Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 04 juin 2024
mediacongo
Retour

Sur le net

Rançongiciels : opération internationale contre des logiciels malveillants

2024-06-05
05.06.2024
2024-06-05
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/06-juin/3-9/ordinateur_code.jpeg -

Quatre personnes ont été arrêtées et plus de 100 serveurs mis hors ligne lors de "la plus grande opération jamais réalisée" contre des logiciels malveillants jouant un rôle majeur dans le déploiement de rançongiciels, a annoncé jeudi Europol.

Baptisée "Endgame", cette opération internationale a eu "un impact mondial sur l'écosystème des +droppers+", a déclaré Europol, désignant un type de logiciel utilisé pour insérer d'autres maliciels dans un système cible.

Outre les quatre interpellations, en Arménie et Ukraine, huit individus liés à ces activités criminelles vont être ajoutés à la liste des personnes les plus recherchées d’Europe.

Ce coup de filet, coordonné entre les 27 et 29 mai depuis le siège de l'agence européenne de police à La Haye, a aussi donné lieu à près d'une vingtaine de perquisitions en Arménie, Ukraine, ainsi qu'au Portugal et Pays-Bas.

Plus de 100 serveurs ont été saisis dans différents pays européens, aux États-Unis et au Canada.

Ce sont principalement des entreprises, autorités et institutions nationales qui ont été victimes des "systèmes malveillants" démantelés, selon l'agence judiciaire européenne, Eurojust.

La police néerlandaise a estimé les dommages subis à des "centaines de millions d'euros".

"Des millions de particuliers ont également été victimes", a-t-elle ajouté.

Selon l’enquête, ouverte en 2022, l’un des principaux suspects a gagné au moins 69 millions d’euros en crypto-monnaie en louant une infrastructure criminelle pour le déploiement de rançongiciels, a détaillé Eurojust.

Les autorités ont visé en premier lieu les groupements à l'origine des six familles de logiciels malveillants: IcedID, SystemBC, Bumblebee, Smokeloader, Pikabot et Trickbot.

Ces "droppers" sont associés à au moins 15 groupements de rançongiciels, ont précisé dans un communiqué conjoint l’Office fédéral de police criminelle allemand et le parquet de Francfort.

"Principale menace"

Les droppers "permettent aux criminels de contourner les mesures de sécurité et de déployer des programmes nuisibles", a expliqué Europol.

"Eux-mêmes ne causent généralement pas de dommages directs, mais sont cruciaux pour accéder et mettre en œuvre des logiciels nuisibles sur les systèmes concernés", a ajouté l'agence.

"Tous sont désormais utilisés pour déployer des rançongiciels et sont considérés comme la principale menace dans la chaîne d’infection", a-t-elle précisé.

Dans les secteurs de la santé, de l'éducation et de l'administration publique, des fichiers ou des systèmes entiers sont cryptés par les cybercriminels "de manière à ce que les données ne soient plus accessibles", a expliqué Benjamin Krause, procureur allemand chargé de la lutte contre la cybercriminalité.

Les cybercriminels exigent alors des rançons pour rendre ces données à nouveau utilisables, des attaques pouvant menacer "l'existence des entreprises", a-t-il poursuivi lors d'une conférence de presse.

Ces malfaiteurs ont recours aux services criminels d'autres groupes spécialisés dans l'infection initiale et peuvent ensuite charger des rançongiciels sur ces systèmes, les "droppers", a-t-il détaillé.

SystemBC facilitait par exemple la communication anonyme entre un système infecté et des serveurs de commande et de contrôle, a précisé Europol.

Pikabot permettait le déploiement de rançongiciels, la prise de contrôle d'ordinateurs à distance et le vol de données.

"Trickbot", a été utilisé notamment pour rançonner des hôpitaux et centres de santé aux Etats-Unis pendant la pandémie de Covid-19.

"Avant les Jeux olympiques"

Les enquêteurs français ont identifié l’administrateur de "SystemBC", cartographié les infrastructures liées au "dropper", et coordonné le démantèlement de dizaines de serveurs de contrôle, a indiqué la procureure de la République de Paris, Laure Beccuau, dans un communiqué.

L’administrateur de Pikabot a aussi été identifié par les autorités françaises, qui ont procédé à son interpellation et à une perquisition de son domicile, en Ukraine, avec le concours des autorités ukrainiennes, a précisé Mme Beccuau.

Les enquêteurs français ont également identifié l’un des acteurs principaux de "Bumblebee", procédé à son audition en Arménie, ainsi qu’à des opérations de perquisition.

"Cette opération, on voulait la faire avant les Jeux olympiques" de Paris, cet été, a déclaré à l’AFP, Nicolas Guidoux, le chef de l’Office anti-cybercriminalité de la police judiciaire (Ofac), qui l'a coordonnée côté français.

"C’est important de fragiliser les infrastructures attaquantes, de limiter leurs moyens", avant cet évènement mondial, où les autorités craignent de nombreuses cyberattaques, a-t-il relevé.

Ce n’est qu’après l’analyse des serveurs démantelés que les autorités pourront donner une estimation du nombre de victimes, a-t-il précisé.

L'opération "Endgame" se poursuit et d'autres arrestations sont attendues, a précisé Europol.

 


TV5 Monde / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
2469 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Panique chez Google : une fuite révèle les pratiques SEO du groupe
left
Article précédent Moins de 35% de la population connectés sur internet en RDC !

Les plus commentés

Politique L’Ouganda officialisé agresseur de la RDC par l’ONU

14.06.2024, 13 commentaires

Politique Gouvernement Suminwa : les ministres seront évalués tous les trois mois (Félix Tshisekedi)

15.06.2024, 8 commentaires

Politique Kinshasa veut faire plier Apple

14.06.2024, 7 commentaires

Politique Incident politique au Parlement : quand l’ordre protocolaire dérange les perceptions

13.06.2024, 6 commentaires


Ils nous font confiance