Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Economie

Transaction bancaire: quelle est la différence entre les ATM et les TPE qui seront uniquement en francs congolais ?

2024-06-08
08.06.2024
2024-06-08
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/06-juin/3-9/quelle_est_la_difference_entre_les_atm_et_les_tpe.jpg -

La Banque Centrale du Congo (BCC) a annoncé que les Terminaux de Paiement Électroniques (TPE) se feront uniquement en monnaie nationale à partir du 31 juillet 2024. Cette mesure visant à dédollariser l’économie Congolaise crée une certaine confusion entre les TPE et les ATM, explication.

Cette décision de la BCC, semble ne pas se rapporter aux distributeurs automatiques des billets. C’est mieux de savoir différencier les ATM (Automated Teller Machines) de Terminaux de Paiement Électroniques (TPE).

En clair, les ATM ou distributeurs automatiques de billets, permettent aux clients des banques de réaliser diverses opérations bancaires de manière autonome. Ces opérations sont notamment, le retrait de l’argent, déposer des fonds, consulter la solde, transférer de l’argent et payer des factures.

Les ATM, sont principalement utilisés par les particuliers et sont souvent situés à l’extérieur des agences bancaires, dans des lieux très fréquentés comme les centres commerciaux, les gares et les aéroports. Quand il s’agit du paiement des salaires, aujourd’hui les fonctionnaires en RDC se rendent aux ATM.

Par ailleurs, les TPE sont utilisés principalement dans les commerces pour accepter les paiements par carte bancaire. Ici, lorsqu’un client achète un produit dans un magasin, dîne dans un restaurant ou fait le plein dans une station-service, le commerçant utilise un TPE pour traiter le paiement par carte. Ces dispositifs sont essentiels pour les commerçants et sont présents dans tous les points de vente des pays développés, y compris les magasins, les hôtels et autres lieux de transaction.

Akilimali Ndatabaye, Chef des travaux et Chercheur en Economie à l’Université Officielle de Bukavu (UOB) qui donne ces explications, ajoute que « bien que les ATM et les TPE soient tous deux des dispositifs de transaction financière, ils répondent à des besoins différents. Les ATM permettent aux individus d’effectuer des opérations bancaires (essentiellement le retrait d’argent) de manière autonome, tandis que les TPE sont utilisés par les commerçants pour accepter les paiements par carte bancaire ».

La décision de la BCC concerne donc exclusivement les TPE. En théorie, poursuit-t-il, une telle décision aurait pour objectif d’aider la monnaie nationale à relever sa valeur par rapport à la devise.

Mais dans les faits, et considérant l’architecture de l’économie Congolaise, Ndatabaye s’interroge sur la nécessité d’une telle mesure.

« Les ménages congolais effectuent rarement des transactions d’achat des biens et services avec des cartes bancaires. Nombreux n’en ont même pas. Ceux qui les utilisent, le font essentiellement pour le retrait de leurs salaires, lors de la paie des agents et fonctionnaires de l’État. Dans un tel contexte, une mesure comme celle la BCC peut difficilement réussir ».

Les banques commerciales, ont-elles du stock suffisant de TPE qu’elles peuvent fournir aux entreprises, et celles-ci sont-elles disposées à en payer le coût ? s’interroge Akili Ndatabaye.

« N’est-ce pas un coût de trop pour les entreprises, si l’on considère les habitudes d’achat de leurs clients? Notre culture d’achat s’apprête-t-elle à une telle mesure ? À Kinshasa et Lubumbashi, ça pourrait avoir un peu de sens. Ailleurs, je doute. Payer en Francs Congolais dans une alimentation à travers un TPE, suppose qu’on dispose d’un compte bancaire libellé en Franc congolais et régulièrement approvisionné. Peut-on épargner son argent dans une monnaie qui ne remplit pas la fonction de réserve de valeur? Il faut être audacieux pour le faire », s’interroge-t-il.

L’économiste Akilimali Ndatabaye, pense en outre que la Banque Centrale du Congo est bien intentionnée d’une part et de l’autre, fait semblant d’ignorer les caractéristiques de notre économie. Il nous faut produire davantage, pour aider notre monnaie, conclut-il.

 

Séraphin Mapenzi
LaPrunelleRDC / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
3195 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Nkulu Banza @BEQ3AU7   Message  - Publié le 09.06.2024 à 08:06
Et le mobile money, MPESA, AIRTEL MONEY, ORANGE MONEY ET AFRIMONEY ? seront-ils mis dans un même sac ! Puisque l'explication des lois en RDC pose tjr problème. On recopie tjr avec des rayures et des fautes bien qu'il s'agit juste de recopier

Réagir

1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant ESU : la Faculté des Sciences Économiques de l'UNIKIN remet "officiellement" au Docteur Vital Kamerhe sa toge de Professeur
left
Article précédent 19ème édition de la DRC Mining Week : « Nous voulons que l'événement de cette année soit porteur d'interaction plus fructueux entre participants », Samukelo Madlabane, Mining Event Director de @VukaGroup

Les plus commentés

Société Koffi Olomide fait des victimes à la RTNC : Jessy Kabasele suspendu

10.07.2024, 16 commentaires

Politique Implication de l’Ouganda dans la guerre du M23 : Jonas Tshiombela dénonce l’attitude «timide» du gouvernement congolais

10.07.2024, 10 commentaires

Politique Kabuya indéboulonnable, des aigris chapeaux à plumes confondus

12.07.2024, 9 commentaires

Politique Révision ou changement de la Constitution: un vrai-faux débat

10.07.2024, 8 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance