnivores? Je pense que non, autrement nous ne pouvions pas avoir autant de partis et regroupements politiques. L’action politique n’est definie que magouille, délits et intérêts perso. C’est un problème de société qui ne peut être freiné que par un changement brusque au sommet du pouvoir et un déversement majeur dans l’insalubre Makala.

Réagir

7
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Assemblée nationale : Ngoyi Kasanji se retire de la course au poste de 1er vice-président du bureau définitif
left
Article précédent Élection des sénateurs et du gouverneur à Kinshasa : après les jeeps, les députés provinciaux de l'UDPS bénéficient des certificats d'excellence!

Les plus commentés

Politique Félix Tshisekedi a reçu ce jeudi le cardinal Ambongo

16.05.2024, 22 commentaires

Politique Le président Tshisekedi prévient les députés nationaux : « Je n’hésiterai pas à dissoudre l’Assemblée nationale et renvoyer tout le monde à de nouvelles élections, si ces mauvaises pratiques persistent »

18.05.2024, 19 commentaires

Politique Assemblée nationale : l’élection du bureau définitif reportée

17.05.2024, 10 commentaires

Politique La France, un allié indéfectible du Rwanda : Les dessous d’une alliance stratégique

19.05.2024, 10 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance